Partagez | .
 

 (flashback) Last summer. Feat. Emma W.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Jeu 13 Déc 2018 - 23:44


Last Summer
Emma et Alex
L'inviter à cette colonie de vacances... N'était-ce pas dangereux pour ses sentiments ? Il l'ignore. Parfois, Alex se dit qu'il souhaite seulement  passer du temps auprès d'elle, sans la moindre ambiguité. Et puis d'autres fois, il a l'impression qu'un quelque chose s'agite dans sa cage thoracique, qui ne demande qu'à sortir, et vivre. Comme un aigle qu'on oserait emprisonner dans une cage dorée, bien trop petite pour lui. Mais, non, il ne doit pas y songer et clouer le bec à l'animal... Ressentir quelque chose, en croisant le regard d'Emma, ce n'est ni possible, ni envisageable. C'est son amie d'enfance, et c'est tout ce qu'ils sont l'un pour l'autre. Et comme pour s'en convaincre, l'acteur lui propose ces quelques jours en Toscane, à l'autre bout du monde. Sa remarque, via téléphone portable, sur le fait qu'elle apportera sa baguette magique le fait rire. Comme toujours. Les petits orphelins malades de l'association vont être émerveillés par sa présence, c'est sûr. Emma a ce truc, cet aura lumineux, qui enchante, au-delà de son rôle emblématique de sorcière de Poudlard. Le trajet se fait en avion, d'Astoria au pays des spaghettis. Emma les rejoindra plus tard, par ses propres moyens. C'est une femme très occupée. Enfin, ils prennent  un car qui les emmène dans une ville un peu dans les terres, loin des touristes. Les petits doivent partager des chambres par 3 ou 4 et sont ô combien heureux. L'acteur est fier de ce projet, et de leur donner le sourire, alors que la vie s'acharne contre eux. Il y a évidemment des médecins et des infirmiers qui sont venus, mais les gosses s'amusent déjà comme des petits fous. Avant qu'ils ne s'éparpillent tous, Alex les rassemble. " Bon pour fêter notre arrivée, je vous ai organisé une super fiesta, à la sauce italienne. Alors, les garçons, faites vous beaux, c'est le moment de charmer les filles. Et les filles, ne soyez pas trop méchantes avec les garçons, ils font de leur mieux. " pour certains, ils trouvent ça " dégueux " mais d'autres sont enthousiastes et ont hâte. En tous cas, ça piaille, comme dans un poulailler. Et Alex est heureux de tout ce qui se trame, alors que les petits retournent dans leur chambrée pour aller défaire leur valise. Il y a Kayla... La petite qu'il a envie d'adopter... Elle a 7 ans, elle est adorable et dispose d'une capacité à survivre absolument incroyable. Le mois dernier, elle pouvait à peine se lever de son lit, et aujourd'hui, elle arrivait à marcher. Et Alex espérait qu'un jour elle se rétablisse totalement. Enfin bref, le britannique a encore beaucoup de choses à penser, préparer et vérifier. Notamment si le cuisinier est sur place. Accompagné d'un membre de l'association, le tatoué discute de la mise en place de la salle. Il peut être très méticuleux, et tout bien planifier, l'air de rien. " Ok Josh. Je propose qu'on mette une guirlande là. Ce sera parfait. " Alex voit Josh devenir légèrement hébété. " Josh ? Ça va ? " intelligemment, l'acteur suit la trajectoire du regard de son interlocuteur et aperçoit - pour ne pas dire contemple - évidemment Emma débarquer à l'autre bout de la salle de spectacle. Et bordel... Comment vous expliquer à quel point son amie d'enfance est magnifique ? Enfin, Alex la trouverait belle même enroulée dans un paillasson crasseux et des cheveux plein de yaourt donc bon... " Je te comprends, Josh. Je te comprends. " murmure Alex, qui s'ébroue alors comme un labrador pour se remettre les idées en place. S'il  pouvait arrêter de baver sur elle alors qu'elle vient à peine d'arriver, ce serait appréciable. " T'as pu le faire ! Je t'attendais plus... " le sourire de l'Anglais est naturel - et naturellement moqueur surtout - tandis qu'il s'avance dans la direction de la brunette pour la prendre dans ses bras et la saluer comme il se doit. " Tu veux que je t'aide à déposer tes affaires ? Je crois que Josh va nous être d'aucune utilité là, il  n'arrive pas à se remettre de ton apparition... C'est pas faute d'avoir prévenu pourtant. " espérons que tout le monde ne sera pas subjugué à ce point par Emma. Elle pourrait trouver cela lourd. 
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Ven 14 Déc 2018 - 16:55


Last summer
Alex & Emma
Il n'a pas été nécessaire, pour Emma, d'y réfléchir longtemps et d'hésiter, avant d'accepter la proposition d'Alex. Bien sûr qu'elle a envie d'aller à cette colonie de vacances avec lui. C'est la première fois qu'elle se retrouve entraînée pour ce genre d'aventures, mais l'idée lui plaît bien. Et lui plaît même beaucoup. Et puis elle va pouvoir passer du temps avec Alex et ça, ce n'est pas négligeable ! Elle a l'impression qu'ils s'éloignent un peu ces derniers mois, ou en tout cas qu'il y a quelque chose de bizarre et inhabituel entre eux, et elle a très envie de se prouver que ce n'est pas du tout le cas. Tel qu'elle le connaît, Alex va savoir s'y prendre pour faire disparaître cette idée de son esprit. En tous les cas, Emma reste un peu stressée. Un avion, un train et un bus, ce sont les trois moyens de transport qu'elle va devoir prendre. Pour les deux premiers, sa garde du corps habituelle reste dans sa lignée, mais Emma lui a dit de faire demi-tour et d'en profiter pour prendre des vacances, une fois le troisième arrivé. Sur place, elle n'aura pas besoin d'elle et c'est le moment pour elle de se reposer un peu. Ce n'est pas toujours simple, de suivre Emma Watson à la trace. Sa famille est à Londres et à Paris, la plus grande partie de ses amis aux Etats-Unis, éparpillés un peu partout. C'est un grand territoire, alors elle bouge sans cesse. Sans compter qu'elle doit aussi travailler parfois, et donc se déplacer à droite et à gauche... Ouais, elle aura bien besoin de repos. Et Emma, elle aussi, va passer du bon temps et s'assurer de ne pas s'épuiser. Même si elle se doute que ce ne sera pas non plus hyper simple avec tous ces enfants. Ce n'est pas la première fois qu'elle va être au contact de jeunes malades alors elle sait déjà plus ou moins à quoi s'attendre... Elle reste malgré tout dans une optique de prise de recul, en passant la porte qui la mènera en théorie à Alex, les autres accompagnants, et les enfants bien sûr. Il ne faut pas qu'elle prenne trop sur elle, et se laisse absorber par les diverses douleurs des uns et des autres. En entrant dans le bâtiment, Emma repère assez vite Alex. Faut dire qu'il est grand et blond : ça aide. Elle ne voit pas Josh occupé à flipper devant sa présence. Non, elle ne voit qu'Alex et lui sourit grandement, avant de lever son bras qui tient son portable pour lui faire un signe de la main. Elle a deux sacs avec elle, ce devrait être amplement suffisant. Et elle n'hésite pas à les abandonner un peu derrière elle, puisqu'Alex s'approche. « Bien sûr, tu crois quoi ? Je n'allais rater ça pour rien au monde ! » Elle ne relève pas la petite moquerie qu'elle sent dans la voix de son ami, toute habituée qu'elle est. Et puis elle est trop contente de le revoir, aussi, pour envisager tout le reste. Ils se prennent dans les bras l'un de l'autre, Emma ne pouvant s'empêcher de continuer à sourire comme une idiote. C'était vraiment une très bonne idée, cette colonie. Et elle a bien fait de l'accepter. « Oui allons-y... » Elle coule un regard en direction du fameux Josh, notant en effet son air hébété. « Ouhla oui. On dirait qu'il a vu un fantôme. » Ce n'est pas qu'elle n'aime pas ça, Emma, mais c'est assez... Gênant. Des fois, elle aimerait être juste Emma, et pas Emma Watson. Cela ne ternit pas sa bonne humeur, cela dit. Elle a appris à passer au-dessus de ce genre de réaction, depuis le temps. « Allons-y. » Récupérant ses deux sacs, Emma commence à partir avant de se rendre compte qu'elle ne connaît pas le chemin. Alors elle ralentit, laissant à Alex tout le loisir de passer devant elle. « Bon comment tu vas ? Pas trop dur la route jusqu'ici ? » Ils auront tout le temps de discuter plus tard, il est vrai, mais c'est maintenant qu'Emma a envie de le faire... Alors elle s'y autorise.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Dim 16 Déc 2018 - 21:45


Last Summer
Emma et Alex
Aux yeux d'Alex, Emma est tellement... Fraîche. Et canon aussi. C'est dingue quand même qu'il se dise des choses pareilles alors qu'il la connait depuis 36 millions d'années, à quelques semaines près. C'est à croire qu'à chaque fois qu'il la voit, il la redécouvre. Et qu'à chaque redécouverte, il est complètement charmé. Mais là encore, c'est complexe parce qu'il ignore si c'est du charme amical, ou autre. Ou peut-être qu'il nage en plein déni. C'est possible aussi.  « Bien sûr, tu crois quoi ? Je n'allais rater ça pour rien au monde ! » Emma est égale à elle-même : joyeuse, enthousiaste et amusante. Et Alex, forcement, aime la retrouver dans cet état d'esprit. Parce que oui, nous n'irons pas le cacher, il avait eu des doutes sur... Comment les choses allaient se dérouler entre eux. Est-ce que ce serait bizarre ? Est-ce qu'il y aurait une tension désagréable reposant sur un non-dit ? Apparemment pas. Tout va pour le mieux sous les tropiques de leur amitié. Parfait. " Heeey, on ne sait jamais. Peut-être que Bruce Springsteen aurait pu t'inviter au dernier moment à un de ses concerts, et que tu nous aurais dit ciao. " des suppositions, - dites avec le sourire - qui n'en sont pas vraiment. La brunette n'est quand même pas le genre à faire des coups en traître comme ça. Elle a une parole, et tient vraisemblablement à ses engagements. En tous cas, Alex profite de la saluer pour ... La serrer contre lui, respirer son parfum qu'il connait bien, et se détendre sensiblement. C'est que c'est agréable, quand même, de la tenir ainsi. Rien qu'amicalement. Enfin, cela ne doit pas durer trop longtemps, là, ce serait étrange. Enfin, d'elle-même, elle s'écarte doucement et prend les devants. L'Anglais note sa gêne par rapport à Josh. « Ouhla oui. On dirait qu'il a vu un fantôme. » Alex esquisse un sourire, et se gratte délicatement la tempe du bout de l'index.  " On l'emmènera voir un médecin au pire. Ou une jolie infirmière, il y en a plein à l'étage, ça chassera probablement ton image, en quelques secondes. " Alex taquine subtilement Emma, vous vous en doutez. Puis, son amie s'avance dans une direction, la mauvaise bien sûr. Et le sourire goguenard d'Alex lui fait bien comprendre, avant d'être souligné par un regard - un brin railleur - qui lui indique l'autre sens. Au passage, le britannique récupère un des bagages d'Emma. Tout de même. C'est un gentleman. Il ne va pas la laisser tout porter alors qu'il a ses deux bras libres. « Bon comment tu vas ? Pas trop dur la route jusqu'ici ? » Alex ne réfléchit pas bien longtemps avant de répondre. " Ils n'ont pas arrêté de chanter dans le car, c'était mignon pendant une heure, mais au bout de 5h j'avais les oreilles qui sifflaient. C'était MONSTRUEUX. Et quand je dis ils, je parle parle pas des gosses... Mais bien de toute l'équipe médicale qui nous accompagne. " il exagère, évidemment. Sinon, il n'en rirait pas comme il le fait à présent. " Mais concernant les enfants, tu verras, ce sont des anges. Surtout Kayla, j'ai hâte de te la présenter en particulier, parce que.... " L'acteur s'arrête un moment... ralentissant légèrement sa marche dans le couloir exigu, sans s'en rendre particulièrement compte, Il n'a jamais vraiment parlé de son désir d'être père à Emma. Ou peut-être que si... Il ne sait plus. " Parce que je crois que j'ai très envie de l'adopter. " c'est un sujet délicat l'adoption. Beaucoup de personnes sont contre... Et peut-être qu'Emma fera partie de ces gens-là, après tout. Il n'en sait rien... Mais Alex ressent bizarrement une appréhension, et de la sueur imprégner sa nuque. " Je ne lui en ai pas parlé encore, dans le cas où on jugerait que je ne suis pas apte à devenir son père. Mais voilà... Ça fait plus d'un an que je cogite là-dessus. " Alex n'ose pas vraiment regarder Emma dans les yeux, par pudeur, peut-être. Parce que ce sont ses projets à lui, et qu'il n'en parle à personne dans sa vie de tous les jours. Et quelque part l'avis d'Emma compte, dans le sens où c'est une amie qui a toujours su le conseiller, et le rassurer. Alex l'emmène à l'étage des dortoirs, et plante ses yeux bleu vifs dans les siens. " Bon, tu as le choix entre dormir toute seule, dormir avec Josh, so tentant je sais, et une autre accompagnatrice, mais avec qui tu t'ennuierais mortellement,... Ouuu partager une chambre avec ton fidèle serviteur, ci-présent. " Alex s'incline comme au XIXème siècle, pour illustrer les dernières conneries qu'il raconte. " Mais dépêche toi par contre, parce que j'ai les doigts qui commencent vraiment à s'engourdir. " elle avait mis quoi dans son sac sérieusement ? 15 tonnes de plomb ? Une fois que son choix est opéré, Alex installe le bagage au pied du lit, avant de s'asseoir lourdement sur le mobilier même. Les ressors - rouillés ? - sont d'ailleurs assez surprenants. Mais là n'est pas la question. " Bon et toi ? Comment vas-tu ? Je vois que ta garde du corps n'est pas là... Tu te sens en confiance, ça veut dire ? " Alex esquisse un sourire, évidemment. Et il ne quitte pas son amie des yeux, mais, ça aussi, c'est évident.
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Lun 17 Déc 2018 - 22:55


Last summer
Alex & Emma
Bien sûr qu'elle est là ! Qu'est-ce qu'il croyait, le Alex ? Qu'elle allait lui faire défaut au dernier moment ? Non, certainement pas. Elle ne sait pas s'il l'a déjà annoncé aux enfants, mais si c'est le cas, c'est une raison supplémentaire de ne pas faire demi-tour. Pas maintenant. Et puis, elle avait franchement hâte d'arriver. Elle est sûre et certaine qu'elle va passer quelques jours excellents, juste comme elle les aime. Avec Alex, elle ne s'ennuie jamais alors l'inverse serait étonnant. « Si ça avait été Taylor Swift, je ne dis pas... Mais Bruce Springsteen ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça... », lâche-t-elle, un air faussement outré collé au visage. Dans les faits, cela la fait bien rire. Elle l'aime bien, Bruce Springsteen. Peut-être même qu'elle préfère ses chansons à celles de Taylor - mais chut il ne faut pas le dire -. Mais dans un cas comme dans l'autre, elle n'aurait jamais annulé au dernier moment. Ni annulé tout court tiens ! Bref, enfin ils se saluent et Emma peut le serrer contre lui et profiter pleinement de sa présence. Pourquoi a-t-elle l'impression que cela fait une éternité qu'ils ne se sont pas vus ? Bizarrement, elle a cet étrange sentiment avec tous ses proches. Peut-être parce qu'il n'y a personne qu'elle voit vraiment de manière très régulière. Côtoyer des stars en majeure partie, quelle galère... Emma s'écarte assez vite de lui, pour mieux constater à quel point le fameux Josh a l'air... D'avoir vu un fantôme. Ouais, c'est l'expression qui sied le mieux à cet air ahuri qu'il arbore. « Oh je ne doute pas que ta technique sera fonctionnelle. » Elle lui sourit, pas vexée pour un sou par ce qu'il vient de dire. D'autant qu'elle sait qu'il ne le pense pas vraiment. Il dit juste ça pour l'embêter... Comme toujours. Emma essaye de prendre les devants en allant dans une direction qui lui paraît être la bonne, mais Alex lui fait vite comprendre qu'elle fait fausse route. En profitant au passage pour se moquer d'elle, bien sûr. Elle pourrait presque lui tirer la langue, mais elle se contient. Et en allant enfin dans la bonne direction, elle lui demande comment s'est passé le trajet. Ecoute ensuite avec une attention non feinte et un intérêt bien réel la réponse fournie par Alex. Elle cède un de ses sacs au jeune homme, et rit au bon moment car concentrée sur les explications. Elle ose à peine imaginer ce qu'a donné ce trajet, en effet. Une heure ou deux ça passe encore... Mais cinq heures de cris et chansons en tout genre ? Misère... Emma est bien heureuse d'être arrivée jusqu'ici par ses propres moyens. Au moins, elle a pu écouter sa musique tranquillement et lire ses bouquins. Pas associable, réaliste. Et soudain intriguée par les dires d'Alex. Kayla... Au son de sa voix, elle comprend que cette petite revêt une importance toute particulière dans son esprit. Et, enfin, il lui confirme ses doutes assez vite... Elle tourne un regard intrigué et des yeux plein de questions vers lui, mais il ne la regarde pas. Elle n'a pas besoin de lui demander quoi que ce soit, il en dit plus de lui-même... Cela satisfait bien sûr la curiosité d'Emma... Enfin, en partie. Parce qu'elle a bien envie d'en savoir plus quand même. Et elle voit bien, à sa soudaine façon de se comporter, qu'il est gêné. Pourquoi, elle ne sait pas, mais elle le devine quand même. « J'ai hâte de la rencontrer alors. Et je suis sûre que tu sauras faire le bon choix au bon moment. » C'est tout ce qu'elle lui dit à ce propos à ce moment-là, mais parce qu'elle sent que c'est un sujet sensible. Elle n'a pas envie de le pousser dans ses derniers retranchements. Et comme pour confirmer qu'elle a fait le bon choix, Alex l'informe qu'ils sont bientôt arrivés. Le hasard fait bien les choses. Elle a un choix à faire et autant dire que le calcul est vite fait dans sa tête. « Je suis venue ici en grande partie pour le dit fidèle serviteur, alors autant passer le plus de temps possible avec toi... », déclare-t-elle après quelques instants de réflexion. Elle s'est demandée, pendant un instant, s'il ne valait pas mieux - pour tout le monde - qu'elle dorme seule. Mais en fait, l'idée lui plaît bien. Et puis c'est Alex et elle... Alors elle ne voit pas en quoi que ce soit pourrait être bizarre dans cette histoire. Pas pour elle, pas à cet instant précis, et pas avec les œillères monstrueuses qu'elle s'efforce de garder depuis quelques mois. Ils rejoignent donc la fameuse chambre, et Alex dépose le sac - soit-disant trop lourd pour ses petits bras -, avant qu'Emma en face de même. Puis il l'interroge à son tour. « Et bien écoute, tout va bien... » Un mince sourire étire ses lèvres en entendant sa seconde question. Il a remarqué, tiens. « Elle est tellement discrète qu'elle pourrait déjà être cachée sous un des lits tu sais... » Le pire, c'est que c'est (presque) vrai. Ancienne militaire, garde du corps chevronnée, cette femme force l'admiration. Mais Emma hausse les épaules avant de lui expliquer toute la vérité, rien que la vérité : « Je me suis dit que je n'aurais pas besoin d'elle pour être en confiance ici, en effet. Mais tu essayes peut-être de me faire comprendre que je devrais me méfier de toi et que j'ai eu tort de lui accorder des congés ? » Un petit rire lui échappe, signe évocateur - s'il en fallait un - montrant bien qu'elle plaisante et l'embête. Comme d'habitude, en fait.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Mar 18 Déc 2018 - 14:02


Last Summer
Emma et Alex
Alex ignorait ce qu'il ressentait vraiment pour Emma. Ou peut-être que c'était seulement une question d'acceptation. En tous cas, il voulait profiter de ces quelques jours auprès d'elle, pour se persuader que rien a changé entre eux. Qu'elle est toujours la même qu'il a connu, que lui aussi est toujours égal à lui-même en sa présence et qu'aucun sentiment inapproprié est venu interférer dans leur si belle relation. Alex n'est vraiment pas prêt à admettre pleinement la réalité, ouais. C'est tellement plus simple de  plonger sa tête sous des tonnes et des tonnes de sable. « Si ça avait été Taylor Swift, je ne dis pas... Mais Bruce Springsteen ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça... » l'acteur ne peut que rire franchement, avant d'arborer (faussement) un air surpris. " Oh, je te connais, mais... Taylor Swift ? Je t'avoue que tu descends d'au moins 5 ou 6 étages dans mon estime là. " rétorque Alex, en persiflant, qui ne déteste pas la musique de cette blonde très célèbre. Il connait juste la réputation de "chanteuse pour ado" qu'elle se coltine. " Enfin tu me diras, t'es si haut, que l'on y verra pas une grande différence. " ajoute Alex, comme s'il confiait quelque chose de plutôt cool et fraternel à son amie d'enfance. Ouais, elle pouvait se sentir flattée. Tout le monde n'est pas logée à la même enseigne dans le coeur du blond. Ils prennent le chemin des dortoirs, valises en main. Puis, l'Anglais se livre alors sur les enfants qui se trouvent en ces lieux, et plus particulièrement sur l'une des orphelines : Kayla. Alex souhaite l'adopter. Elle lutte contre la maladie de lyme, des progrès sont visibles, alors peut-être que... Un jour il pourra l'emmener avec lui et l'élever comme sa propre fille. Mais bien sûr, il a des doutes, et il les partage avec Emma.  « J'ai hâte de la rencontrer alors. Et je suis sûre que tu sauras faire le bon choix au bon moment. » Alex sent un calme salvateur lui étreindre doucement la poitrine. Et délicatement, il riva son regard plus assuré dans celui d'Emma. C'est hallucinant à quel point elle a toujours les mots qu'il faut pour le rassurer. Lui, mais sûrement d'autres également. " Ouais, merci... " Alex ne fait pas trop dans le sentimentalisme, mais parfois, c'est bien de remercier sincèrement les autres. Par la suite, Alex lui propose de choisir sa chambre.  « Je suis venue ici en grande partie pour le dit fidèle serviteur, alors autant passer le plus de temps possible avec toi... » Alex ne peut que sourire, l'idée le contente complètement, évidemment. Toujours dans l'humour bourgeois, Alex déverrouille l'entrée de la chambre en question et pousse légèrement la porte. " Je vous en prie, découvrez notre merveilleuse demeure pour la nuit. " C'est une chambrette assez simple, mais chaleureuse avec deux lits jumeaux bordant des murs opposés. Son amie peut aisément constater que l'un des lits est défait et que du linge traîne déjà par terre. Alex et le rangement, c'est pas le grand amour. Ils s'installent tous les deux sur le lit de la britannique. « Et bien écoute, tout va bien... » Alex l'observe avec attention, elle a l'air sincère, et ça lui fait plaisir, à l'acteur de savoir que son amie va bien. « Elle est tellement discrète qu'elle pourrait déjà être cachée sous un des lits tu sais... » Alex hausse un sourcil intrigué, même s'il sait qu'Emma plaisante. " Ah une femme pleine de talents, exactement comme je les aime. " confie Alex, de sa belle voix de velours liquide, en faisant un léger clin d'oeil à son amie d'enfance. " Mais tu sais quoi ? Tu me donnerais presque envie de vérifier. " nuance-t-il, avec plus d'aplomb. Et cela, c'était vrai. Paranoïaque ? Pas du tout. Mais, il faut s'attendre à tout dans la vie. On ne sait jamais quand l'imprévu frappera et nous surprendra. En bien, ou en mal, d'ailleurs. « Je me suis dit que je n'aurais pas besoin d'elle pour être en confiance ici, en effet. Mais tu essayes peut-être de me faire comprendre que je devrais me méfier de toi et que j'ai eu tort de lui accorder des congés ? » Alex rit en même temps qu'Emma, évidemment. Elle est drôle, la petite. Il lui lance un regard empli d'une malice qu'elle connait probablement, sans connaitre vraiment. Parce qu'on y décèle un autre ingrédient qu'Alex n'acceptera jamais dans la recette qu'il lui offre à cet instant. " Oh oui, tu as tort. Ne jamais me faire confiance, c'est la règle de base. Et tu devrais le savoir. " rétorque Alex, sûr de lui, le ton railleur, avant de s'approcher légèrement de son amie d'enfance, volontairement prédateur, sans la quitter de son regard rieur. Sans avoir à la toucher, il la fait reculer sur le lit, sur le dos, avant de lui voler un baiser, sur la joue. " Tu vois, tu t'y attendais pas hein ? " Alex, ça l'amuse plus qu'autre chose. Souplement, il se lève du lit. " Bon, je vais te présenter aux enfants ? Ils vont être fous en te voyant. Je leur ai dit que tu ne venais pas avant plusieurs jours. Pour maximiser la surprise. " Alex est franc, mais il peut mentir si ce sont pour de bonnes intentions. " Tu as la baguette j'espère ? " le sourire de l'acteur ne le quitte plus.  
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Mar 18 Déc 2018 - 22:33


Last summer
Alex & Emma
Comme si Emma avait pu rater cet événement en annulant au dernier moment ! Cela ne lui ressemble pas du tout, et Alex doit le savoir... Il l'embête juste de la même manière qu'il a l'habitude de le faire. A croire que rien n'a changé entre eux... Douce illusion. Qu'Emma ne saisit pas (encore). En tous les cas, Alex ne se prive pas, comme à l'accoutumée, de se moquer d'elle. Visiblement, il n'aime pas Taylor Swift. Emma arbore un faux air énervé en entendant sa remarque sur le sujet, avant de très vite laisser place à un sourire éclatant. C'est un sacré compliment qu'il vient de lui faire, et qu'il ne croit pas qu'elle ne s'en saisit pas pleinement ! « T'as de la chance de ne pas t'être contenté de te moquer de Taylor Swift... » Non, il a très vite rajouté cette petite remarque ô combien douce aux oreilles d'Emma. Elle aime bien entendre dire des trucs comme ça. Elle est humaine après tout. « J'espère que je vais pouvoir vite remonter à l'étage qui m'était attribuée dans ton estime, en tout cas. » Bah oui ! Ce serait dommage qu'à cause d'une petite divergence d'opinion et de goût, Emma n'ait plus la même importance pour Alex... Enfin, ils se mettent à avancer en direction de l'endroit où ils vont dormir ces prochaines nuits. La bonne direction, une fois qu'Alex a pris les devants en même temps qu'il s'est emparé d'une valise d'Emma. Mais ce n'est pas là que se trouve le plus important. Le plus important, c'est ce qu'est en train de lui dire Alex. Elle ne s'y attendait pas à celle-là. Et elle sent que c'est un sujet sensible alors elle se contente de quelques mots... De quelques mots qui, elle l'espère, sauront rassurer Alex. Leur regard se croise enfin après cela, et un remerciement s'échappe des lèvres du jeune homme. Emma lui sourit juste, avant de céder pour qu'ils passent à autre chose. Ce n'est peut-être pas le moment d'aller plus loin. Alex se livrera quand il en ressentira le besoin, et surtout quand il en aura la capacité. Emma a de toute façon un choix à faire, alors c'est l'occasion rêvé pour un changement de sujet. En réalité, ce n'est pas compliqué, pour elle, de prendre sa décision : bien sûr qu'elle préfère dormir dans la même chambre qu'Alex. Avec le fameux Josh, cela ne la tente pas du tout. Et toute seule... Et bien, ce serait comme être chez elle et ce n'est pas vraiment ce qu'elle est venue chercher ici. Autant passer autant de temps que possible avec Alex. « Oh, je vous remercie », dit-elle sur le même ton que lui, avant de franchir le pas de leur chambre. Et ben dis donc... « ça ne fait vraiment que quelques heures que tu es là ? », demande-t-elle, clairement moqueuse. D'ailleurs, c'est avec un sourire malicieux aux lèvres qu'elle tourne la tête dans sa direction. Non parce que là... C'est la débandade. Pas non plus la catastrophe, mais quand même ! Comment a-t-il fait pour, déjà, laisser traîner des affaires à même le sol ? Emma s'installe aux côtés d'Alex sur ce qui sera son lit à elle, souriant toujours. Elle est heureuse, en effet. Particulièrement depuis qu'elle est avec lui, mais elle l'était aussi déjà avant cela. Sa vie est stable, ces temps-ci. Elle n'a pas tout pour être heureuse, mais plus que bien d'autres personnes dans le monde, elle ne l'oublie pas. Ce serait ingrat de sa part de prétendre ne pas aller bien. « Vérifie toujours, on ne sait jamais... » Malicieuse, toujours. Mais non, sa garde du corps n'est pas avec elle aujourd'hui. Pour une fois qu'elle peut prendre des vacances, Emma estime qu'elle peut se le permettre. Elle engagera peut-être juste quelqu'un pour le trajet retour. Si elle ne le fait pas avec Alex et les enfants. A voir. Mais peut-elle seulement faire confiance à Alex ? La question se pose... Ou pas. Et comme pour prouver qu'elle ne croit pas à un mot de ce qu'il vient de dire, Emma rigole légèrement. « C'est vrai que je devrais le savoir... » Et elle ne croit pas si bien dire : Alex, en s'approchant d'elle lentement mais sûrement, la pousse à reculer. Elle est à moitié allongée lorsqu'il pose brusquement un baiser sur sa joue. Elle ne s'y attendait pas à celle-là. « J'avoue, je suis épatée et terrifiée en même temps. » OU PAS. Alex se redresse, et elle ne tarde pas à en faire de même. Mais trêve de plaisanterie, ils ne sont pas venus là pour passer leur temps rien que tous les deux. Alex vient très justement de le lui rappeler. « Oui allons-y. » Elle a hâte, d'un coup. Et c'est d'ailleurs toute surexcitée qu'elle saute sur ses pieds, avant de s'approcher d'un de ses sac. Le plus petit. « Bien sûr, j'y ai pensé. Qu'est-ce que tu crois ? » Elle n'allait pas oublier LA partie la plus importante de son excursion ici. Les enfants seraient trop déçus qu'elle vienne les mains vides - mais non, elle est bien là la baguette, elle vient de la sortir de sa cachette pour mieux la poser sur le sol, à ses côtés. « Humm... D'ailleurs, ils sont combien ces petits ? Il est possible que... » En fouillant dans le même sac, Emma en sort un autre. Un sac dans un sac, oui. Mais le deuxième, celui qu'elle sort de l'autre, est en plastique et contient un certain nombre d'écharpes aux couleurs de Gryffondor. « J'espère que j'en aurai pour tout le monde. Sinon, je peux toujours en faire livrer d'autres. » Mais ce serait dommage, quand même. Puisqu'elle n'est encore sûre de rien, et qu'elle garde tout ça pour un moment plus propice - ce soir par exemple-, Emma délaisse le sac sur le sol et se redresse. « Bon on y va ? Je leur donnerai tout ça ce soir, pendant le repas par exemple. » En revanche, elle emmène bel et bien la baguette avec elle. C'est une copie de celle de sureau, la meilleure baguette de tous les temps. « Allez dépêche-toi ou je te lance un Wingardium Leviosa qui te fera avancer malgré toi. » Toujours plus, oui toujours !
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Jeu 20 Déc 2018 - 23:22


Last Summer
Emma et Alex
« T'as de la chance de ne pas t'être contenté de te moquer de Taylor Swift... » Alex esquisse un sourire, dans lequel le Diable lui-même danse la lambada avec amusement. Mais on peut y percevoir également une lueur intriguée qui tapisse ses prunelles. " T'aurais fait quoi dans le cas contraire ? Sorti tes grands vilains crocs pour me punir ? " haussement de sourcil significatif, et l'acteur emprunte un ton bas, car moqueur, mais teinté d'un soupçon de curiosité. C'est qu'elle est drôle à le menacer de cette manière, alors qu'elle est aussi effrayante qu'un chaton qui dort dans son coussin. « J'espère que je vais pouvoir vite remonter à l'étage qui m'était attribuée dans ton estime, en tout cas. » elle rentre dans son jeu, et on pourrait presque dire qu'elle y instaure un niveau supérieur, c'est amusant. Et complice, comme manière de faire, c'est Emma et Alex quoi. " Je te tiendrai la porte de l'ascenseur. T'auras juste à appuyer sur la bonne flèche. Si tu en es capable. " c'est du n'importe quoi, du non-sens, et pourtant. C'est ainsi que leur dynamique - leur humour ? - fonctionne le mieux. Mais s'il faut poursuivre au coeur de cette métaphore filée, Emma n'a pas vraiment descendu les marches de l'estime de son ami d'enfance. Au contraire, elle prend toujours des bains de soleil sur le toit, divinement allongée sur un transat à 10 millions de dollars. Enfin, ils entrent dans ce qui sera leur piaule pour la semaine à venir. Et Emma constate, avec un talent remarquable, le linge qui traîne au sol. « ça ne fait vraiment que quelques heures que tu es là ? » Alex est vif, il perçoit le ton moqueur de son amie, mais préfère passer outre... Ou pas : " Un commentaire plus précis à faire peut-être ? " rétorque le jeune homme, en haussant un sourcil inquisiteur. Il s'en fiche, en vérité. La susceptibilité n'est pas vraiment dans son caractère. " J'ai pris une douche tout à l'heure. Il a bien fallu mettre mon slip sale quelque part. La moquette me semblait être une bonne place. " ajoute Alex, avec sa nonchalance habituelle, qui ramasse le-dit slip d'un geste ample, pour aller le jeter, sans le moindre soin, sur son lit. Et en ramassant au passage son jean et un t-shirt odorant à cause de toutes ces heures de transport, pour les mettre au même endroit. Alex est un homme de la nature, il n'y a rien de très surprenant dans le fait qu'il manque d'hygiène. " Si tu veux prendre une douche d'ailleurs, c'est juste là, il y a une porte communicante. " glisse la célébrité dans la conversation, d'un mouvement de son nez aquilin dans la bonne direction avant de s'installer face à Emma, sur son doux plumard à elle. Enfin. Enfin, ils sont tous les deux, concentrés l'un sur l'autre. Finalement, il espère qu'elle oubliera vite cette idée de douche. Il préfère la savoir avec lui. Et puis, Alex aime ce genre de moment, quand ils sont juste tous les deux. C'est agréable. " Quoique t'as l'air de sentir très bon, tu n'en as pas besoin. " deux compliments en même pas deux minutes, va falloir ralentir un peu... Ça deviendrait presque douteux. Mais tellement... Naturel. « Vérifie toujours, on ne sait jamais... »  Alex hoche doucement la tête à la négative, un sourire barrant néanmoins élégamment son visage. " Non. Ça te ferait trop plaisir. " il accompagne ses mots du même air malicieux qu'elle, avant d'ajouter à ton plus mesuré : " Mais tu n'as qu'à le faire toi. C'est toi la parano de nous deux. " Alex n'est pas sans savoir qu'Emma a des caméras de surveillance chez elle. Il les a remarquées la fois où il avait été convié dans sa demeure. « C'est vrai que je devrais le savoir... »  C'est bizarre, mais parfois, Emma semble à court de mot... Et ça cré une ambiance différente. Ou peut-être que c'est seulement dans la caboche du blond. Et c'est aussi dans ces moments-là qu'il se dit qu'il y a peut-être un truc ... à déterrer. Parce que d'habitude, il enchaîne vite ses phrases. Mais parfois, comme à cet instant, il est tout simplement muet comme une carpe. Alex ne rebondit pas sur tout oralement, la conversation n'en finirait plus de partir dans tous les sens. Alors, il se contente d'un simple sourire ou d'un beau jeté de yeux levés au ciel, quand Emma cherche clairement ce but. « Humm... D'ailleurs, ils sont combien ces petits ? Il est possible que... » perplexe, Alex l'observe faire, qu'est-ce qu'elle a bien pu préparer ? Sans s'en rendre compte, un immense sourire est venu se la couler douce sur ses lèvres. " Ils sont 11. " répond-t-il, sans réfléchir, en continuant d'être spectateur de ce qu'il se passe. L'association compte 18 enfants, mais tous les petits n'ont pas pu participer à ce voyage du fait d'une prescription des médecins. « J'espère que j'en aurai pour tout le monde. Sinon, je peux toujours en faire livrer d'autres. » Alex voit alors toutes les écharpes aux couleurs d'une des maisons de la saga. Les gosses vont être fous de joie, cette fois, c'est sûr. " Non ce sera amplement suffisant. Mais... Waw Emma... T'avais vraiment pas à te donner tout ce mal. " Alex était agréablement surpris par son amie d'enfance, et cela se voyait. Il ne la pensait pas si... Attentionnée. Certes, il sait qu'elle est adorable, et gentille, et qu'elle aime les enfants. Mais reconnaissez qu'il y a une vraie bonté dans ce geste, non ? " Les journalistes ont raison. Tu es vraiment mère Thérésa. " elle ira peut-être croire qu'il se paye sa tête, mais même s'il se moque, et qu'il rigole, cela n'a rien de méchant. « Bon on y va ? Je leur donnerai tout ça ce soir, pendant le repas par exemple. » l'acteur hoche la tête, plongeant ses mains dans ses poches. " Charmante idée. " Puis, la brunette le menace (encore une fois ?) « Allez dépêche-toi ou je te lance un Wingardium Leviosa qui te fera avancer malgré toi. » ceci fait éclater de rire l'Anglais, qui d'un geste vif dérobe la baguette de sureau du poing de la jeune femme. " Et maintenant ? Comment tu vas faire ? " Alex est un emmerdeur, sourire fier assorti. D'un pas, il s'écarte, et éloigne sa main armée dans le cas où viendrait l'idée folle à l'ancienne de sorcière de vouloir récupérer son dû. Pour être honnête, Alex ne connait pas grand chose à l'univers d'Harry Potter, surtout au niveau des sortilèges, si ce n'est ... " Levicorpus ! " Alex agite sa baguette, en direction de sa victime, mais cela ne fonctionne pas. Quelle surprise. " Baguette en carton. Booouhh. " rit-il. L'acteur range la baguette dans son pantalon et s'approche d'Emma pour la jeter lui-même - et vigoureusement - sur son épaule. Il est bien bâti, cela se fait sans difficulté. Prenant la décision de marcher là où se trouvent les enfants, et le personnel, et tout le monde en fait. " C'est incroyable. Faut vraiment tout faire soi-même dans le monde des moldus. " il la porte ainsi dans le couloir pour l'embêter, il ne compte pas la présenter à tout le monde de cette manière. Quoi que... Mais non, elle lui en voudrait, un peu, alors un peu avant d'entrer dans la salle où ils sont probablement tous rassemblés, Alex la dépose sur le sol. " Prête à leur en mettre plein la vue ? " Il la regarde attentivement, peut-être qu'elle est un peu stressée ? Elle ne les a encore jamais rencontrés tous ces petits. " Tiens, tu auras quand même besoin de ça. Pour te défendre, on ne sait jamais. " et il lui rend le bout de bois qui recèle de tant de sacralité aux yeux des fans de Harry Potter. Et Alex ouvre la porte. 
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Lun 24 Déc 2018 - 0:25


Last summer
Alex & Emma
Non mais il se moque de Taylor Swift... Il a osé ! Emma en est presque outrée, du moins joue-t-elle la comédie... Faut dire qu'elle l'aime bien, elle. Autant les musiques que la personne en elle-même. Pas au point de la défendre envers et contre tous - faut pas déconner -, mais quand même. « Oui exactement !! Et t'aurais regretté, crois-moi. » Elle exagère à peine... Vraiment ! Et comme toujours, leur conversation ne tarde pas à partir dans tous les sens, là où eux seuls ont encore les clés de la compréhension. Emma s'y perd un peu, mais elle parvient quand même - juste à temps - à lui répondre : « Sûr que j'en suis capable ! Ce n'est pas bien compliqué, tout est noir ou blanc chez toi. » De toute évidence, elle accentue le non-sens de leur conversation et en rajoute une couche de ce côté-là. Mais elle ne cherche pas, en même temps, à rendre leur discussion accessible à tous. Pour l'instant, ils ne sont que tous les deux et c'est très bien comme cela. D'autant plus à présent qu'ils viennent de franchir le pas de la chambre qu'ils partageront pour les quelques jours à venir. Bien évidemment, ils ont un lit chacun. Mais Emma ne manque pas de remarquer - et de souligner du coup sinon ce ne serait pas drôle - le bazar qui y règne. Alex est, de toute évidence, déjà passé par là. « Oh non non, rien de réellement plus précis... » Pourtant, ses yeux s'arrêtent bel et bien sur certains coins en particulier. Alex ne se gêne pas pour laisser traîner ses affaires partout. Et il n'en a pas l'air très gêné par ailleurs, pour ne pas dire pas du tout. C'est même lui qui lui fait remarquer le caleçon sale qui se trouvait sur le sol. Trouvait parce qu'il ne tarde pas avant de le ramasser... Pour mieux le jeter sur son lit à lui. Ben tiens ! « Saaaale », lâche-t-elle d'une voix faussement outrée. Mais son sourire la trahit et prouve que, dans le fond, elle n'en a pas grand chose à faire. Cela ne l'atteint pas assez pour qu'elle s'en offusque et en fasse toute une histoire. Non, pas du tout. En fait, elle s'en fiche bien et cette histoire passe très vite au second plan. Elle s'installe sur son lit à elle, et poursuit cette discussion avec Alex. Elle hoche la tête en entendant la proposition de ce dernier, vis-à-vis de la douche, mais n'en fait rien de plus. Elle ira se doucher plus tard, ce soir avant de dormir. Quand elle aura rencontré les enfants et passé un peu plus de temps avec Alex. Ce serait regrettable de couper court à cette discussion aussi vite... Visiblement, Alex a la même idée qu'elle. Il prétend qu'elle sent suffisamment bon pour que la douche attende encore un peu. Adorable. Elle ne fait pas de remarque là-dessus et pour cause : ils parlent de sa garde du corps. Pas présente sur ce voyage, mais qu'Emma prétend capable de s'être déjà incrustée dans la chambre. Ce serait tout à fait son genre, vous voyez. « Et tu me traites de parano comme ça... » Aucun scrupule, le Alex. Mais si Emma est tout à fait sincère avec elle-même - et avec son ami -, faut avouer qu'il n'a pas tout à fait tort, voire même pas du tout. Elle est parano. Mais à juste titre. Cela fait des années et des années qu'elle est dans le métier, alors croyez-la quand elle dit avoir vécu des trucs louches. Pas qu'elle se sente non plus persécutée hein, mais faut savoir être réaliste parfois. En tous les cas, Emma n'oublie pas la réelle - ou plutôt première - raison de sa visite ici : passer du temps avec des enfants malades. Le plus possible. Et comme elle avait envie que tout soit aussi bien que possible pour eux, elle a ramené des écharpes. A l'effigie de Gryffondor, parce que c'est la maison de Poudlard préférée des enfants de cet âge. « Bah si.... » Bien sûr qu'elle avait besoin de se donner tout ce mal ! Ce n'est pas une sortie comme les autres, et elle le sait. Elle tient à ce qu'Alex en soit totalement sûr aussi. Alors elle récupère toutes les écharpes, environ quinze pour être sûre, et se redresse. Elle se dirige vers la porte, avant de menacer Alex qui ne va pas assez vite à son goût. Elle exagère, c'est sûr, mais c'est comme cela que c'est le plus drôle. Mais il est plus rapide qu'elle, et parvient à récupérer la baguette magique de ses mains. Enfin... Magique c'est un bien grand mot : Alex lance un sort, mais cela ne fonctionne pas. Bien évidemment. Emma rit sous cape - donc discrètement - et lâche un « Raté » plutôt tonitruant à la volée. Juste avant qu'Alex ne décide de prendre les choses en mains... Et c'est le moins que l'on puisse dire ! Avant qu'elle ait eu le temps de dire "ouf", il s'approche d'elle et parvient à la jeter sur son épaule. Oui, carrément. Emma se débat un peu pour la forme, mais elle rit trop pour obtenir un quelconque résultat. « C'est bien, tu as compris que mes pieds ne devaient pas fouler le sol plus que nécessaire », dit-elle, d'un seul coup vaniteuse et superficielle. Cela ne lui ressemble pas et pour cause : elle n'en pense pas un mot, et ne tarde d'ailleurs pas à exploser de rire. Alex dans toute sa splendeur : même en l'embêtant, il parvient à déclencher son hilarité. C'est plus fort qu'elle, que voulez-vous. De toute façon, Alex finit par la déposer. Devant une double porte qui doit mener à la pièce où tous se trouvent actuellement. Elle entend des petits crier, derrière. « Oui plus prête que jamais ! » Et comme pour le prouver, c'est le sourire aux lèvres qu'elle récupère SA baguette des mains d'Alex, avant d'ouvrir la porte. Là, c'est le silence quasi complet pendant quelques secondes... Avant qu'Emma décide de dérider les visages en pointant sa baguette en direction de ce petit rassemblement qui se trouve devant elle et qui est principalement composé d'enfants en bas âge, et en disant : « Riddikulus ! » C'est comme cela qu'elle parvient à obtenir quelques éclats de rire, et de quelques enfants leur soudaine avancée dans sa direction. Elle profite de la petite parenthèse qu'elle obtient alors pour se tourner vers Alex et mettre entre ses mains les fameuses écharpes Gyffondoriennes. « Tiens, je te laisse les distribuer, je suis fort occupée. » Et elle s'accroupit, pour mieux discuter avec les premiers enfants courageux venus à sa rencontre. Ce n'est que le début, et elle le sait.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Mar 25 Déc 2018 - 23:44


Last Summer
Emma et Alex
Ils auraient presque l'air de se disputer, d'un point de vue extérieur. Mais en vérité, c'est tout simplement un de leur moyen préféré de communiquer ensemble : les taquineries. Probablement que ce n'est pas digne d'adultes... Mais ils ont bien le droit de s'amuser un peu, non ? « Sûr que j'en suis capable ! Ce n'est pas bien compliqué, tout est noir ou blanc chez toi. » Alex ne peut pas s'empêcher d'éclater de rire, en secouant la tête. Même si c'est pour rire, elle a visé dans le mille, en vérité. Ce n'est pas qu'il manque d'intelligence, mais Alex est très binaire - presque manichéen - comme personne, et dans sa manière d'être, et ses sentiments. C'est généralement soit tout soit rien, avec lui. Et cette simple remarque d'Emma lui rappelle qu'elle le connait vraiment très bien. " Ça a ses avantages, tu ne te rends pas compte, d'être comme je le suis. " Alex emprunte un ton plus posé, presque feutré, pour le coup, clin d'oeil à l'appui. C'est le côté passionnel qui lui plait dans cette binarité. Ça rend tout plus intense.


La discussion se poursuit, toujours assez amusante, mêlant écharpes, duel magique, et une Emma joyeusement hissée sur l'épaule d'un Alex impitoyable et bien trop souriant pour de simples retrouvailles avec une amie. « C'est bien, tu as compris que mes pieds ne devaient pas fouler le sol plus que nécessaire » Alex ne peut que rire, une nouvelle fois. Comment cela se peut qu'elle le fasse autant rire ? On ne veut pas le savoir. En tous cas, Emma n'a rien d'une femme vaniteuse. Bien au contraire, c'est la bonté même cette fille-là. " Je vous en prie, votre majesté. Continuez ainsi et je fais de vous une vilaine carpette pour s'essuyer les pieds. " fallait bien jouer un peu, et faire dégonfler, avec une pointe d'humour, cet ego qu'elle lui exposait sans vergogne. Enfin, ils entrent dans la salle où sont rassemblés tous les petits. Emma leur lance un sort, qui défrise leur surprise en éclats de rire. Certains n'hésitent pas à courir dans sa direction. On aurait presque dit que le messie venait d'arriver, à en croire leurs grands yeux emplis d'admiration. Pour mieux s'occuper de ces bambins, Emma se tourne vers son ami qui percute naturellement son regard du sien. « Tiens, je te laisse les distribuer, je suis fort occupée. » machinalement, l'acteur récupère les biens, profitant (inconsciemment) de ce moment, pour effleurer les doigts de son amie d'enfance, un sourire mi-désabusé, mi-amusé aux lèvres. " A vos ordres. Princesse. " elle ne peut  vraisemblablement pas manquer l'ironie. C'est qu'elle lui donne des ordres, l'air de rien. Mais le britannique est (curieusement) docile, et va donc distribuer les écharpes en question. " Qui en veut ? " quelques orphelins viennent à sa rencontre et il leur file. Ils sont tous surexcités, comme des puces. Pire qu'Emma quand elle voit un sachet de thé particulièrement rare, comme à la menthe,  par exemple. " Tenez prenez le reste et allez en donner aux autres. " Alex voit Kayla, tout juste sept ans, sourire en enroulant fièrement son écharpe de la maison des braves autour de son maigre cou. En voyant le blond, son visage s'illumine d'autant plus et elle lui saute dans les bras. " Alors tu l'aimes bien Hermione ? " le britannique la porte et la petite le regarde en secouant sa frimousse blonde, avant de laisser un rire d'enfant tout à fait adorable lui échapper. " C'est pas Hermione, c'est Belle. T'y connais vraiment rien. " Alex préfère en rire. Il n'est pas du genre à s'offusquer. " Oh oui, pardon, j'ai dû confondre. C'est qu'elles se ressemblent. " Faudrait qu'il lui explique qu'Emma est une actrice. Entre le fait que la petite ne va pas à l'école et qu'elle n'a pas de parents, personne ne lui a jamais inculquer la différence entre une actrice et son personnage. Alex observe Emma avec les enfants, ils sont évidemment tous captivés par elle. Presque autant qu'Alex parce que... Sans y prendre garde... " Alex ... ? Alex tu m'écoutes ? " c'est Kayla, qui lui racontait sa journée, et il n'entendait même pas. " Pardon poussin, je t'écoute. " et il se concentre alors, sur la gamine. " James m'a dit qu'il était amoureux de moi. Mais ... Il est moche. " l'Anglais hoche la tête, évidemment compatissant. Il prend toute cette histoire très au sérieux.  " Je comprends. " elle soupire, clairement au 36 ème dessous. " Mais Luke aussi est amoureux de moi. " Eh bah dis-donc. " Il veut que je sois sa cavalière pour ce soir. " Alex ne voyait pas où était le problème. La blondinette baissait les yeux... " Toutes les filles parlent de maquillage... " Alex ne voit toujours pas où elle veut en venir... La blondinette plante alors ses grands yeux bleus dans les siens, avec ces immenses cils noirs, qui agrandissaient encore plus son regard, et son innocence. " Je sais pas faire. " Ark. Alex non plus. La tristesse palpable ressentie pour une chose aussi insignifiante fendit le coeur de l'acteur. " T'inquiète, je suis sûr qu'on va te trouver quelqu'un pour t'aider. " la rassure l'Anglais, pro-actif, comme toujours. " Quelqu'un de... Très professionnel. " réfléchissant, il regarde les autres petites gamines plus âgées qui pourraient lui prêter main forte. Puis l'accompagnatrice. Puis... Emma. Evidemment. Alex se retient de l'interpeller de manière grossière, parce qu'ils ne sont pas que tous les deux. " Je vous l'emprunte un instant. Allez jouer avec le ballon en attendant. " un bon " cassez vous " aurait fait l'affaire, mais ce ne sont pas là les façons de parler à des enfants. " Emma... Est-ce que Kayla et moi on peut te confier une mission ? " subtile façon de lui faire comprendre qui la gamine était pour lui, à son amie d'enfance. Même si cela se voit comme le nez en plein milieu du visage qu'ils ont un lien proche. " Elle a deux garçons à ses pieds, et voudrait être jolie pour la fête de ce soir. " explique sans scrupule Alex, alors que Kayla proteste vivement, en regardant partout autour d'elle - apeurée - pour vérifier que personne n'avait entendu, rouge jusqu'à la pointe des oreilles, ce qui fit rire l'acteur. " Kayla va t'expliquer son problème. En attendant, je vais m'occuper de la salle pour ce soir. N'hésite pas à venir me voir, si tu as besoin d'une pause, ou même juste passer du temps avec moi. " Alex laisse son p'tit ange entre les mains de son amie d'enfance, preuve de la confiance qu'il lui porte. " Prends en soin. " Alex couve du regard la concernée, et lui ébouriffe les cheveux. Un jour, peut-être, elle sera sa fille. Puis il plante son regard amusé dans celui d'Emma. " A moins que tu ne veux pas te retrouver seule avec ce monstre ? Auquel cas, je peux venir aussi quelques minutes ? " il a des choses à préparer, mais il peut bien prendre le temps, pour ces deux bouts de femmes là.
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Ven 28 Déc 2018 - 20:44


Last summer
Alex & Emma
Pour ne pas changer de d'habitude, les taquineries reprennent vite leur place entre eux. Emma se lance tête baissée dans cette discussion presque sans queue ni tête parce qu'elle est accoutumée à cela, avec lui. Et cela ne la dérange pas du tout... Bien au contraire. Tant qu'elle garde la tête hors de l'eau et parvient à rétorquer à chacune de ses paroles, tout va bien ! Elle n'a pas envie de laisser manger par un Alex à la parole toujours très aiguisée. Quoi que là, c'est elle qui s'autorise à un petit commentaire sur sa personnalité. C'est que c'est vrai en même temps, elle n'exagère rien : Alex est précisément comme cela. Manichéen, toujours d'un côté ou de l'autre. Il n'y a pas de juste milieu, avec lui. Emma ne s'en plaint pas : elle aime cela chez lui. Elle l'accepte comme il est, surtout. Et elle a tout à fait conscience du fait que ce soit souvent une bonne chose, d'être aussi... Binaire. Pas toujours, probablement, mas la plupart du temps quand même. Aussi s'autorise-t-elle à sourire à son attention, avant de lui répondre : « Oh, je n'en doute pas. » Et elle le pense. De son côté, elle est très loin d'être comme ça. Avec elle tout est... Brouillé, mélangé. Dans sa tête, c'est toujours la guerre, l'apocalypse, un mélange de bon et de moins bon. Elle ne sait pas très souvent sur quel pied danser, et si cela a aussi ses avantages -d'être capable de passer en un rien de temps d'un opposé à un autre-, cela a aussi ses aspects négatifs. Comme la situation d'Alex, en somme.

Comme toujours, leur discussion retourne bien vite à ce qu'ils ont l'habitude d'échanger tous les deux. Et sans comprendre comment et pourquoi, Emma se retrouve bientôt jetée - oui jetée - sur l'épaule de son ami. Bien sûr, l'occasion est trop belle pour qu'elle la laisse passer, et Emma joue les vaniteuses. Morte de rire sur son épaule après la remarque qu'il vient de lui faire, elle ne la laisse cependant pas passer sans rien ajouter à son tour. « Tu seras châtié comme pour ça ! » Il n'y a -encore- rien de trop grave pourtant. Et il finit par la reposer sur le sol, permettant à ses pieds de retrouver la terre ferme avant qu'elle ait fait une crise cardiaque par peur de tomber. Avec Alex, en même temps, la peur n'a pas réellement de raison d'être : elle lui fait confiance et elle sait qu'il ne l'aurait pas laissée faire une chute qui aurait pu être douloureuse. Il aurait même préféré se faire mal, lui. En tous les cas, il est désormais temps de passer à la réelle raison de la présence d'Emma - bien que pas la seule, cela va sans dire - : la rencontre avec les enfants. La porte s'ouvre et des cris se font entendre. Emma ne tarde pas à être ensevelie sous une avalanche d'enfants lesquels courent dans sa direction - et elle exagère à peine, juré -. Si bien qu'elle laisse à Alex la très importante tâche de distribuer les écharpes qu'elle a pris la peine de ramener avec elle. De son côté, elle fait des bisous, des câlins et ne peut plus s'arrêter de sourire. Ils sont tellement mignons, tous ces enfants ! Elle a déjà oublié le princesse ironique lancé par Alex. C'est qu'elle a réellement fort à faire, voyez-vous.

La jeune femme a l'esprit bien occupé, si bien qu'elle ne fait pas attention à ce que fait Alex. En même temps, il s'y connait mieux qu'elle, avec ce genre de sorties. Alors elle n'a pas à craindre pour lui qu'il s'ennuie ou regrette qu'elle ne soit pas au plus près de lui. De toute façon, les enfants accaparent toute son attention... Enfin, jusqu'à ce que le fameux Alex, justement, vienne les interrompre. Un petit garçon était en grande explication de pourquoi il préfère Drago à Ron, et finit sa phrase avant de s'éloigner. Emma se redresse en riant, amusée par tout ce qu'elle vient de vivre et aussi par ce cassez-vous pas prononcé ainsi mais bel et bien lancé par Alex. Elle se tourne d'ailleurs vers lui, toute sourire, pour écouter ce qu'il a à lui dire. Parce qu'elle ne doute pas une seule seconde du fait que, s'il est là et vient de mettre fin - temporairement bien sûr - à tout cela, c'est parce qu'il a une bonne raison. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'Emma remarque qu'il n'est pas seul. A ses côtés, celle qu'il vient sans doute de présenter : Kayla. La jeune femme la regarde brièvement, lui lançant un sourire éblouissant avant de répondre - enfin - à la question d'Alex : « Oui, bien sûr. » Elle attend avec impatience de savoir ce dont il s'agit. Elle doit avouer que l'idée de passer un peu de temps avec Kayla la satisfait. Elle est curieuse d'apprendre à la connaître, pour mieux la mettre sur la même voie qu'Alex. En même temps, rien qu'à voir sa petite bouille et ses yeux étincelant d'intelligence et de malice, elle imagine qu'il y a pas mal de choses à découvrir d'elle. Des choses qui, sans aucun doute, lui feront comprendre le ressenti d'Alex à son sujet. Elle est impatiente. Et d'autant plus maintenant qu'elle vient d'apprendre ce dont il s'agissait. Aussitôt, elle se sent réellement investie d'une mission de la plus haute importance. « Il n'y aura pas grand chose à faire pour la rendre jolie puisqu'elle l'est déjà, mais ça me va coooomplètement. » Elle a même hâte, à vrai dire. Dans son quotidien, Emma n'est pas du genre à faire appel à des maquilleurs chaque fois qu'elle va quelque part. Pour les grands événements importants auxquels il faut qu'elle se montre, oui, bien sûr, mais pas pour tout non plus. Aussi est-elle assez débrouillarde à ce niveau-là. Et elle sait d'avance que ce ne sera pas très compliqué pour elle d'embellir encore un peu plus la petite Kayla. « Oh non, on va se débrouiller toutes les deux. Et discuter de choses importantes, alors on se retrouve après. Hein, Kayla ? » La petite fille sourit, accentuant encore un peu ses airs malicieux, avant de hocher la tête. « A tout Alex. Viens nous voir dans vingt minutes dans la chambre, tu nous diras ce que tu en penses avant que ce soit l'heure de la fête, d'accord ? » Sans réellement attendre de réponse de sa part, Emma s'empare de la petite main de Kayla avec délicatesse, et l'entraîne à sa suite.

A leur arrivée dans la chambre, Emma ne tarde pas trop - vingt minutes c'est quand même peu - et fait s'installer Kayla sur son lit pendant qu'elle cherche sa trousse de maquillage dans sa valise principale. Ce n'est l'affaire que de quelques secondes, mais c'est juste ce qu'il fallait à Kayla pour se détendre un peu... Et s'ouvrir. En effet, elle se met - enfin - à lui parler, justement, de ces deux garçons auxquels elle veut plaire. Emma prend bien sûr part à la conversation, en la relançant à quelques occasions et en posant quelques questions de temps à autre. Assez rapidement, le maquillage de Kayla est terminé... Mais celle-ci n'entend pas qu'elle s'arrête en si bon chemin. « A moi de te maquiller maintenant ! » Emma pourrait refuser et lui dire que ce n'est pas la peine... Mais il suffit qu'elle pose ses yeux sur le petit visage de Kayla pour que sa décision soit prise. « Bon... OK mais léger, d'accord ? Un peu comme ce que je t'ai fait. » C'est bien mal connaître la passion paillettes et charbon de la petite fille ! Celle-ci ne tarde pas à lui en mettre de partout, sans qu'Emma trouve cependant de quoi la contredire... Elle a l'air bien trop heureuse pour qu'elle le fasse. C'est sûr, Alex se foutra de sa gueule quand il débarquera. Mais elle s'en fiche.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Mer 2 Jan 2019 - 0:18


Last Summer
Emma et Alex
Avec une légère surprise, Alex observe la magie d'Emma opérer sur Kayla. Il a suffit qu'elle dise que la petite est déjà jolie, pour obtenir un sourire timide, mais radieux de sincérité, de la gamine, et sans doute, toute son affection. C'est dingue, l'acteur ignorait qu'Emma avait un tel talent avec les enfants. Limite, Alex n'avait plus envie de laisser son petit angelot de sept ans aux mains de l'ancienne sorcière de peur qu'il ne soit plus le favoris dans le coeur de la petite. Mais non, bien sûr, l'Anglais doit apprendre à partager. Et puis, en vérité, c'est bien tout ceci, puisqu'Emma fera toujours parti du paysage du blond. « A tout Alex. Viens nous voir dans vingt minutes dans la chambre, tu nous diras ce que tu en penses avant que ce soit l'heure de la fête, d'accord ? » il ne peut qu'accepter. " D'accord, pas de problème. " il sourit, tout va bien se passer. Kayla le regarde, et ça le rassure. C'est son papa dans l'âme, peu importe les papiers. C'est ce qu'il lit dans ses yeux. Alors, pendant que les filles s'en vont de leur côté, Alex part du sien. Il donne des directives pour la mise en place de la salle, et aide lui-même à installer les tables et les petit-fours sur celles-ci. Sans oublier l'énorme boule à facettes qui rendra cette soirée si typique d'une boom pour enfants. Alex vérifie la stéréo, et la liste de chansons, tout à l'air d'être plutôt bien. Sur l'estrade, on place un micro pour l'animateur, qui n'est autre qu'Alex en personne. En soit, il n'aura pas grand chose à faire, à part mettre de l'ambiance et faire rire la foule. Dans cette auberge italienne, à l'écart de tout, il y a d'autres associations qui ont posé leur valise pour la semaine. Et Alex s'est mis d'accord avec les autres organisateurs pour rassembler les trois associations ce soir. Ainsi, il y aurait une quarantaine d'enfants, et une dizaine d'adultes, pour superviser.Tout devrait commencer à 17h, et finir à 21h. Ce sont des gosses, on le rappelle, à 22h c'est tout le monde au lit et extinction des feux. Le temps défile, mais Alex n'oublie pas de retourner auprès des deux jeunes femmes qu'il a laissées. En entrant dans la chambre où elles se sont installés (la sienne) il remarque d'abord la petite qu'il trouve à croquer. " Ohlala, mais le miracle. " Alex n'est pas toujours adroit dans ses paroles, mais Kayla semble radieuse. Puis, l'acteur se tourne vers Emma, et la vision le surprend... Et limite, le fait presque reculer. Elle s'est pris un feu d'artifices dans la figure ou quoi ? Si Emma se doutait qu'Alex allait se moquer... Elle avait complètement raison. Car très vite, et sans chercher à se dissimuler, un sourire (très) amusé se fraye un chemin sur ses lèvres. " Tu es... éblouissante. " un rire s'échappe, sans que l'acteur ne puisse le réguler. Il ne ment pas après tout, d'une certaine façon. " Kayla, t'aurais pu être gentille quand même. Faire ça à Emma ça se fait vraiment pas. " Alex va sûrement trop loin parce que les grands yeux de la petite se remplissent d'eau, en comprenant que c'est très moche ce qu'elle a fait. Et bientôt ce sont les chutes du Niagara qui se répandent et inondent ses joues. Merde. " Oh p'tit chou pleure pas, je plaisante. " Elle est entrain de ruiner tout le maquillage qu'Emma lui a fait. Son amie d'enfance va adorer avoir perdu son temps. Réactif, Alex attrape une boîte de kleenex qui se trouve sur une table de nuit, et donne les mouchoirs à la gamine. " Elle est super belle comme ça. C'est même la plus belle, après toi. T'as fait un boulot fantastique. " Alex rame comme il peut, et caresse doucement les cheveux de la petite, comme si ça pouvait la consoler. Quelque peu dépassé par la situation, il regarde Emma, en quête de soutien. Mais la gamine se calme aussi vite qu'elle s'est mise à fondre en larmes. " C'est vrai ? " l'espoir teinte sa voix, et Alex regarde l'Anglaise, et pendant une demie-seconde son envie de refaire de l'humour surgit, mais il se dit qu'il ne devrait pas s'amuser des pauvres nerfs de la petite. Un temps pour tout. " Ouais. " Kayla le croit, parce que quand même, c'est Alex, il ne ment jamais. Oui oui. Rassurée, elle le serre dans ses bras. Puis, séchant ses derniers pleurs d'un bref revers de main, elle se redresse fièrement. " Je vais tout refaire comme Emma m'a montré. " Et sans plus perdre de temps quant à la tâche qui l'incombe, la petite prend le nécessaire du maquillage et va sûrement dans sa chambre, laissant les deux acteurs seuls. " Eh bah, on l'a échappé belle. " souffle Alex, en laissant un sourire fleurir sur ses lèvres. C'est pas évident de gérer des enfants, surtout de cet âge. L'Anglais regarde la britannique, et son envie de rire remonte, surtout que... " Je crois qu'elle est partie avec le démaquillant... " Emma va-t-elle se rendre à la petite sauterie ainsi ? Si tel est le cas Alex ne va plus jamais s'arrêter de rire.  
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Sam 5 Jan 2019 - 0:21


Last summer
Alex & Emma
Alex a accepté. Alors c'est parfait. Sitôt dit, sitôt fait ; Kayla et Emma partent de leur côté, laissant Alex derrière eux. Emma ne doute pas bizarrement pas qu'il doit avoir tout un tas de choses à faire. Elle ne sait pas quoi exactement, mais elle en est persuadée malgré tout. Après tout, il fait partie des organisateurs de cette petite excursion. Cela lui donne forcément quelques responsabilités qu'Emma, elle, n'a pas. Elle compte bien en profiter d'ailleurs, ce n'est pas si mal. Elle a souvent l'air du control freak par excellence pourtant. Mais pas cette fois, pas cette semaine. Elle entend bien, pour une fois, ne pas se prendre la tête du tout. Sans doute parce qu'elle n'est qu'avec - ou presque - des enfants. Cela facilite toujours tout, dans les contacts notamment. Pour le coup, elle en profite en entraînant Kayla à sa suite. Mission maquillage enclenchée. En assez peu de temps, Emma fait de Kayla la plus jolie pour cette soirée qui s'annonce. Elle ne peut, ensuite, pas refuser à la petite fille d'en faire de même avec elle. Le résultat est plus... Surprenant, dirons-nous. Evidemment, Alex choisit ce moment pour revenir dans la chambre. D'abord, il remarque Kayla et sa jolie petite bouille. Emma sourit dans son coin en les observant, forcément attendrie par cet échange. Mais Alex ne perd pas le nord, et repère vite ce qu'il en est d'Emma... De son visage pour le moins surprenant. Elle lève les yeux au ciel - pour la forme - en l'entendant dire qu'elle est éblouissante. Son sourire ne trompera personne : il se fout de sa gueule. Clairement. C'est vrai que c'est hilarant ! Emma s'est vue dans le miroir et... C'est difficile de dire que ce n'est pas drôle. Ça l'est. « Vas-y moque-toi », marmonne-t-elle dans sa barbe - qu'elle n'a pas -. La suite, Emma ne s'y attendait pas. Ils déchantent vite tous. Enfin... Kayla la première. De toute évidence, elle a mal pris la remarque que vient de lui faire Alex. Et Emma décide de rester en retrait de la discussion qui suit. Kayla qui s'effondre en larmes... Et la voilà qui est complètement déstabilisée. Des enfants, elle en a déjà côtoyé. Mais ses frères et sœurs sont relativement grands maintenant, et elle n'a pas non plus de neveux... Alors elle ne sait pas trop comment réagir. Elle décide de laisser Alex faire, se dépatouiller de sa propre bêtise. Et ce n'est pas plus mal comme ça. D'autant qu'il s'en sort vraiment très très bien, parvenant à faire retrouver son sourire à Kayla. Et à Emma dans le processus qui trouve le moyen d'en rigoler de nouveau. Ouf... On était à deux doigts de la catastrophe. Tout est relatif : elle est déjà un peu là, la catastrophe. Le maquillage de Kayla a complètement coulé sur son visage. Mais ce n'est pas très grave, voire pas grave du tout aux yeux d'Emma. Elle ne peut pas lui en vouloir. P'tit chou. Il est adorable, quand il s'adresse à la petite. Pas que, hein, mais tout particulièrement. Emma met cette idée dans un coin de sa tête, pour mieux observer le reste de la discussion. « Et ce sera même encore mieux qu'avant, j'en suis sûre », lâche-t-elle à l'intention de Kayla juste avant que celle-ci disparaisse par la porte de la chambre. Elle a embarqué avec elle la trousse de maquillage... Et de toute évidence le démaquillant aussi. « Tu l'as échappé belle, ouais. Mais je dois avouer que tu t'en es admirablement tiré. » Elle n'allait pas juste se contenter d'un petit reproche à son intention. D'autant que ce serait mentir que de dire qu'il n'a pas géré. Il a tout déchiré, même ! Avec tout ça, Emma en avait presque oublié le -désastreux- maquillage que Kayla lui a offert... Alex, lui, ne l'a pas oublié. En même temps il le voit, alors... C'est compliqué de l'occulter et faire comme s'il n'était pas là. « En même temps, tu lui as dit que j'étais la deuxième plus belle et qu'elle avait fait un boulot fantastique... Comment voudrais-tu que je lui explique que je l'ai malgré tout enlevé ? » C'est de sa faute à Alex, tout ça ! D'ailleurs, Emma le fusille du regard... Mais son sourire la trahit, prouvant qu'elle plaisante. Enfin... Un peu. « Qu'est-ce que tu veux, j'étais destinée à y aller comme ça. Mais qui sait, je vais peut-être lancé une mode ? Non ? Tu ne crois pas ? » ça y est, on ne l'arrête plus ! Emma la pipelette est sortie. Elle n'est pas lunatique mais ce n'est quand même pas tous les jours qu'elle est aussi... Expressive. Elle sait pourquoi, d'ailleurs, et elle tient à en faire part à Alex. Sur un ton nettement plus calme et heureux, elle lui dit donc : « Merci beaucoup de m'avoir fait venir ici. Je suis contente de pouvoir rencontrer Kayla, tous les autres enfants... Et aussi de passer du temps avec toi bien sûr ! » Ils n'en ont pas vraiment l'habitude, de se montre aussi "démonstratif" - quoi que tout est relatif quand même - mais il faut savoir être honnête parfois.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Sam 5 Jan 2019 - 18:44


Last Summer
Emma et Alex
« Tu l'as échappé belle, ouais. Mais je dois avouer que tu t'en es admirablement tiré. » Tout en souriant, Alex soupire, Emma n'a pas tort dans les faits. La situation est devenue critique par sa faute, alors heureusement qu'il a réussi à rétablir l'équilibre émotionnel de cette chambre. Enfin, à présent, Alex se retrouve seul avec son amie d'enfance. Ce n'était pas prévu au programme, mais pourquoi ne pas profiter de quelques minutes juste tous les deux ? Ils ne sont pas là pour se concentrer sur leur amitié, mais sur les enfants. Pourtant, Alex n'est pas pressé d'aller retrouver les autres. C'est un peu bizarre d'ailleurs. Être avec Emma lui est si agréable... « En même temps, tu lui as dit que j'étais la deuxième plus belle et qu'elle avait fait un boulot fantastique... Comment voudrais-tu que je lui explique que je l'ai malgré tout enlevé ? » L'actrice marque un point, alors Alex hausse légèrement les épaules... Compréhensif, mais pensif. " C'est vrai... Mais, on peut faire gober n'importe quoi à des enfants, tu as bien vu. " rétorque l'acteur, qui sait qu'il marque également un point. D'où le léger sourire arboré, il aime avoir raison. Mais il faut reconnaître que les enfants sont généralement naïfs. Parfois la naïveté pouvait rester à l'âge adulte. En effet, certaines personnes conservent toujours un brin d'innocence peu importe les déceptions. C'est ainsi, dans leur ADN. Alex se rapproche d'Emma, pour l'observer, et mieux chercher un argument dans les coups de pinceaux qui cachent son si joli visage. " On a qu'à lui dire que tu ne voulais pas lui voler la vedette... " Tout en parlant, l'acteur esquisse un sourire, pose son index sur la tempe de son amie d'enfance, et trace un chemin de poussière dorée le long de sa joue. Puis il applique les résidus, de son doigt, sur son propre visage de son front jusqu'à sa mâchoire en passant par son nez. " Voilà, comme ça on sera tous les deux moches ce soir. " vaut mieux en rire n'est-ce pas ? " Même si, plus je te regarde, moins je te trouve repoussante... Peut-être qu'il fallait juste s'y habituer ? " ou peut-être qu'il y a quelque chose, plongé dans le déni et l'obscurité, qui fait qu'il trouvera toujours Emma à son goût ? Peu importe le maquillage dégueulasse et les fringues qui sentent la transpiration à cause d'un trop long voyage ? « Merci beaucoup de m'avoir fait venir ici. Je suis contente de pouvoir rencontrer Kayla, tous les autres enfants... Et aussi de passer du temps avec toi bien sûr ! » Emma est rarement aussi volubile, démonstrative, et visiblement heureuse. Bien sûr elle exprime souvent ce qu'elle peut bien penser, mais cela prend des apparences plus détournées, et plus atténuées. Alors, pour une fois, et parce qu'il sait que lorsqu'ils sont que tous les deux, elle le laisse faire un peu plus, ll la prend dans ses bras, et l'allonge doucement (une nouvelle fois, à croire qu'il aime ça) dans son lit. Salissant probablement l'oreiller de la jeune femme, mais qu'importe ? Et puis, même tant mieux, si ça peut l'agacer. C'est toujours amusant de la voir rouspéter pour des futilités. Alex pousse le vice, jusqu'à nicher son visage contre la nuque de la jeune femme, puis doucement, mais sûrement, à se coller au plus près d'elle, en glissant naturellement une jambe entre les siennes. Rien de sexuel dans le fait de mêler ainsi leur deux corps adultes et sensibles, néanmoins, c'est juste que la position est plus agréable. Et puis, il aime ça, être physiquement proche d'elle. La sentir dans ses bras. A l'origine, c'est un mec très tactile, et très animal. " Oh tu sais, ça me fait plaisir que tu sois là. C'est toujours bon pour le moral de s'occuper d'enfants... Et de se revoir tous les deux. " Alex positionne son visage, dans l'oreiller qu'ils partagent, afin d'aligner son regard azur dans celui de la brunette, et lui frôle doucement, presque tendrement, le nez. C'est quand même limite... Pour des amis. Mais il ne réfléchit pas à tout ce qu'il fait. Il se laisse juste guider par le moment et l'envie d'être près d'Emma. " J'ai plus envie d'y retourner. Je veux rester là avec toi. " peut-être que c'est le contre coup du long voyage, cette envie qu'il a d'être tranquille ? Ou peut-être que c'est tout à fait autre chose... Qui peut le dire ? Si ce n'est l'inconscient d'Alex qui soupire d'exaspération à force de le voir dans le déni ? Surtout face à un langage corporel aussi éloquent... 
(c) DΛNDELION
 

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Emma Watson
A Astoria depuis : 20/02/2018
Autographes : 2205
Métier : Actrice, activiste.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Dim 6 Jan 2019 - 21:22


Last summer
Alex & Emma
Kayla partie, les deux compères se retrouvent seuls. Rien d'étonnant à cela, puisqu'ils sont dans leur chambre et rien non plus d'inhabituel : cela leur est arrivé maintes et maintes fois depuis leur toute première rencontre. Encore heureux. Emma s'amuse encore de ce qui vient d'arriver, tout en ayant conscience de ne pas pouvoir trop en rire. Alex doit, dans le fond, s'en vouloir d'avoir fait pleurer Kayla. Quoi que... Vu comme il prétend pouvoir faire croire n'importe quoi à quel enfant on peut se le demander. Il semble prêt à recommencer, voyez-vous. Emma ne le dit pas à voix haute : elle sait que ce n'est pas du tout ce qui se passe dans la tête d'Alex. Il ne pense pas à mal. Jamais -vraiment-. « Crueeeel ! » Elle plaisante, et son sourire le lui fera bien sûr comprendre. En même temps, il n'a pas tort : ce n'est pas bien difficile de faire croire n'importe quoi à un enfant. Le connaissant comme elle le connaît, Emma se doute qu'Alex n'est pas peu fier d'avoir marqué un point sur ce coup. Et il continue sur cette voie-là en cherchant un nouvel argument à proposer à Kayla. Il a de bonnes idées, dis donc ! Le sourire aux lèvres, Emma le regarde récupérer des paillettes sur son propre visage, pour mieux se les étaler sur le sien. « Ce n'est pas bête », confirme-t-elle tout en le regardant tracer une lignée de paillettes de son front à son menton. Elle secoue légèrement la tête de droite à gauche, en faisant une petite moue dépitée. « Tu voulais me voler la vedette surtout, oui. » Voilà qu'elle utilise son propre argument contre lui. Il finira par se venger, et elle le sait. Mais elle trouve tellement amusant de le voir tenter de toutes ses petites forces de la mettre en rogne. Ce n'est pas bien difficile, cela dit. Elle est presque susceptible, la petite -grande- Emma. Les compliments d'Alex, elle les entend bien. Elle ne peut pas passer à côté... Il n'est pas du genre très flatteur mais plutôt gaffeur en général, vous savez. Et son sourire s'élargit un peu plus en l'entendant dire tout cela. Comme si elle allait ne pas rebondir là-dessus ! C'est bien mal la connaître, voire ne pas la connaître du tout. « Oh, tu me flattes ! Elle n'a pas réussi à rendre mon visage disgracieux, ouf. » Comme si les compliments d'Alex l'avaient mise sur la bonne voie, Emma se décide à se montrer un peu plus... Expressive qu'à l'accoutumée. Elle n'est jamais avare de réalisme et d'explications sur son état d'esprit mais ce n'est pas non plus son truc de trop en dire. Elle aime garder une part de mystère et rester sur la réserve. C'est qu'elle est très habituée à le faire dans les médias, cela a forcément des répercussions sur le reste de son temps... Mais pour une fois, elle fait un effort. Parce qu'elle est sincèrement heureuse d'être là avec Alex et qu'elle tient à lui faire savoir qu'elle lui est reconnaissante de l'avoir embarquée dans cette aventure. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'Alex réagisse de cette façon, mais dans le fond ce n'est pas si étonnant... Il a toujours été plutôt tactile. Emma est un peu plus avare à ce niveau-là -oui, aussi- mais elle se laisse faire. Parce que c'est Alex, et aussi qu'elle est toujours bien dans ses bras. Elle se retrouve bien vite allongée sur le lit, Alex le nez niché contre sa nuque, et Emma un sourire à moitié débile aux lèvres. C'est toujours agréable, et elle ne se rend jamais compte qu'elle a besoin de contacts avant qu'ils se présentent à elle d'eux-mêmes - ou presque -. Idiot, elle le sait. Alex se loge un peu mieux contre elle, glissant même sa jambe entre les siennes, et la jeune femme n'y trouve rien à redire. C'est toujours agréable. Et puis, entre amis, quoi de plus normal ? Sur le moment, elle n'y trouve rien de surprenant ou de bizarre. « Oui, tout à fait », répond-elle, souriant toujours. Il a tout dit, sur le coup, alors elle n'a rien à ajouter. Juste à se laisser guider. C'est donc Alex qui, finalement, place son visage près du sien. Elle, elle se contente de plonger son regard dans le sien et de lui sourire. Leurs nez se frôlent et lorsqu'Emma le réalise, elle ne percute vraiment pas le... Côté un chouïa bizarre de leur étreinte. Mais alors vraiment pas. Elle entend juste les paroles d'Alex qui la font sourire de plus bel. « Tu ne veux même pas rencontrer les prétendants de Kayla pour les jauger un peu ? » C'est ça qu'elle trouverait presque bizarre, elle. Depuis quand Alex ne veut pas aller à une soirée auprès de sa protégée ? C'est vrai qu'ils sont bien là - voire même très bien - mais quand même. « Mais c'est vrai qu'on est bien là. Tu crois qu'ils remarqueraient notre absence ? Moi je pense que oui, m'enfin, ce que j'en pense, hein... » Distraitement, Emma pose sa main sur le bras d'Alex. Depuis quand est-ce qu'elle est aussi aveugle ? Et lui aussi, d'ailleurs.
(c) DΛNDELION

-●-


the past cannot be changed, the future is yet in your power
there's nothing wrong with being afraid. it's not the absence of fear, it's overcoming it. sometimes you've got to blast through and have faith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alex Pettyfer
A Astoria depuis : 02/11/2018
Autographes : 352
Métier : Acteur, mannequin et réalisateur


more about me
statut: en couple
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    Dim 6 Jan 2019 - 23:11


Last Summer
Emma et Alex
Pour Alex, c'est tellement agréable d'être avec Emma. Premièrement, c'est la femme la plus drôle qu'il connaisse. Deuxièmement, c'est la femme la plus drôle qu'il connaisse. Oui, ça suffit, comme argument, en vérité. A ses plaisanteries, il répond par un rire. Il pourrait aisément surenchérir, mais cela n'en finirait plus. Et bien vite, seuls et sur un lit, la jeune femme se retrouve confortablement installée dans les bras de l'acteur, qui ne la quitte plus de son regard. C'est étrange parce qu'il a l'impression que c'est la première fois qu'il la regarde vraiment. Certes, on dirait qu'elle a été aspergée de peinture (aux couleurs différentes et satinées en plus de cela), mais il voit s'y dessiner ses traits si connus en dessous et cherche les détails caractéristique. Alex se surprend, à entremêler confortablement leur corps l'un à autre, sans se soucier de la position qui pourrait sembler gênante pour de simples amis. Mais Emma n'a pas l'air de s'en offusquer. Alors, tout ceci signifie que c'est normal n'est-ce pas ? « Tu ne veux même pas rencontrer les prétendants de Kayla pour les jauger un peu ? » Alex réfléchit à la question et la réponse apparaît clairement dans son esprit : " Non. " c'est vrai que c'est bizarre, d'ordinaire il voudrait aller voir de plus près qui s'intéresse à son p'tit chou. Mais en fait, en tout honnêteté... " Je crois que dans la balance, tu dois peser plus lourd, que mon envie d'aller jouer les chaperons. " Alex ne se rend pas compte de toute la portée de ce qu'il dit. Tout ce qu'il fait, c'est parler avec sincérité. " Ou peut-être que je suis juste super flemmard. " ajoute-t-il en laissant un rire léger lui échapper. C'était une possibilité aussi. Mais pourquoi cet état de sommeil (ou de bien-être ?) soudain, alors qu'Emma se trouve dans ses bras ? Est-ce une coïncidence ? Ou la raison même de tout ? Alex ne pense pas à tout cela, pas sur le moment du moins.  « Mais c'est vrai qu'on est bien là. Tu crois qu'ils remarqueraient notre absence ? Moi je pense que oui, m'enfin, ce que j'en pense, hein... » elle le fait rire, pas de manière dingue, mais quand même, c'est là, et audible, dans cette chambre qui cache beaucoup de secrets inconscients. " T'aurais dû faire comique. T'es tellement douée pour faire rire les gens. " Alex parle d'une voix assez basse, après tout, ils sont proches physiquement pas la peine de hausser davantage la voix. " Mais, personnellement, je pense pas qu'ils remarqueraient quoi que ce soit... " énonce l'acteur, un air tout à fait sérieux sur le visage, alors qu'en vérité, ils savent tous les deux très bien que leur absence serait remarquée. Ils ne peuvent pas rester là, ensemble, indéfiniment. Même si, à cet instant, c'est tout ce dont a envie Alex. Emma effleure son bras, et l'acteur sent, étrangement, un frisson malicieux parcourir son corps. Là, une part de son inconscient commence à remonter du côté du lucide, comme si un panneau clignotant lui disait " danger ". Mais Alex se dit que c'est juste une réaction physique tout à fait naturelle et normale. Ce qui l'est moins c'est qu'en alignant à nouveau son regard dans celui d'Emma, c'est de ressentir une accélération cardiaque. C'est bizarre ce qu'il se passe en lui... Vraiment, vraiment bizarre. Et comme pour mettre fin à cela... " On devrait peut-être y aller, la soirée ne va pas tarder à commencer. " Alex n'en sait rien, il a dit cela sans vérifier l'heure. Son regard n'a pas quitté celui de l'actrice face à lui, en même temps. La soirée arrive, Alex comme prévu met l'ambiance, tout le monde semble passer un bon moment. Un autre animateur et accompagnateur a pris le micro. L'acteur peut donc prendre un peu de temps pour lui, et aller parler avec quelques personnes. Notamment Emma qu'il repère assez vite. " Tu m'autorises une danse ? " il s'incline, parce qu'il a bu... Mais pas seulement. Il reste toujours assez amusant, et charmant, en toute circonstance, ou presque. Il essaye de chasser ce petit moment qu'ils ont eu, oui, ceci n'a jamais existé. C'est mieux comme ça. Enfin, la semaine ne fait que commencer, et Alex devrait le savoir que bien des choses peuvent s'éveiller et sortir de leur cachette en une poignée de jours.
(c) DΛNDELION

-●-

"Marry me Juliet"
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts, I'm standing there on a balcony in summer air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (flashback) Last summer. Feat. Emma W.    

Revenir en haut Aller en bas
 

(flashback) Last summer. Feat. Emma W.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Autres Lieux :: Europe-