AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 19:53

Timothée ne savait même plus pourquoi lui-même avait cédé à cette attirance, pourquoi il avait cédé lorsqu’il lui avait dit son rêve et quand finalement, tout avait été déballé. Oh il savait que cela dormait au fond de lui depuis quelques temps, mais est-ce que pour autant il s’était attendu à avoir une envie irrépressible de l’embrasser ? De se laisser porter par tous ces sentiments passés ? Il était plus que probable que ce n’était pas le cas. Il ne s’était pas attendu à une telle chose. Il pensait même que cela n’était pas possible de se sentir attiré à ce point par quelqu’un d’autre, un autre homme. Et voilà où ils étaient aujourd’hui. Timothée n’avait pas envie de penser à l’après et en même temps, l’heure de son départ se rapprochait inexorablement. A un moment, Armie repartirait et irait faire son métier, pour ensuite continuer sa tournée et finalement rentrer à Astoria auprès de sa famille. Et lui dans tout ça ? Il devrait sans doute rester ici, à Boston pour son tournage. Ou alors peut être qu’Armie trouverait le moyen de revenir ? Ou alors, Timothée rentrerait pour le weekend ? Sauf que s’il rentrait, est-ce que pour autant ils pourraient se voir ? C’était le genre de chose à laquelle il pensait. Parce qu’il avait envie de continuer à voir Armie mais il ne pourrait pas choisir quand, il savait que cela dépendrait toujours de lui. De sa famille, et ça, ça serait compliqué à gérer. Mais il voulait profiter à cet instant, et ne pas penser à l’après alors, il s’était redressé doucement, un sourire maintenant sur ses lèvres, sans doute du à la réflexion d’Armie. « Si tu veux, mais je te promet pas que ce soit fameux, enfin faudra t’en contenter ! » Parce que Timothée n’avait certainement pas les talents culinaires de sa femme. Bien qu’il pouvait se débrouiller pour quelques petites choses. Timothée s’était à présent complètement redressé et avait basculé sur le côté pour se lever. Il chercha son boxer des yeux pour finalement aller l’enfiler. Il sentait doucement la tension redescendre et ça même s’il savait que cela ne durerait pas. Il leva la tête vers Armie. « Des œufs ça te va ? Je crois avoir vu des pâtes aussi. La propriétaire m’a dit qu’il y avait des conserves. Et j’ai amené une bouteille de vin. » Il savait qu’ils ne pourraient pas trop boire étant donné qu’ils devraient tous les deux reprendre la route mais bon, un verre, ça ne faisait de mal à personne.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 20:56

Il voulait profiter au maximum mais il ne pouvait pas s’empêcher de penser à l’avenir. Des bons moments qui avait un goût amer, à cause du départ inévitable, parce que leur relation devait rester secrète, parce qu’elle était interdite. Il avait lutté, pendant deux ans, il avait lutté contre ce qu’il ressentait. Et puis, finalement, Armie avait lâché les armes, en comprenant que ça ne servait à rien. Il avait abandonné quand il lui avait dit que lui aussi ressentait la même chose. Il avait alors succombé à ses lèvres, dans son salon. Il avait oublié qu’il était marié, encore aujourd’hui, il l’oubliait. Parce qu’il y avait Timothée. Timothée et sa jeunesse, Timothée qui lui faisait oublier d’être raisonnable, qui lui faisait oublier qu’il devait cacher ses sentiments au plus profond de lui. Timothée qui était en train de l’envoûté, Timothée pour qui il tombait doucement amoureux. Et pourtant, il n’arrêtait pas de le répéter, c’était beaucoup trop tôt de penser à ce genre de sentiment. Pourtant, il la sentait la chute. Parce que tomber amoureux, surtout dans son cas, c’êtait tomber quand même. C’était se rendre compte qu’il ne pourrait plus vivre sans lui, c'était avoir peur de le perdre alors que leur avenir était totalement incertain. Je suis sûr que ça sera très bien. Il hausse les épaules, il s’en fiche de la qualité de son repas, il veut juste rester avec lui, jusqu’à ce qu’il doive partir. Il veut repousser le départ autant que possible. Il aurait voulu passer la nuit ici, il voulait qu’il s’endorme dans ses bras, il voulait se réveiller à ses côtés. Mais il ne pouvait pas, en tout cas, pas cette fois. Mais ils l’avaient déjà fait une fois, alors ils pouvaient le faire une deuxième, oui. Il le regarda se redresser, le quitter pour aller couvrir son joli postérieur. Bien évidemment, il ne manqua pas une miette du spectacle qui se déroula devant ses yeux. Alors il se redressa à son tour, s’étira, sentit ses épaules craquer. Il grimaça avant de finalement remettre un peu d’ordre dans ses cheveux. Très bien, on va se débrouiller. Il rit avant de sortir à son tour du lit et d’enfiler son boxer. Alors il sortit de la chambre pour aller fouiller dans les placards. Il jeta un coup d’œil à son téléphone, qu’il sortit de la poche de sa veste. Comme prévu, il avait des messages de ses collègues, des notifications sur instagram. Mais il n’avait pas envie de s’en occuper maintenant. Alors il l’éteignit simplement avant d’aller dans la cuisine pour fouiller.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 21:42

Aujourd’hui, il ne voulait qu’apprécier l’instant, rien d’autre. Il savait qu’il serait bien assez tôt pour commencer à penser à l’avenir. Pour commencer à penser à son départ, à leur séparation pour une durée indéterminée. Peut être qu’il faudrait qu’ils en parlent. Parce que Timothée ne savait pas s’il supporterait de ne pas savoir quand est-ce qu’il le reverrait, quand est-ce qu’il pourrait de nouveau se retrouver dans ses bras. Quand est-ce qu’il pourrait apprécier leurs conversations qu’ils arrivaient à partager sans malaise. Timothée oubliait totalement le statut de son amant, il avait envie de ne le voir que comme ça, comme l’homme qu’il commençait à aimer, pour celui dont il tombait inexorablement amoureux et même si cela aurait pu l’effrayer, ce n’était pas le cas. Il était heureux de ressentir ça, heureux, jusqu’à ce qu’il se retrouve avec le cœur brisé. Il savait que cela viendrait forcément. Ce moment où Armie prendrait du recul pour réfléchir, mais c’était si tôt, il savait qu’ils auraient quelques temps pour profiter avant de devoir mettre cette distance entre eux pour réfléchir sans doute. « Je ferais de mon mieux ! » Et même si cela n’était pas bon, quelle importance ? Tout ce qu’il voulait au fond, c’était faire quelque chose d’ordinaire avec lui, et surtout sortir de ce lit qui n’était qu’un appel à lui montrer à quel point il était accro à lui à présent. Une fois debout et un peu plus décent, il se tourna pour regarder Armie qui ne tarda pas à l’imiter, lui laissant un spectacle plus qu’appréciable sous ses yeux. Un sourire en coin sur le visage, il se tourna pour sortir de la chambre et rejoindre la cuisine doucement. Il ouvrit les placards, trouva quelques choses intéressantes. « Une omelette avec des champignons, ça te va ? » Simple et rapide, de quoi leur donner un peu de force. Timothée n’avait pas envie de regarder son portable. Il savait qu’il aurait des messages de l’équipe qui le ferait culpabiliser de s’être éclipser. Si seulement ils savaient. Timothée se dirigea ensuite vers l’un des plans de travail où il avait laissé sa bouteille de vin. Il l’ouvrit et servit deux verres. En tendit un à Armie. « A nous. » lança t’il en levant son verre. Il aurait pu trouver beaucoup d’autres choses à dire. Mais c’était juste eux qui comptait. Leur première fois, leurs sentiments, tout ce qui les concernait eux, ensemble.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 22:22

Alors il était heureux. C’était ça, il devait juste s’arrêter à ce fait, simple, factuel qui représentait assez bien son était d’esprit. Il était heureux. Il ne pouvait s’empêcher de sourire. Comme s’il était dans un de ces films où tout va bien dans le meilleur des mondes. Et pour l’instant, oui, tout allait bien dans le meilleur du monde. Il allait partager un repas avec son amant, une bouteille de vin. Ils allaient discuter, être seul au monde, dans cette petite maison au bord de la forêt. Il aurait bien fait une promenade avec lui dans cette forêt. Il se dit que s’ils avaient encore du temps, après avoir mangé, il proposerait d’aller faire ce petit tour dans la forêt avant qu’ils ne se quittent. La pensée d’une future séparation lui pesait. Mais après tout, s’ils se séparaient, c’était juste pour mieux se revoir, non ? Sauf qu’il ne savait pas quand. Alors il se fit la promesse silencieuse, qu’il viendrait le voir avant Noël ou juste après. Pour fêter Noël. Parce qu’un premier Noël en tant qu’amant, ça ne se refuse pas, il en était certain. Alors il rit, parce qu’il n’en doute pas, qu’il fera de son mieux. Il le suit, regarde malgré lui son téléphone, la tentation est trop forte. Il ne répond pas, à aucune personne. Rien d’important de toute façon, rien qui mérite son attention plus que de raison. Alors il l’éteint, le laisse de côté et rejoint Timothée dans la cuisine. Il peut pas s’empêcher d’étudier son corps gracile à moitié nu. Il voit alors, les légères traces sur sa peau, de légères marques. Désolé. Il souffle en effleurant légèrement une trace rouge. Il se reprit rapidement, en hochant la tête. Parfait. Il sourit avant de prendre les devants et de sortir une boite d’œufs du frigo. Il fouille un peu, sort un saladier et une poêle tandis qu’il voit, du coin de l’œil, Timothée sortir sa bouteille et des verres. Il abandonna ses œufs sur le plan de travail, s’empara de son verre à son tour. À nous. Il répondit, avec un sourire discret avant de faire teinter son verre contre le sien. À nous. Ça lui allait. C’était tout ce qu’il y avait à retenir de cette fabuleuse journée, eux. L’amour qu’il portait à l’autre et à ce futur qu’ils leur restaient à vivre ensemble. Alors il apporta le verre à ses lèvres, but une gorgée avant de poser le verre à côté. Alors, cette omelette. Il avait envie de mettre la main à la pâte, il ne voulait surtout pas regarder le jeune homme tout faire. Et puis, il cuisinait chez lui. Bon, sa spécialité restait les crêpes un peu trop cuite, ou pas assez, mais il connaissait quelques trucs. Quand je suis parti de chez moi, ma mère m’avait offert un livre de cuisine. Elle avait peur que je passe ma vie dans des fast food. Clairement, c’était pas ce fameux livre qui l’avait aidé, puisqu’il avait fini sous une armoire, mais le geste l’avait touché à l’époque.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 23:05

Le bonheur c’était ça ? Parce que dans le fond, Timothée ne savait pas s’il avait déjà ressenti tant de joie que ce qu’il ressentait à présent. De plénitude, d’allégresse. Oh bien sûr, il avait ce genre de moment où il était heureux pour un nouveau rôle, reconnaissant envers ses fans, mais ce qu’il ressentait aujourd’hui c’était vraiment différent. Il se sentait entier, prêt à gravir des montagnes. Peut être juste à surmonter le fait qu’ils allaient tous les deux avoir beaucoup d’épreuves à traverser avec ce qu’ils vivaient aujourd’hui et ce qu’ils vivraient inévitablement. Il savait que leur temps passé ensemble ne serait jamais assez long alors autant profité de chaque instant et c’était ce qu’ils faisaient. Timothée se demandait s’il le verrait pour noël, pour la nouvelle année ? Est-ce qu’ils auraient l’occasion de se reparler à un moment ou à un autre avant tout ça ? Timothée imaginait qu’un jour peut-être ils pourraient s’offrir quelques jours ailleurs, juste tous les deux. Et il se rappelait qu’Armie était marié et qu’ils ne pourraient sans doute pas. Pourquoi avait-il envie de tant de choses qui étaient impossible à avoir ? Ils étaient maintenant dans la cuisine, Timothée cherchait ce qu’ils mangeraient, trouvant sans peine quelque chose de simple. Il lève les yeux par Armie qui le détail, l’observe, son regard est tellement perçant, le faisant presque se sentir gêné. Et puis la main d’Armie qui effleure sa peau. « Il y a une trace ?! » Il demanda, presque inquiet et finalement fier de savoir qu’il avait laissé une marque sur son corps. Comme s’il lui appartenait. Il en avait presque l’envie. « Les maquilleuses vont jaser demain ! » Il esquissa un sourire. Sans doute que la marque s’estomperait rapidement, et il n’y aurait aucun mal à la cacher, mais cela suffirait à faire parler quelques personnes. Il attrapa de son côté une boite de champignons émincés, puis le beurre dans le frigo. Puis ils trinquèrent, Timothée souriait, il était juste heureux de profiter de cet instant avec lui, juste lui. Il porta son verre à ses lèvres puis imita Armie en le reposant. « La mienne est plutôt du genre à m’apporter des petits plats, bien que maintenant que je vis ici, c’est plus compliqué ! » Timothée cuisinait peu, il commandait toujours la plupart du temps. Il ouvrit la boite sorti une poêle et mit le beurre et les champignons pour qu’ils chauffent. Il s’appuya ensuite contre le comptoir en relevant doucement la tête, observant Armie qui se dessinait devant ses yeux. Son corps, fin et musclé à la fois, ses cheveux encore en bataille bien qu’il ait essayé d’y remettre de l’ordre. Ses pensées dérivaient déjà vers la prochaine fois où il pourrait le toucher. « Tu aurais dû mettre un t-shirt, c’est très cruel de te balader comme ça en fait ! » Il pouvait bien parler sans doute puisqu’il n’était pas vraiment habillé d’avantage. Mais bon, il ne voyait pas son corps, juste celui de son amant qu’il désirait.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc - 23:35

En réalité, il réfléchissait déjà à comment ils pourraient se voir. Leur métier ne leur facilitait pas la tâche. Timothée allait passer la totalité de son temps à Boston pendant les prochaines semaines alors qu’Armie allait finir sa tournée de promotion avant de retourner à Astoria. Alors il passerait les fêtes avec sa famille, sûrement à Los Angeles, avec ses parents, son frère. Le parfait tableau de famille. Ça serait difficile de trouver un moyen, mais il trouverait, au moins pour lui donner son cadeau. Parce qu’il comptait bien évidemment lui offrir un cadeau, en plus de lui emballé dans du papier argenté. Ils sont tous les deux dans la cuisine, à s’observer, se parler. Il remarque rapidement la trace qu’il a laissé sur le jeune homme. Il hoche alors la tête quand il lui pose la question, réprime un rire parce que son ton l’amuse. Alors que clairement, ça ne devrait pas. Et pourtant, l’idée de l’avoir marqué, de l’avoir fait sien, ça lui plaît, plus que de raison. Alors que finalement, il n’en a aucun droit. À sa réponse, il éclate de rire, passe une main sur son visage. Il est soulagé par sa réaction, il pensait qu’il l’aurait mal pris. Mais ça avait plutôt l’air de l’amusé. Et si ça peut faire jaser les maquilleuses, tant que ça reste leur secret, pourquoi pas. Il cassa un œuf dans le saladier, puis deux en l’écoutant. Le jour où ils inventeront la téléportation, tu seras envahi de petits plats. Il plaisanta alors en cassant un autre œuf avant de s’emparer d’une fourchette pour battre les œufs. Il prenait son travail très au sérieux, plissait même les yeux, concentré. C’était sûrement plus de la comédie qu’autre chose, mais tant pis. Il savait que Timothée l’observait, et ça fit naître un léger sourire au coin de ses lèvres. Alors il poussa le saladier sur le côté avant de se poster devant le brun, posant ses mains de part et d’autre de son corps, sur le comptoir, derrière lui. Dit il, à moitié nu devant mes yeux. Il répond, un poil provocateur. Ça serait tentant de l’embrasser, de laisser ses mains parcourir son corps et de faire glisser le sous vêtement le long de ses jambes. Ça serait tentant de lui faire l’amour contre le comptoir, de lui montrer à quel point il le désirait encore. Mais ça voulait dire abandonner l’omelette, et il commençait à avoir vraiment faim. Alors il tendit simplement la main pour prendre la boîte de champignons avant de finalement reculer et de les ajouter à la mixture jaune.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 13:19

Timothée se demandait comment il allait supporter son absence, surtout sans savoir la prochaine fois où ils se verraient. En y réfléchissant, il commençait à se demander si cela n’allait pas être d’autant plus compliqué que leurs faits et gestes étaient épiés et qu’à un moment ou un autre, s’ils se rencontraient dans un lieu public, quelqu’un diffuserait forcément l’information. Ce n’était pas comme se retrouver dans un endroit où ils se retrouvaient seuls, personne ne pouvait savoir ce qu’il se passait derrière des portes, mais s’ils étaient à un endroit à ciel ouvert, ils se feraient sans doute prendre, sauf peut être en pleine nuit, sur une île déserte. Mais pour s’y retrouver, ce serait compliqué. Ils passeraient tous les deux les fêtes dans leur famille respective. Timothée passant les fêtes de fin d’année avec ses parents, sa sœur. Cette année ne serait pas différente. Mais il manquerait forcément quelqu’un. Il réfléchissait déjà à ce qu’il pourrait lui offrir, tant d’idées traversaient son esprit, mais c’était bien différent d’une boite de chocolat. Le jeune brun porta sa main là où Armie l’avait effleuré quelques instants plus tôt. C’était là, ce signe qu’il lui appartenait. Bien sûr, personne ne saurait qui lui avait fait cela, mais il savait déjà que d’y penser lui arracherait un sourire plein de nostalgie. De toute façon, il pouvait bien lui laisser toutes les marques qu’il voulait, il en serait fier, et cela même s’il ne pourrait le dire à personne. « Ne m’en parle pas, je crois que ma mère serait même capable de venir quelques temps pour être sûre que je m’alimente bien et y remédier si ce n’est pas le cas ! » Et cela fait rire Timothée. Sa mère, si protectrice, toujours là pour lui, qui l’a accompagné depuis toujours dans ses lubies plus folles les unes que les autres. Au moins, elle a été là pour l’accompagner dans sa carrière d’acteur et ça, rien ne pourrait le remplacer. Il observait Armie dans toute sa splendeur alors qu’il s’occupait de battre les œufs, que ses muscles étaient saillants, pourquoi tout en lui appelait à la luxure ? Et puis voilà, il avait fallu que sa remarque l’amène plus proche encore de lui si c’était possible. Se retrouvant pris au piège entre le comptoir et lui, il leva les yeux pour le regarder. Il sentait la chaleur qui se propageait en lui de cette nouvelle proximité. « A moitié seulement, mais je pourrais l’être totalement » S’il voulait le provoquer, il était clair que c’était le meilleur moyen, mais Armie avait du contrôle que lui n’avait pas non ? Timothée voulait le tester, est-ce qu’il résisterait à sa provocation en règle. « Enfin ce n’est pas le moment, je suppose » Parce qu’ils avaient tous les deux faim, mais Timothée se demandait encore si c’était simplement de nourriture ou alors de bien d’autre chose.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 14:19

Il voulait restee positif, il allait rester positif. Il ne savait pas quand est ce qu’il pourrait le revoir, mais ça devait arriver forcément un jour ou l’autre, non ? S’ils se quittaient, c’était forcément pour se retrouver, Armie en était persuadé. Alors il trouverait un moyen de le voir pour les fêtes, il trouverait un moyen de lui donner son cadeau qui prenait déjà vie dans un coin de sa tête. Il s’en voulait un peu, d’avoir laissé une marque sur sa peau. Il le regarda, du coin de l’œil, passer sa main là où la rougeur s’était installée. Il réprima alors un sourire, tant l’image de Timothée à moitié nu devant lui plaisait, lui plaisait. Il voulait en passer d’autres des journées comme celle là, ou leurs seules préoccupations étaient de savoir comme allumer la plaque de cuisson. Ta maman est adorable. Il répliqua alors, battant consciencieusement ses œufs. Armie appelait sa mère de temps en temps, enfin, c’était surtout Elizabeth qu’elle appelait. Il lui en voulait pas, elle avait parfois plus de conversation que lui. Mais, ses parents n’avaient pas eu le même enthousiaste pour sa vocation d’acteur que ceux de Timothée, ils s’étaient bien évidemment réconciliés depuis mais ça n’avait pas toujours était comme ça. Quand il commença à avoir mal au bras, il arrêta son affaire. La remarque du jeune homme ne l’aida pas non plus à se concentrer. Il ne se voyait pas, il voyait que le brun accoudé à son comptoir, le corps tendu, ses lèvres roses l’appelant. Alors il s’approcha, jouant de la proximité qu’il installa entre eux. Il la sentait encore, cette électricité. De toute façon, elle ne les avait jamais vraiment quitté. La tentation était forte, beaucoup trop forte. Mais pourtant, il décida d’être le plus sage des deux, en se reculant doucement, attrapant de quoi finir son omelette. Tu es le diable en personne. Il soupira alors avant de regarder comme le gaz pouvait bien s’allumer. Il valait mieux détourner le regard de ce fruit interdit. Sa réplique le fit rire, non, ce n’était pas le moment. Après, ça serait le moment. Il aurait le droit de le provoquer autant qu’il le voudrait. Après avoir enfin compris comment il pouvait faire cuire ses œufs, il prit son verre pour boire une gorgée. Je suis sûr que tu sauras trouver un moment, je te fais confiance. Il lui fit un clin d’œil avant de beurrer la poêle et de se préparer à cuire son omelette aux champignons.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 19:45

Etre positif, c’était tout ce qui leur restait. Timothée avait toujours été positif dans la vie et il n’allait pas changer juste pace qu’il était dans une situation compliquée. Dans une situation où clairement il ne savait pas de quoi son avenir serait fait. Alors il allait prendre les choses comme elles venaient, il n’avait pas le choix. Il attendrait ce message d’Armie pour savoir quand ils pourraient se voir. Prendrait son mal en patience à ne pas lui envoyer lui-même un message pour lui dire à quel point il pouvait lui manquer. C’était plus simple. Il porterait fièrement cette petite marque qu’il venait de lui laisser sur sa peau. Cela alimenterait les rumeurs concernant la coupable et Timothée se garderait bien de contredire les personnes qui voudraient en savoir plus. C’était son secret, leur secret à tous les deux. « Oui c’est vrai, j’ai de la chance ! » Il savait que tous les parents n’étaient pas ravis des choix de leurs enfants, mais Timothée avait plutôt de la chance à ce niveau-là. Et il savait même que s’il venait à révéler ce qui commençait à changer dans sa vie, il n’y aurait pas de problème. Pas venant de sa mère. Concernant son père, il était peut-être un peu moins sûr et encore, il avait l’esprit ouvert. Mais tout ça n’arriverait pas aujourd’hui, il le savait. Timothée aimait ce jeu de séduction entre eux, ces petits regards ou plutôt ce genre de regard qui ne laissait aucune place au doute concernant les pensées de son amant quand il posait les yeux sur lui. Cela le fit frissonner. Il ne faisait même pas froid, mais il y avait toujours cette tension, et le fait qu’il ne soit plus collé l’un à l’autre n’y changer rien, c’était là et ça n’irait nulle part. « Le diable hein ? Je n’ai pourtant rien fait de mal… » Il lança doucement. Rien de mal, jusqu’à présent. Parce qu’il pouvait bien se montrer démoniaque s’il avait envie et ne pas le laisser faire ce qu’il voulait faire. Ce que lui-même avait proposé parce qu’il mourrait littéralement de faim. Timothée le laissa se détourner de lui, continuant de l’observer sans aucune honte, détaillant son corps, laissant peut être un peu trop son regard s’attarder par moment. Il avait attrapé son verre, toujours appuyé contre le comptoir. Ne détachant pas son regard de l’objet de son désir. « Tu peux compter sur moi pour ça. » Il se mordit la lèvre inférieure. Et puis détourna le regard. S’il continuait comme ça, il allait littéralement lui sauter dessus. A la place, il se tourna et regarda par la fenêtre, essayant de calmer toute cette tension entre eux.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 20:05

C’était compliqué, il le savait. Et ce n’était que le début. Mais ô combien leur relation était si précieuse à ses yeux. Alors qu’importe les complications, il ferait avec. De toute façon, il n’avait pas le choix, il savait dans quoi il se lançait alors qu’il l’avait véritablement embrassé pour la première fois. Et malgré tout ça, les complications, l’infidélité, il ne regrettait pas. Il le faisait revivre, il retrouvait un bonheur égaré depuis longtemps. Son couple n’était plus ce qu’il était, c’était aussi ça qui l’avait poussé à sauter dans le vide. C’était pour ça qu’il y a deux anx, il avait préféré laissé ses sentiments enfouis à l’intérieur de lui. Il ne savait pas ce qu’il ferait, si un jour, il se décidait à vivre leur relation au grand jour. Comment ses parents l’accepteraient ? Il appréhendait déjà alors que ce n'était même pas sûr que ça aille jusque là. Ses parents étaient moins ouverts d’esprit que ceux du jeune homme, il avait déjà pu le constater. Et Elizabeth ? Elle le détesterait, à coup sûr. Il retint un soupire, se demanda alors pourquoi il pensait à ça. Les mauvaises pensées revenaient toujours à la charge, quoi qu’il advienne. Il tourna alors la tête, vit le brun le regarder. Il se sentait bien avec lui. Désiré, adoré. Comme lui avait ce désir pour Timothée. Alors il ne pouvait empêcher son regard de trainer sur son corps à demi nu. Il commençait par ses boucles brunes, descendait sur son visage, glissait sur son torse avant de finir sa course sur ses jambes. Il recommençait d’ailleurs à avoir chaud, la conséquence de sa trop longue observation. Il lâcha un léger rire. Il était le mal incarné, désirable au possible. Il était beau, un corps gracile, une peau pâle, des yeux verts envoûtants. Le fruit défendu dans tout sa splendeur. Sa seule présence était une incarnation du mal. Il attendit que la poêle chauffe avant de verser sa mixture dedans. Au lieu de me dévorer du regard, tu peux me prendre deux assiettes s’il te plaît. Il demanda alors, avec ton rieur, ses yeux concentrés sur ce qu’il faisait. L’omelette fut rapidement cuite et, c’était pas pour se lancer des fleurs, mais il trouvait que ça sentait bon, même que ça avait l’air plutôt pas mal, pour quelque chose fait rapidement. Il enleva la poêle du feu, éteignit le gaz avant de la couper en deux et de servir dans les assiettes.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 20:28

Il y avait des moments comme ça dans la vie. Assez compliqué pour donner des doutes, pour faire en sorte qu’on se pose la question si cela vaut vraiment le coup de s’embarquer dans ce genre de chose, mais Timothée ne trouvait aucune raison à cet instant de fuir et de prendre ses jambes à son cou. Le jeune homme avait au contraire envie de se laisser aller, de continuer à se laisser aller complètement. Il avait envie de pouvoir oublier le fait qu’Armie était marié, le fait qu’il était en train de tromper sa femme, que Timothée connaissait. Tout ça aurait d’ailleurs peut être pu être trop pour lui. Mais non. Il était bien décidé à mettre de côté ses doutes de côté. Pour l’instant, il n’avait pas envie de les écouter. Il était si bien, alors pourquoi chercher à se compliquer la tâche. Timothée avait de la chance d’avoir une famille plus ouverte d’esprit, même si ils en étaient si loin de mettre leur relation au grand jour. Timothée le savait, et Armie le savait sans doute également. Ils allaient juste continuer à vivre cette belle idylle comme elle était. Timothée avait ce désir pour lui, mais il fallait qu’il le fasse taire, qu’il arrive à se contenter de ce qu’ils avaient déjà eu parce qu’il allait devoir supporter son absence, autant ne pas trop s’habituer à lui, se promenant devant ses yeux à moitié nu. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher pour autant, c’était facile de s’attarder sur chaque courbe de son corps. De laisser son regard se perdre pendant quelques instants. Tournant les yeux vers la fenêtre, il admire le paysage quelques instants avant de reporter son attention sur Armie retrouvant aussitôt son naturel. « Des assiettes ? Tout de suite ! » Et il se dirigea vers un placard, puis un autre, jusqu’à trouver où se trouvaient les fameuses assiettes. Il en sorti deux du placard qu’il déposa sur le comptoir en attendant qu’Armie y mette leur repas. Cela sentait bon et cela lui ouvrait encore plus l’appétit. Coupant pour au moins un temps cette autre faim qu’il y avait en lui. Finalement, il porta les deux assiettes sur la table de la cuisine et s’installa, ça devait sans doute être la première fois qu’il mangeait dans cette tenue. « Ca sent super bon, Bon appêtit ! » Il esquissa un sourire. C’était si naturel entre eux. Comme s’ils avaient toujours vécu ça.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 21:05

Alors il voulait faire en sorte que le temps qu’ils passaient ensemble soit le plus simple possible, comme ce qui se passait maintenant. Ils allaient simplement manger ensemble, continuer avec ce naturel qui les caractérisait si bien. Ils allaient être un couple normal et non pas des amants à l'histoire extrêmement compliqué. Et puis, il viendrait le temps où Armie devrait repartir, mais toujours dans l’optique qu’ils se retrouveraient rapidement. Et ça recommencerait, encore et encore, inlassablement jusqu’à ce qu’un des deux se décident à faire quelque chose. Jusqu’à ce que quelqu’un découvre. Jusqu’à qu’ils se lassent. Il ne pouvait pas prédire l’avenir, mais il pensait qu’il ne pourrait pas se lasser de ça. C’était si merveilleusement, ça faisait battre son cœur d’une façon si délicieuse qu’il ne pourrait pas se lasser. Il pourrait s’habituer à ça, à ses caresses, à ses yeux verts qui le scrutent alors qu’il fait une omelette, il pourrait très bien s’y habituer et peut être bien qu’il s’y habituait déjà. Mais se lasser, non. Pour l’instant, il prenait ce qu’il pouvait, par petite dose, pour ne pas tout de suite tomber dans l’overdose. Et il continuerait comme ça jusqu’à... et bien, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus, qu’importe l’événement qui viendra interrompre ça. Ou qui ne viendra pas. Il regarde le brun lui apporter les assiettes alors qu’il coupe l’omelette à l’aide de sa spatule. C’est pas parfait, mais ça fera l’affaire. Il laissa la poêle se noyer dans le lavabo avant de suivre Timothée jusqu’à la table, armé de deux fourchettes trouvées dans un des tiroirs. Il lui tendit. Il ne remarquait même plus qu’ils étaient tous les deux à moitié nu. C’était comme s’ils avaient toujours fait ça. Peut être qu’il aurait aimé que ça soit le cas. Merci, j’espère que ça aura le goût de l’odeur. Il rit alors en plantant sa fourchette pour enfin goûter le plat qu’il avait fait. Bon appétit. Il ajouta en soufflant sur un des morceaux qu’il venait de prélever. Il imaginait très bien le tableau qu’ils formaient, de l’extérieur. Deux hommes, qui n'arrêtaient pas de se regarder, de se sourire, partageant un moment à deux. Rien de plus, rien de moins. Pas d’histoire de tromperie, de relation secrète, pas de complications, pas de conscience, non, juste une forme d’amour parmi tant d’autres. C’est pas mal, j’trouve. Il répond alors en riant, en piquant une nouvelle fois dans son assiette.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 21:35

La simplicité, le naturel, c’était toujours ce qui avait caractérisé leur relation, même lorsqu’ils n’étaient pas ensemble. Ils avaient toujours ris de bon cœur, s’étaient toujours regardé avec ce regard complice qui finalement les caractérisait si bien. Timothée aimait ce qu’il se passait entre eux, le fait que quelque chose de plus fort était en train de naître sans pour autant mettre de mot dessus pour l’instant. Cela permettait qu’ils continuent à se sentir si bien l’un avec l’autre. Timothée savait qu’il tombait amoureux de lui. Il se l’interdisait, mais c’était trop tard pour effacer ce qui était déjà là. Et cela lui faisait du bien de toute façon qu’ils puissent passer ce temps ensemble. Il ne pensait plus à son départ dans peu de temps, il pensait uniquement à sa présence, au fait qu’il se sentait si bien, heureux. L’avenir était incertains, mais c’était le cas pour tout le monde sur terre alors pourquoi s’en préoccuper aujourd’hui ? Le jeune homme voulait juste vivre l’instant présent, c’était déjà bien suffisant. Le regarder, apprécier l’homme qui partageait son repas aujourd’hui et puis avoir ce petit sourire en coin chaque fois qu’il le voyait ou simplement chaque fois que ce dernier posait son regard sur lui. Timothée avait beaucoup de choses à faire dans sa vie, alors peut être que cela lui permettrait de trouver les absences d’Armie moins longues ? Vivre leur relation en secret, c’était assez bien pour pouvoir appréhender comment tout ça se passerait. Timothée n’oubliait pas que c’était nouveau pour lui, pour eux. Qu’aucun d’eux ne savait si cela allait durer dans le temps. S’ils allaient continuer à se dévorer du regard, à vouloir passer du temps ensemble et tout ce qui va avec. Seul le temps pourrait le dire. « J’en suis persuadé. » Il l’était vraiment et puis finalement, il commença à manger, apprécia le goût qu’il avait dans la bouche. Il connaissait Armie, mais il ne connaissait pas ses talents de cuisinier, pourtant il le savait, c’était lui qui aimait cuisiner et sa femme s’occupait des desserts, mais il n’allait pas faire cette remarque, cela était mal venu. « Oui c’est pas mal. Au moins, ça donne des forces. » Il esquissa un sourire. Non, il n’avait pas d’idée derrière la tête, bien que, qui pouvait savoir ? Il pourrait s’habituer à ça, à des petits moments en tête à tête où ils sont seuls, tous les deux.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 218
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 22:02

Leur relation était du au tournage, à cette complicité qu’ils avaient presque toujours eu. Bien évidemment, il avait été un peu gêné au début, ne sachant que faire. Et puis, par une petite séance de répétition, la glace avait été rapidement brisé. On connait la suite de l’histoire. Ils se sont cotoyés pendant des mois, jusqu’à devenir ces amis inséparables qu’on voyait à la télévision et sur les tapis rouges. Depuis, ses sentiments avaient évolué. Il y avait eu cette remise en question et puis cette envie de se laisser aller, l’envie d’explorer ce qu’il faisait si facilement naître en lui. Maintenant, il était juste en train manger avec lui, comme le ferait n’importe qui. Il appréciait les moments de ce genre, autant que ceux où il pouvait laisser libre court à son désir. Tout ce qu’ils partageaient, étaient précieux. Ça resterait gravé en lui. C’étit maintenant une partie de lui, comme Timothée avait d’ailleurs une place dans son cœur. Il ne l’avait pas prémédité, comment peut on prédire qu’on va tomber amoureux de son partenaire de jeu ? Comment peut on prédire qu’on va abandonner les valeurs, dont la fidélité, qu’on nous a inculqué étant gosse pour l’oublier, tenté par de beaux yeux verts. Il se remettait totalement en question pour lui. Il oubliait tout, lorsqu’il était avec lui. Il était quelqu’un d’autre, un étranger heureux. Il rit à ses mots. C’est lui qui cuisine à la maison, il laisse la patisserie à sa femme, certes, mais il a pris l’habitude de se trouver derrière les fourneaux. Sa fille l’aide parfois, pour de petites choses, qui n’implique pas d’objets tranchants, piquants. Elle est aussi douée que son père en ce qui concerne les bêtises. Il lève les yeux vers lui à la suite de sa phrase. C’est qu’il perd pas le nord. Oh, et à quoi tu penses ? Il demanda alors, prenant un air innocent, l’air le plus innocent du monde à dire vraie. Il était innocent, c’était connu. Il ne pensait pas du tout qu’ils pouvaient s’engager dans un deuxième round après avoir repris des forces, non. On pourrait se balader dans la forêt, non ? Il demanda finalement, un sourire au coin des lèvres, révélant sans difficultés ses véritables intentions. Bien qu’il y avait réellement pensé à cette petite balade dans les bois. Au moins pour digérer. Et puis, prendre l’air pouvait toujours se révéler être agréable, Armie allait rester enfermé dans une grande salle pour le reste de sa soirée.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Jeu 6 Déc - 22:21

Pas facile de savoir l’évolution d’une relation à l’avance, mais déjà, Timothée se sentait comme un poisson dans l’eau. Il avait redouté pourtant le moment où ils franchiraient le pas. Il avait pensé à son personnage, se demandant s’il serait aussi perdu après avoir tenté l’expérience avec un homme. Mais non, ce n’était pas ce qu’il ressentait. C’était tout l’inverse. La raison ? Peut être que c’était parce qu’il le désirait depuis bien plus longtemps ? Peut être aussi parce qu’il pensait à tellement de chose quand il s’agissait d’Armie. Et peut être parce que simplement c’était lui. Ils savaient tous les deux qu’il y avait quelque chose qui était né dès leur rencontre et ça même si cela était resté sur la base de l’amitié depuis le tout début. Mais est-ce que quand il y a plus qu’une simple amitié on peut lutter indéfiniment même avec la plus grande volonté du monde ? La preuve était là, devant leurs yeux. Ils n’avaient pas pu. Jamais Timothée n’aurait tenté quoi que ce soit sans ce signe d’Armie, jamais. Et pourtant, il aurait voulu être le premier à faire ce pas dans sa direction, pour qu’il sache ce que cela signifiait pour lui. Peut être qu’un jour, il serait capable de le lui dire à haute voix, sans avoir peur, sans redouter ce que cela signifierait. Timothée n’avait pas essayé de séduire Armie, non, c’était juste arrivé, tout entre eux était arrivé un peu sans qu’ils ne s’y attendent et le jeune homme rêvait que cela continue ainsi entre eux. Qu’ils continuent à se sentir si bien qu’ils n’ont pas besoin de se poser la moindre question. Timothée cuisinera à un moment donné, mais le fait de voir qu’Armie prenait tant de plaisir à le faire l’avait encouragé à le laisser faire. Il était si bien là, et ses pensées ne le tourmentaient pas même si chaque regard d’Armie arrivait à provoquer cette chaleur diffuse qui lui rappelait à quel point il pouvait toujours le désirer. « Moi ? A rien » Il ne pouvait pas vraiment cacher ce qu’il voulait, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. Aussi simplement qu’il pourrait se lever et venir prendre ce qu’il désirait vraiment au plus profond de lui. « On pourrait, si c’est ce que tu veux. » Est-ce qu’il en avait envie ? Ils devraient se rhabiller. Mais là, il avait plus envie de faire l’inverse. Après, ils pouvaient toujours sortir faire un tour et revenir plus tard. Il leur restait du temps, il le savait. Il était encore tôt. « Allons y pour ce tour en forêt. » Timothée se leva d’un bon, pris les assiettes qu’il déposa dans l’évier avant de partir dans la chambre. Ses vêtements étaient un peu partout…

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» BOSTON croisé caniche de 1an 1/2 MAUBEUGE (59)
» sur le marcher a Boston
» [Boston] Attaque des griffons noirs
» Roster Boston Bruins
» alignement des bruins de boston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Autres Lieux :: Amérique-