AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 23:30

Il était à fleur de peau, se trouvant une sensiblité qu’il n’avait pas avant. C’était lui et seulement lui qui arrivait à provoquer toutes ces choses en lui. Il n’y avait qu’une personne, qu’un seul homme qui arrivait à l’électrifier de cette manière. C’était parce que c’était Timothée. C’était parce que c’était un jeune homme qu’il avait appris à connaître, à aimer le temps d’un tournage, c’était parce qu’une fois sa dernière scène tournée, il n’avait pas réussi à chasser les sentiments qui s’étaient alors emparés de lui. Et au lieu de s’estomper avec le temps, de disparaître, ils n’avaient fait que s’affirmer et s’incruster un peu plus dans sa tête et surtout dans son cœur. Ce n’était plus son cerveau qui parlait, non. C'était la passion qui l’animée qui le faisait gémir, qui le faisait agir avec autant d’empressement tout en voulant prendre son temps. C’était son désir qui l’encourageait à le déshabiller, à poser ses lèvres sur son corps, à le soulever pour l’emmener dans la première chambre qu’il trouva. Alors il le posa, entreprit de continuer ce qu’ils avaient commencé. Il se sentit obligé de poser la question. Peut être qu’il le regretterait, qu’il se rendrait compte que ce n’était pas si fort que ça finalement. Alors il défit la boucle de la ceinture du jeune homme, avant que Timothée le lui la pose aussi, la question. Oui, c’est ce que je veux. Et qu’importe ce qui allait se passer, il savait qu’il ne le regretterait pas. Ça ne serait peut être pas parfait, mais ça serait eux, et c’était tout ce qui importait. Alors il fit sauter le bouton de son pantalon, fit glisser doucement le tissus, embarquant par la même occasion son sous vêtement, sur ses jambes avant de l’envoyer au loin. À cet instant, il n’avait jamais été aussi sûr de quelque chose. Il continua ses caresses, prenant son temps, essayant de faire du mieux qu’il pouvait, pour une première fois.


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 23:52

Il ressentait tout avec une telle acuité, jamais il n’aurait pensé cela possible. Jamais il n’avait cru qu’il était capable de se laisser emporter de cette façon avec un homme. Avec cet homme. Il allait faire l’amour avec un homme marié, mais cette petite subtilité ne le dérangeait même pas, il ne pensait pas à cela. Il pensait uniquement à lui, à leur rencontre, ce premier baisé échangé sur l’herbe même si ça ne devait être qu’un entrainement. Il pensait à tous ces moments partagés qui les avaient amenés là où ils se trouvaient aujourd’hui. Il n’y avait plus rien qui pouvait les arrêter, qui pouvait stopper ce désir de l’autre. Ils avaient envie d’être sûr qu’ils étaient certains que c’était ce qu’ils voulaient tous les deux, mais ils le savaient déjà. Timothée savait déjà qu’il ne l’arrêterait pas. Qu’il allait découvrir ce que c’était de s’abandonner dans les bras d’un homme et c’était ce qu’il voulait. Son corps n’attendait que ça et son cœur avait envie d’éprouver les choses. Peut-être même savoir s’il y avait autre chose que cette attirance, quelque chose de plus fort que de simples sentiments ? Il se laissa aller, se perdit simplement dans toutes ces sensations qu’il éveillait encore en lui. Il n’éprouvait aucun dégout, plus aucune peur de ce qu’il s’apprêtait à faire. Il était tellement réceptif à chacune de ses caresses, il n’aurait jamais cru que cela serait possible de se sentir si bien, si impatient. Il le regardait alors qu’il le laissait le débarrasser de ses derniers vêtements. Un sourire sur les lèvres avant qu’il ne vienne se redresser pour faire la même chose des derniers vêtements d’Armie. Il retira son pantalon, son sous-vêtement et il ne resta plus rien pour les séparer de ce qu’ils désiraient tous les deux. Timothée fit de son mieux pour caresser tous ces endroits sensibles de son amant faire en sorte que ce moment soit aussi bien que possible pour cette première fois qu’ils avaient tant désiré…

Peu de temps après, Timothée était allongé, haletant de ce qu’il venait de se passer entre Armie et lui. Ils venaient vraiment de faire ce qu’ils avaient fait ? Est-ce qu’il avait aimé ? Est-ce que lui-même avait aimé ? Timothée était encore dans toutes les sensations qu’il venait de découvrir dans ses bras. C’était nouveau, c’était bon ? Il n’avait pas envie de se poser d’avantage de question, il n’avait pas envie de chercher si tout avait été parfait, il y avait forcément des choses qu’ils auraient pu mieux faire, mais c’était la première fois non ? Et en réalité, Timothée n’aurait sans doute pas pu rêver d’un meilleur moment partagé. Il tourna la tête sur le côté pour regarder Armie, prononçant peut être une question silencieuse qu’il n’avait pas réussi à prononcer à haute voix. Est-ce qu’il avait aimé ce qu’il venait de se passer ? Timothée tendait la main pour caresser sa joue, son regard planté dans le sien.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 0:38

Ils étaient arrivés à ce point de non retour. Impossible de dire non, ils le voulaient tellement tous les deux, ce moment. Il allait enfin pouvoir accorder à son désir ce qu’il réclamait depuis des jours et des jours. Armie l’avait imaginé, des tas de fois, mais jamais son imagination avait pu créer une scène aussi parfaite, ausis simple, aussi passionnée que celle ci. Il se sentait bien, c’était tellement bon, ses caresses, ses baisers, tout ce qu’il arrivait à éveiller en lui. Il allait lui faire l’amour, le désirait plus que n’importe qui au monde. Est ce qu’il avait déjà ressenti ça auparavant ? Cet empressement, cette excitation, ce feu qui l’animait à cet instant ? Ou est ce que c’était tellement le jeune homme qui arrivait, par il ne savait quelle magie obscur, à faire se produire toutes ces choses inhabituelles en lui ? Ça devait être ça. Il était en train de l’envoûter, avec son sourire, sa beauté. Il réfléchissa alors, pendant une fraction de seconde, s’il n’éprouvait pas plus, beaucoup plus que cette attirance pour lui. Un gémissement de Timothée chassa la question de ses pensées. Il était curieux, désireux de savoir ce qu’il allait se produire, ce qu’il allait ressentir, comment il allait réagir. Ça serait peut être maladroit, sûrement pas parfait, mais peu importe. C’était déjà un incroyable moment qu’ils pouvaient passer ensemble. Parce que ça n’aurait pas pu se produire, Armie était marié, père qui plus est. Jamais ces sentiments n'auraient dû naître entre eux, et pourtant. Il était là, à le dévorer du regard, à laisser ses mains parcourir sa peau, ses lèvres prendre d’assaut les siennes. Il n’était que chaleur et désir, ne voulait pas de répit, non. Alors il prenait son temps, il allait étape par étape, était à l’écoute de Timothée qui frémissait entre ses bras. Il voulait que ça soit une bonne expérience pour eux deux. Il le regarda se redresser, pour venir s’occuper de son pantalon à lui qui vint s’échouer quelque part dans la pièce. Il ferma alors les yeux, profita des sensations qu’il lui offrait. Il avait presque l’impression de planer au dessus de son corps, comme si soudainement, il ne lui appartenait plus. Il se laissa alors entraîner, ne sachant plus vraiment si ce qu’il était en train de vivre était réel.

Il reprenait son souffle, sa poitrine se soulevant à vive allure. Ses yeux étaient occupés à regarder le plafond. Il essait de remettre de l’ordre dans sa tête, d’essayer de poser des mots sur ce qu’il venait de vivre. Il ne savait plus trop où il en était, la tête encombrée par trop de questions. Il avait aimé, de bien des manières. Il ne pouvait pas l’expliquer, impossible. Il savait avec certitude qu’il était heureux. Il se demandait alors si Timothée pensait la même chose que lui. Il imagina avec horreur ce qu’il pouvait se passer si son amant avait détesté. Est ce qu’il supporterait d’être repoussé ? Alors il tourna à son tour la tête. Le regard qu’il posa sur lui le persuada du contraire. Il eut un léger sourire, quand sa main se posa sur sa joue. Il soupire alors de contentement et vient se rapprocher de Timothée pour le prendre contre lui. Il a encore chaud, il est encore sous l’effet des endorphines, les jambes un peu tremblantes, le cœur qui bat trop fort, la vue un peu brouillée. Mais il s’en fout, il a besoin de le serrer dans ses bras. Il veut qu’il sache que pour lui, pour une première fois, ça avait été parfait. Il savait aussi quelque chose, c’était qu’il était clairement en train de tomber amoureux du beau brun. Et honnêtement, il ne savait pas quoi en penser. Il se contenta de l’embrasser, ses bras l’entourant.


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 11:12

Les pensées du brun étaient totalement brouillées, sa respiration avait du mal à reprendre un rythme normal alors qu’il essayait de décrypter tout ce qu’il avait pu éprouver pendant tout le temps qu’avait durée leur étreinte passionnée. Il s’était donné a lui de bien des façons, laissant son instinct et son désir prendre le dessus sur tout ce qui aurait pu lui le faire douter et maintenant, il était sur son petit nuage. Un nuage de bonheur intense, de douleur aussi, un peu. Mais en fait il ne la ressentait pas sous cet effet de l'endorphine qui se propageait encore dans tout son corps. Ce qui était en train de naître au fond de lui était en train de l’effrayer bien plus que  ce qu’ils venaient de faire. Parce que là, a cet instant, il était en train de réaliser qu’il était en train de tomber amoureux du beau blond. Oh, ce n’était sans doute pas nouveau, toute l’affection qu’il avait pour lui s’était' sans aucun doute développée au fur et à mesure du temps et aujourd'hui, c’était devenu quelque chose de beaucoup plus profond. Quelque chose qu’il n’avait pas le droit de ressentir et qu’il ressentait quand même. Il était vraiment en train de tomber amoureux, et il fallait qu’il garde cela pour lui. Il fallait qu’il arrive à mettre de côté ce qu’il ressentait parce qu’il allait souffrir. Forcément à un moment donné, Armie se réveillerait et réaliserait qu’il était temps de redevenir fidèle, temps de ne plus être ce mari adultère découvrait une nouvelle relation dans les bras d’un autres. Mais à cet instant, il fallait qu’il arrête de  penser à tout ça. Il n’était pas en état. Il était si bien là, Il le regardait et il se laissait emporter par les souvenir si récents de ce qu’ils venaient de faire. Rien ne pourrait le sortir de cet état de béatitude dans lequel il se trouvait à cet instant. Il n’avait pas détesté, clairement. Mais c’était si différent, différent de tout ce qui avait pu vivre jusqu’à aujourd’hui. Si différent et si agréable qu’il commençait vraiment à songer qu’il était avec une grande probabilité homosexuel ou au moins bisexuel. De toute ronchon pourquoi chercher à mettre une étiquette là dessus ? Son regard posé sur Armie celui-ci se rapproche de lui et le brun l'imita cherchant ce contact si précieux pour lui. Ils s’embrassent, Timothée déplaçant sa mains dans sa nuque, dans ses cheveux les ébouriffant un peu au passage. Il gémit une nouvelle fois. Est-ce que cela cesserait à un moment donné ? Il aurait dû être fatigué mais ce n’était même pas le cas. Il avait envie que cet instant ne cesse jamais. Une de ses jambe venant s'entremêler aux siennes cherchant encore ce contact avec sa peau. Le silence était présent mais salvateur. Rien n'était pesant, il se sentait si legé à cet instant.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 19:16

Ça devait se passer, c’était inévitable et au fond, peut être qu’Armie le savait depuis de le début. Mais à cet instant, ça n’avait jamais été aussi clair et réel. Il était en train de tomber amoureux. Et c’était tout sauf bon pour lui, pour eux. Et alors que cette évidence fit son chemin de son cœur à sa tête, il pensa à réfléchir, sans doute trop pour son bien. Il n’avait pas le droit d’éprouver ces sentiments, il n’avait pas le droit de partager de délicieux moment comme celui. Il était marié et d’après les vœux qu’il avait prononcé, il devait surtout être fidèle. Et le voila qui succombait doucement au charme du jeune homme. Il était hanté par son sourire, et maintenant, il serait surtout hanté par le son que produisait sa bouche lorsqu’il se laissait aller à quelques caresses. Il se faisait du mal. Timothée se rendrait bien compte, au bon d’un moment, qu’il avait du temps devant lui et qu’il n’avait pas à le perdre dans les bras d’un homme marié. Qu’il méritait mieux qu’Armie. Et rien que d’y penser, ça lui bousillait le cœur. Alors il décida d’arrêter de penser, ça ne lui faisait que du mal. Non, pour l’instant, Timothée était encore là, tout près de lui. Il avait des étoiles dans les yeux, il avait ce sourire qu’il adorait le voir arborer. Il était beau, il était là pour lui. Il ne se pensait pas bisexuelle, non, il ressentait ça parce que c’était Timothée. Parce que c’était lui et Timothée. Il le savait. Il ne dit rien, vient juste le serrer contre lui, baisse la tête pour venir l’embrasser, pour venir noyer ses pensées dans un nouveau baiser. Est ce qu’un jour il se lasserait ? Parce qu’il avait toujours ce feu, quoi qu’apaiser, qui lui signifiait gentiment qu’il était encore là, qu’il n’attendait qu’un signe pour grandir. C’était peut être ce gémissement, le signe. Il usa de tout son self contrôle pour éviter de s’emballer, mais la jambe qu’il glissa entre les siennes n’arrangea pas son cas. Il était à fleur de peau, en ébullition totale. Comme si cette première fois, au lieu de l’apaiser, n’avait fait qu’attiser le brasier en lui. Il ne voulait plus quitter cette maison, plus quitter ce lit, ne plus le quitter lui. Dingue comment il devenait dépendant du brun. Il se sentait bien, comme ça, son corps chaud contre le sien. Comment pouvait il retourner à sa vie après ça ?


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 19:44

‘ Parce que c’était lui, parce que c’était moi ‘ Cette citation qu’il y avait dans le film les représentait si bien. Timothée n’arrivait plus à penser à autre chose alors qu’il n’arrivait pas à se détacher de lui. C’était parce que c’était lui qu’il était là. Il n’avait jamais ressenti ça pour un autre homme. Il n’avait jamais ressenti ce pincement dans son cœur, cette chaleur dans son ventre et cette envie de lui appartenir. Cela prenait des proportions qu’il n’imaginait même pas pouvoir contrôler. C’était dingue, incontrôlable et dangereux aussi. Pendant combien de temps Armie accepterait de lui donner tout ce qu’il venait de lui donner et surtout pendant combien de temps est-ce qu’Armie s’autoriserai à être infidèle. Cela ne lui ressemblait pas et Timothée se demandait combien de temps cela prendrait avant qu’il ne décide de mettre un terme à leur petite aventure. Mais ce n’était que le début. Sans doute que pour l’instant, il n’y pensait pas, il ne voulait pas y penser. Mais qu’est-ce qu’il se passerait le jour où il rentrerait chez lui ? Le jour où il passerait une nouvelle nuit avec sa femme ? Timothée ne voulait pas y penser, parce que là, il l’encerclait de ses bras et qu’il avait envie que cela continue. Il n’avait pas envie de ressentir cette jalousie incontrôlable juste parce que l’homme avec qui il avait cette aventure était marié et qu’il retournerait indubitablement vers sa femme. Tout ça allait être si compliqué. Non, ne pas y songer et continuer à regarder Armie avec cette chaleur dans le regard, cet amour qui devait commencer à se voir. Il était si bien, serein, et apaisé. Apaisé et en même temps, il sentait cette chaleur commencer à grandir encore. Comment est-ce que c’était possible après ce qu’il venait de faire ? Mais le fait d’être ainsi collé à lui ne l’aidait pas à retrouver ses esprits, il avait envie d’être contre lui, de continuer à sentir sa peau contre la sienne, ses bras autour de lui et… il ne voulait jamais quitter cet endroit, il voulait rester dans cette petite bulle dans laquelle ils se trouvaient à cet instant. Il finit par détacher ses lèvres et par se reculer un peu. Pas beaucoup, mais juste assez pour essayer de faire descendre cette tension, juste assez pour reprendre son souffle tout en plongeant son regard dans le sien. « C’était… c’était bien pour toi ? » Et voilà qu’il redevenait un adolescent, mais il avait besoin de savoir. Il savait qu’il avait trouvé ça agréable, peut-être pas parfait, mais vraiment enivrant mais qu’est-ce que lui avait pu ressentir ?

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 20:42

Il entendait son cœur, battre dans sa poitrine tandis qu’il repensait à ce merveilleux moment qu’ils avaient passé en ce moment. Il sentait encore chaque caresse sur sa peau, il entendait encore ces délicieux gémissements qui sortaient de sa bouche, il se remémorait sans difficulté les frissons qui parcouraient Timothée quand il le touchait. Il était euphorique, à mille lieux de la terre. Il était sur son petit nuage, en compagnie de son amant. Il s’abandonnait à lui, oui, il lui abandonnait tout, s’il savait. S’il savait qu’il le dévorait du regard, s’il savait qu’il paniquait à l’idée même que tout s’arrête, s’il savait qu’il ne se voyait pas passer le reste de sa vie sans lui. Mais il ne saurait pas, non, c’était beaucoup trop tôt, beaucoup trop abrupte, ça serait beaucoup trop compliqué s’il venait à dire tout ça, tout ce qu’il avait sur le cœur. Il savait qu’il ne pensait pas seulement ça parce qu’il était sous le coup du plaisir qui se diffusait encore dans son corps, non, ça tournait déjà depuis plusieurs jours dans sa tête, jusqu’à qu’il puisse enfin poser des mots sur cette sensation, cette palpitation qui s’emparait de lui lorsqu’il le voyait, lorsqu’il lui parlait. Et ça ne semblait pas s’arrêter. Même après avoir partagé un moment aussi intime, désiré depuis des semaines, ça ne voulait pas se calmer. Non, la tension restait là, au creux de son ventre. Il la sentait, elle ne la dérangeait pas, au contraire, il avait presque peur qu’elle parte et qu’elle le laisse sans rien dire. Il serrait Timothée dans ses bras, goûtait à ses lèvres, savourait leur baiser. Il imaginait, un monde parallèle, ou ça aurait pu être plus simple. Peut être qu’il n’aurait pas été marié, peut être qu’il aurait été divorcé. Alors ils auraient pu ne pas se cacher, se comporter comme n’importe quel couple normal. Sa plus grande peur, c’était que le jeune homme se lasse de lui. Il plonge ses yeux dans les siens, quand il recule un peu. Il lui sourit, un sourire tendre. C’était incroyable. Pas parfait, non, mais incroyable, avec toutes ses sensations décuplées, son cœur qui peinait à retrouver un rythme normal. J’avais... j’avais jamais ressenti ça aussi intensément. Il explique alors, en posant une main sur sa joue. Et pour toi ? Il demanda alors. Il ne savait pas s’il s’y était bien pris, il ne savait pas ce qu’il avait ressenti.


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 20:59

Il ressentait encore ce qu’il venait de se dérouler avec une telle force. Il n’avait pas envie que cela disparaisse, il avait envie que cela reste bien là, quelque part, en lui. Il avait envie de continuer à le désirer de cette façon, il avait envie de continuer à rêver qu’il ne quitterait jamais ses bras. Comment avait-il pu devenir aussi dépendant comme ça, tout d’un coup ? Mais en fait, il savait que tout ça n’était pas juste venu comme ça, c’était juste qu’il avait arrêté de chercher à l’effacer et que c’était juste revenu plus fort à la charge. Aujourd’hui, il se sentait si bien. Il s’était enfin complètement abandonné à lui. Il avait accepté de franchir cette étape parce qu’il le voulait et parce qu’il désirait Armie avec une telle force que cela avait été douloureux cette attente. Maintenant, c’était différent, mais il le désirait encore, est-ce que c’était possible que cela dure toujours comme ça ? Parce que malgré ce qu’il venait de faire, malgré ça, il avait encore envie de lui, il le désirait encore, et il rêvait déjà de la prochaine fois où ils ne feraient plus qu’un. Il était redevenu un adolescent, un petit jeune contrôlé par ses hormones ou bien, peut être que c’était parce que c’était nouveau ou alors. Non, c’était juste Armie qui éveillait ça en lui, il éveillait ça avec une telle force. Timothée avait l’impression de se consumer et c’était vraiment perturbant. C’était une chose à laquelle il ne s’attendait clairement pas. Mais c’était bel et bien ce qui était en train de se produire. Timothée ne pensait plus à rien, il voulait juste penser au moment présent, pas au passé, pas à l’avenir, juste maintenant, c’était un moment qu’il avait attendu, Armie lui avait tellement manqué et il était là avec lui, c’était tout ce à quoi il pouvait penser. Rien d’autre. Il le regarde dans les yeux, souriant à ses paroles. En perdant les siens au passage. S’il savait. Si seulement Armie savait ce que cela arrivait à provoquer en lui à cet instant, mais c’était tellement compliqué de l’évoquer avec des mots. « Je… Je ne saurais même pas te dire… c’était merveilleux… » Il était encore sur son petit nuage. « Jamais je n’aurais cru ressentir quelque chose d’aussi fort… » Il ne voulait pas parler de ses sentiments, à moins que cela soit en partie cela ? Non, il évoquait juste à quel point Armie avait provoqué une vague incontrôlable qui avait tout balayé sur son passage.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Lun 3 Déc 2018 - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Lun 3 Déc 2018 - 23:15

C’était comme un tremblement de terre dont il sentait encore les dernières vibrations. Ça l’avait secoué, ça avait laissé des dégâts. Il était chamboulé, par la force de ce qu’il avait ressenti et par cet envie d l’autre qui ne faiblissait pas et qui d’ailleurs, ne s’était jamais estompé depuis qu’il avait expliqué son rêve. Un rêve qui avait fini par déteindre sur la réalité. Il l’aimait tellement cette réalité. Il chérissait chaque minute, chaque précieuse seconde qu’il pouvait passer avec lui, aussi proche, aussi libre. Alors ses yeux détaillés son visage. Ses yeux verts, ses joues un peu rouge, sûrement à cause de la chaleur, ses boucles brunes en batailles, à force de passer la main dedans, ses lèvres gonflées, cause de leurs incessants baisers. Ce sourire, dieu, qu’il le chérissait ce sourire qu’il avait et cette fossette qui le charmait. Il aimait chaque détails, chaque petits trucs qui faisaient qu’il était ce qu’il était. Qui faisait qu’il était sous le charme de ses grands yeux verts. Il aimait son aisance devant la caméra, son assurance avec lui, sa façon de bouger, de rire. Il aimait ces semaines de tournage, sa compagnie, son hésitation lors de leur premier baiser, bien vite remplacé par une détermination qui l’avait fait rire. Ces choses faisaient que son cœur défaillait, à chaque fois qu’il le voyait. Il n’aurait pas pu sortir indemne de cette histoire, non. C’est comme si quelque part, ça avait été écrit par quelqu’un, qu’à chaque fois, le destin les poussait l’un vers l’autre. Ils étaient deux aimants, irrémédiablement attirés l’un vers l’autre. Les lois de la physique ne sont pas immuables pour rien, non ? Alors il lui dit, que ça a été incroyable, qu’il avait découvert qu’il pouvait ressentir ce genre de sentiment avec une intensité incommensurable. Timothée lui faisait découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Ses yeux sont toujours dans les siens, comme s’il cherchait à s’y perdre, lorsqu’il lui parle. Il sourit quand il l’entend dire que c’est merveilleux. Alors il partage ce qu’il pense. Mais est ce qu’il partage l’autre truc, le truc plus profond, qui le démange depuis qu’il reprend sa respiration ? C’était trop tôt pour évoquer quoi que ce soit, de toute façon. Ça avait beau le troubler profondément, Armie n’avait pas envie de tout gâcher avec une question existentielle dont lui seul avait le secret. Pourtant, il en aurait des dizaines, mais qui, aujourd’hui, ne passerait pas le seuil de ses lèvres. Non, il voulait profiter de Timothée dans ses bras, se gaver de leur amour jusqu’à l’indigestion. Il prend sa main dans la sienne, la déplace pour la poser sur sa poitrine. J’arrive pas à m’en remettre. Il sourit alors, alors qu’il sent très bien son organe pulser avec puissance sous leurs mains. À ses oreilles, ça a aussi une allure de métaphore. Comme si c’était le brun, et seulement lui qui faisait battre son cœur. Il avait peut être fait une bourde, ou pas d’ailleurs. Il en venait à sur-intépréter ses propres gestes, ses propres mots.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mar 4 Déc 2018 - 8:30

C’était indescriptible la façon dont les choses avaient pu se développer entre eux. Oh ce n’était pas si nouveau que ça, il y avait eu des signes avant coureur de tout ce qui était en train d’apparaître maintenant, de ce qui venait de se produire entre eux. Le jeune brun était encore tremblant suite à ce qu’il venait de vivre dans les bras d'Armie. Qui aurait cru qu’ils en arriveraient là ? Tous les deux a montrer une forte mais simple amitié alors que sous la surface se passait bien d’autres choses. Maintenant ils ne rêvaient plus. Ils étaient ancrés dans une réalité qui avait pris possession d’eux sans leur laisser le temps de reprendre leur souffle. Timothée le détaillait, gravait chaque détails dans son esprit pour ne pas les oublier une fois qu’il serait reparti. Ses yeux si bleus et perçants qui le regardait, ses lèvres pleines gardant le souvenir de ces baisers passionnés échangés, et son souffle chaud et rapide qui restait juste la preuve de ce qu’ils venaient de partager. Timothée ne se laissait pas de le regarder et il réalisait que peut être il était à lui. Qu’il lui appartenait. Comment pouvait-il en être déjà là ? A désirer qu’il y ait plus que cette attirance impérieuse entre eux ? Il n'avait pas le droit . Il n’était pas autorisé à tomber amoureux sous peine de devoir le payer plus tard. Et pourtant il y avait trop de choses qui le poussait à prendre cette direction. Le fait qu’il l’attirait n’en était qu’une. Il pensait à la première fois qu’il l’avait vu, à cette assurance dont il faisait preuve, à son apparence aussi et puis parfois a ses hésitations. Tout ça, ça n’avait que permis à l’attirer. Ça semblait dingue mais le jeune homme qu’il était alors avait été impressionné. Et aujourd’hui, c’était comme si une force invisible les poussait l’un vers l’autre. Mais il y avait plus que ça, tellement plus. Timothée le ressentait dans chaque muscle de son corps, dans d’autres endroit où cette chaleur si particulière se propageait pour ne lui ne lui laisser qu’une sorte de manque. Est-ce que c'était ce truc plus profond qu’il désirait ? Est-ce que c’était le fait de savoir si ce que ressentait Armie dans son cœur faisait écho à ce que lui-même commençait à percevoir ? Il avait l’impression que c'était trop tôt. Qu’il n’avait pas le droit de ressentir ce qu’il ressentait. Mais c’était trop tard c’était là et cela ne semblait pas vouloir disparaître. À un moment il savait que ça sortirait, il savait qu’il serait obligé de lui dire et ainsi soulever des questions qui pourrait probablement faire beaucoup de mal. Mais il n’en parlerait pas maintenant il allait juste continuer à ressentir ça en silence. A l’aimer ainsi. Il le regardait dans les yeux, tentait toujours du déceler quelque chose de différent et puis finalement Armie lui attrapa la main pour la déposer sur sa poitrine. Et il sentait sous ses doigt la force des battements de son cœur qui continuaient avec une telle force, comme si son coeur était hors de sa poitrine et qu’il pouvait le tenir dans sa main. Est-ce qu’il devait pour autant y voir un message ? « Tu me fait le même effet… » Parce que c’était lui, juste lui qui lui faisait cet effet là, personne d’autre. Parce que c'était lui qui venait de créer quelque chose qui se développait déjà. Et comme pour lui prouver il attrapa sa main qu’il vint déposer sur son propre cœur. Pour lui montrer à quel point c'était vrai.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mar 4 Déc 2018 - 20:03

Son cœur pulsait dans sa poitrine. Il le sentait, l’entendait battre à force. Un tambour puissant, impossible à arrêter. Il avait l’impression qu’il pouvait sortir à tout instant, ou qu’avec sa main sur son thorax, Timothée le tenait dans ses mains. Il était le détenteur de son cœur. Un claquement de doigts et il partait en fumée. Un mot et il se brisait. C’était peut être fou de penser ça alors que c’était juste le début de leur relation. Alors que ce n’était que la deuxième fois qu’ils se retrouvaient de cette façon. Ils avaient encore tellement de chemin à parcourir à deux. Mais il savait déjà une chose, une chose qui était déjà ancrée dans son cœur, dans sa tête, dans chaque cellules de son corps. Impossible pour lui d’oublier étant donner la force avec laquelle ça le faisait vibrer. Il savait qu’il était en train de tomber amoureux. Il savait, depuis un petit moment même, que ça ne s’arrêtait pas à une simple attirance, non, c’était plus que ça. Il en avait peur, de ce sentiment qu’il était en train d’apprivoiser, d’accepter. Mieux que quiconque, il était conscient qu’ils n’auraient jamais du en arriver là. Que comme la première fois, ça aurait du rester au fond de lui pour ne jamais sortir. Mais il n’avait pas pu. Il y avait tellement pensé, il y avait tellement réfléchi, qu’il avait été impossible pour lui de garder le silence. Il s’était repassé en boucle leurs scènes à deux dans le film, comprenant rapidement que c’était pas toujours Oliver qu’il interprétait. Il avait ressasser leur tournée, leur longue tournée de promotion pour finir par ce passage à Paris, par cette envie qu’il avait eu de partir avec Timothée. Par ce rapprochement, qu’il avait voulu, sans vraiment se l’avouer. Et puis, cette discussion, où ils s’étaient dit, à demi mot, ce qu’ils ressentaient, sans vraiment s’y attarder. À cet instant, pour lui, ça ne devait être que passager. C’était quand il pensait encore que c’était un des effets secondaires du film qu’ils avaient tourné, c’était quand il pensait que ça pouvait partir aussi vite que c’était apparu. Quelle belle erreur. Ils étaient réapparus aussi vite qu'ils semblaient avoir disparus. Il se sentait mieux, depuis qu'il était à Astoria, depuis qu'il savait Timothée pas loin. Et maintenant, il avait toujours le loisir de l'observer, de le toucher, de l'embrasser et il ne se gênait pas. Son sourire s'agrandit, lorsque le brun déplaça leurs mains sur sa propre poitrine. Il battait avec autant de force que le sien. Il percevait clairement le message, si message il y avait. Et lui transmettait le même. Si mon cœur bat comme ça, c'est parce qu'il bat pour toi. Il devrait lui dire. En tout cas, ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Mais c'était trop tôt. Et il savait déjà ce qu'il dirait. Il lui parlerait de sa femme, de ses enfants. Alors qu'il les avait oublié, égoïste qu'il était. Il était un autre avec lui. Plus rien ne comptait, il n'y avait que ses yeux verts qui comptaient son sourire qu'il ne méritait pas. Il se pensait dingue de ressentir tout ça aussi rapidement. Il aurait aimé que ça puisse se passer autrement. Parce que c’était lui, parce que c’était moi. Il souffla alors, citant le film. Parce qu’il n’y a que toi qui arrive à me faire sentir comme ça, tu me rends dingue Timothée. Il souffle encore, le cœur battant à tout rompre, sa main toujours sur le sien. Il exprimait un fait, sans autant révéler le fond de sa pensée. Il ne voulait pas tout révéler, non.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mar 4 Déc 2018 - 21:55

Timothée avait cette impression, cette sublime impression de posséder son cœur et cela ne faisait que battre le sien encore plus fort. Il avait l’impression de perdre complètement la tête, il avait cette impression incroyable de ne plus rien contrôler et d’être perdu dans les méandres de ce que pouvait créer une relation amoureuse. Comment est-ce que c’était arrivé ? Timothée ne cessait de se poser la question. Mais il savait que cela n’était pas juste arrivé tout d’un coup. Cela sommeillait en lui depuis longtemps et maintenant cela avait repris le dessus. Maintenant, il commençait à réaliser que ce qu’il ressentait allait indubitablement le mener à sa perte. Il savait que ses sentiments allaient encore se développer et qu’il allait finir par en souffrir parce que c’était interdit. Parce que même après ce qu’ils venaient de faire. Malgré le fait qu’aujourd’hui ils s’étaient tous les deux donnés l’un à l’autre. Ils allaient devoir en passer par de futures épreuves qui étaient déjà écrites. Il savait qu’à un moment, Armie devrait faire un choix. Qu’à un moment, il devrait choisir entre sa famille et lui. Et même avec la façon dont il posait son regard sur lui, il savait que cela n’était pas couru d’avance. Il savait qu’il allait probablement devoir se battre s’il voulait le garder, s’il voulait l’avoir pour lui. Et quelque part, même s’il avait envie de se promettre qu’il ne ferait rien pour faire du mal à Armie, peut-être qu’il serait prêt à un jour lui demander de faire ce choix impossible. Mais c’était loin, pour l’instant, il n’avait pas envie d’y songer. Pour l’instant, il allait simplement se donner corps et âme dans cette aventure. Parce que maintenant, il n’y avait clairement plus possibilité de faire machine arrière. Maintenant, c’était eux deux ensemble. De toute façon, tout avait été perdu le moment où il avait réalisé qu’il se passait quelque chose de vrai. Que cela se soit passé sur le tournage, ou alors cette fameuse soirée à Paris. Timothée y pensait encore. Il avait ressassé cette soirée à de nombreuses reprises. Il avait continué à le penser, encore et encore du fait qu’ils avaient évoqué ce qu’ils ressentaient sans vraiment l’évoquer. C’était un peu comme se mettre la tête dans l’eau. Mais à ce moment-là déjà, il savait ce que cela signifiait, et qu’il ne faudrait qu’un peu de temps pour que tout vienne à faire surface. Ce qui l’amenait à cet instant. L’instant présent où il se trouvait simplement avec lui. Il savait que le moment de la séparation serait déchirant, mais il était prêt à le vivre, il fallait qu’il soit prêt à le vivre. Il ferait ce qu’il pourrait pour en avoir la force. Il voulait uniquement profiter de ce moment, pendant des heures, pouvoir l’embrasser, le toucher, ne faire plus qu’un avec lui. Il en avait encore des frissons rien que d’y penser, de le savoir là. Il continuait à sentir son propre cœur battre contre sa paume. Voilà l’effet qu’il lui faisait, lui et personne d’autre. En entendant cette réplique, il esquissa un sourire. Cela ne faisait qu’écho à ses pensées quelques instants auparavant. « Parce que c’est nous. » Il essayait de respirer, mais son cœur s’emballait encore d’avantage aux paroles d’Armie. « Hum, et je n’ai pas l’intention d’arrêter. » Il esquissa un sourire avant se rapprocher de lui pour venir l’embrasser de nouveau, pour réduire cette distance qu’il avait voulu mettre pour reprendre son souffle. A quoi bon dans le fond, il n’avait pas envie de distance, il voulait être juste là où il se trouvait.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc 2018 - 17:52

Il le rendait heureux. Il avait cette sensation bizarre, mais incroyablement agréable dans son ventre. Il avait cette chaleur qui se diffusait dans tout son corps, qui le rendait euphorique, qui lui donnait envie de sourire encore et encore. Il ne savait pas comment il avait ou devenir dépendant à ce point, comment Timothée était devenu aussi important à ses yeux. Au fond, peu importe. Il avait besoin de lui autant qu’il avait besoin d’oxygène. Alors il en profitait. Le retour à la réalité allait être dur, très dur. Il allait devoir faire comme si de rien n’était. Il allait se repasser ces moments qu’ils venaient de passer en boucle, pour pallier à la tristesse de son départ. Il ne voulait pas prendre sa voiture et reprendre le cours de sa vie. Il ne se comprenait plus, il ne comprenait plus ses réactions, les pensées qui le traversaient. Timothée le changeait, lui faisait voir la vie d’une autre façon. Armie ne se leurrait pas, il savait qu’il ne filait plus le parfaitr amour avec sa femme, que ce n’était plus comme aux premiers jours. Ça l’avait été, pendant longtemps. Et puis, ils avaient changé, chacun de leur côté. Ils avaient eu leurs enfants, qu’ils aimaient tous les deux plus que tout au monde. Il ferait tout pour ses enfants. Il se souvenait encore de la première fois qu’ils les avaient pris dans ses bras, il en avait pleurer. Et même si un jour, il venait à quitter sa femme, ses enfants n’en seraient pas touchés. Ils étaient au moins sûr d’une chose, ils ne seraient pas comme ces parents qui se déchirent, non. Ça faisait du mal à tout le monde. Enfin, s’il était prêt à quitter sa femme. Il ne se cachait pas avec le jeune homme pour rien. Il voulait avoir du temps, il savait que pour l’instant, il en avait. Ce n’était que le début, alors il pouvait peser le pour et le contre, il pouvait prendre son temps, réfléchir, même s’éloigner un peu de sa vie familiale pour prendre une décision. Il ne pouvait dire à l’avance ce qu’il avait faire si un jour, le brun lui lançait un ultimatum. Il ne pouvait dire et il espérait qu’il ait la réponse avant que la question se pose. Il ne voulait blesser personne, même s’il savait que c’était malheureusement inévitable. Alors il avait sa main poser sur son cœur, il le sentait battre sous sa main. Alors il hoche doucement la tête. Parce que c’est nous. Tout ce qu’ils pensaient les résumait tellement bien. J’espérais que tu dises ça. Il sourit à son tour avant qu’il ne vienne l’embrasser encore. Il pourrait mourir sous ses baisers. La chaleur se répandit un peu plus dans son corps alors qu’il serrait Timothée un peu plus fort contre lui. Comment pouvait il bien partir après ça ? Alors que tout lui criait de rester ?

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc 2018 - 18:34

Si seulement Armie savait à quel point lui-même se sentait heureux à cet instant. Heureux d’être dans ses bras, heureux que ce qu’il ressentait depuis des mois ne soit pas juste venant de lui et heureux que finalement, Armie ait décidé d’abandonner toute réserve concernant ce qu’il y avait entre eux depuis si longtemps. Parce qu’Armie aurait pu continuer à mettre ces barrières entre eux. Il aurait pu continuer à préférer se voiler la face plutôt que de le laisser réellement entrer dans sa vie. Mais non, il avait accepté de se laisser tenter et tout ça à cause ou grâce à un rêve. Maintenant, ce n’était plus un rêve, c’était la réalité qu’ils étaient tous les deux en train de vivre. Une réalité qui serait à un moment difficile, mais qui aujourd’hui avait juste ce léger goût dangereux. Le danger de se faire découvrir, le danger que quelqu’un finisse par souffrir aussi. Et Timothée savait que cela pouvait être lui. Que peut être, Armie n’aurait pas envie de risquer son mariage et le bonheur de ses enfants pour tenter quelque chose de sérieux avec lui. Et en même temps, même Timothée ne pouvait pas savoir s’il était prêt à s’engager dans une relation vraiment sérieuse. Il ne fallait pas oublier qu’il avait à peine vingt-trois ans et qu’il avait une carrière qui décollait. Il ne voulait pas non plus prendre le risque de tout perdre. Alors voilà où ils en étaient aujourd’hui, Timothée à ressentir ces sentiments nouveaux qui le perturbaient un peu tandis qu’Armie trompait sa femme avec son ex-partenaire de tournage. Mais ils étaient là, tous les deux, s’embrassant à nouveau et laissant ce désir grandir à nouveau. Un désir qui n’allait pas faiblir de sitôt, Timothée en était plus que persuadé. Il bascula sur lui tout en continuant de dévorer ses lèvres, ses mains dans ses cheveux, cela lui rappela étrangement un autre moment où ils avaient été comme ça. Il se redressa juste un petit peu, juste pour le regarder. Et pendant une toute petite seconde, il faillit lui dire ‘reste avec moi ce soir’ sauf qu’il ne pouvait pas lui dire ça. Il ne pouvait pas lui dire de se faire porter pâle pour cette soirée, il ne pouvait pas commencer à avoir de mauvaise conséquence sur sa vie. Son regard se perdit dans le vide un instant avant qu’il ne retrouve sa normalité : « Tu as faim ? » Ils avaient encore du temps avant qu’Armie ne doive repartir, alors autant mettre ce temps à profit. Car même s’ils auraient pu partir pour un deuxième round, Timothée savait qu’il avait besoin d’un peu de repos.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Mer 5 Déc 2018 - 19:30

Il avait céder à cause d'un rêve. Qu'est ce que c'était au fond, un rêve ? Une construction de son imagination, une manifestation de son subconscient, une situation dont il tirait du plaisir. Ce rêve la avait été les trois à la fois. Il l'avait chamboulé, bousculé ses certitudes. Alors que ce n'était qu'un rêve. Il avait été assez lourd de signification pour qu'il s'isole, pour qu'il se remette en question. Il avait été assez percutant pour qu'il en parle à l'acteur principal de son rêve. Il lui avait parlé de la boîte de nuit, de leur baiser, de la plage. De son réveil, ce réveil qu'il aurait voulu oublier pour pouvoir se rendormir. Il avait eu l'impression d'être arraché à quelque chose. Pourtant, il avait juste fait le voyage entre ses désirs et la réalité. Sa fille, perchée sur son torse, c'était ça, sa réalité. Et il l'adorait. Il savait déjà qu'il ne pourrait pas avoir les deux. Il allait forcément devoir faire un choix, à un moment ou un autre. Et même si son choix se portait Timothée, qui pouvait dire que ça durerait éternellement ? Timothée était jeune, sa carrière venait de décoller, pourquoi irait il s'encombrer de lui, un père de famille, marié de surcroît ? C'était ridicule, leur situation était ridicule et pourtant, il n'avait aucune envie d'y mettre un terme. Il y plongeait les yeux fermés, était prêt à aimer les bons côtés et à endurer les moins bons. Il était prêt à enfin écouter son cœur, à se laisser aller à ces choses qu'il désirait depuis maintenant trop longtemps. Timothée vint alors l'embrasser, ses lèvres posées contre les siennes, sa main glissée dans ses cheveux. Il bascula sur son torse, le serra contre lui, contre son cœur. C'était une scène qui lui semblait tellement naturelle qu'il sentit son cœur vriller dans son poitrine. Ça paraissait tellement simple vu comme ça. Il aurait aimé que ça le soit. Il le regarda quand il se redressa légèrement. Il passa une main dans ses cheveux bruns alors qu'il semblait perdu dans ses pensées. Il le contempla. Il ne pourrait pas se lasser de cette vue, jamais. Hm... Un peu. C'est toi qui cuisine ? En réalité, il avait faim de tout autre chose, mais il fallait qu'il reste raisonnable. Il avait de la route à faire et une soirée chargée. Et il repartait déjà le lendemain pour une autre ville.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» BOSTON croisé caniche de 1an 1/2 MAUBEUGE (59)
» sur le marcher a Boston
» [Boston] Attaque des griffons noirs
» Roster Boston Bruins
» alignement des bruins de boston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Autres Lieux :: Amérique-