AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Ven 30 Nov 2018 - 22:12

Cela faisait plusieurs jours que Timothée était à Boston et il ne pouvait s'empêcher de penser à la prochaine fois qu'il verrait Armie. Pas étonnant vu la façon dont ils s'étaient quittés, ce fameux matin après leur première nuit ensemble. Et aujourd'hui, ils allaient enfin se retrouver après ce temps passé loin l'un de l'autre. Oh, ils avaient échangé quelques messages, mais rien d'extraordinaire. Timothée n'avait pas envie de se laisser aller, il ne voulait pas que cela tombe dans de mauvaises mains. Il savait qu'un téléphone c'était en général personnel, mais si jamais Elizabeth regardait dedans, il serait trahis, alors autant ne rien laisser paraitre, rien de plus que ce n'était le cas. Timothée logeait à l'hôtel pendant son tournage, mais ce n'était pas là qu'il avait eu envie de retrouver Armie, non, s'il voulait le voir, il voulait que ce soit dans un endroit où ils seraient vraiment seuls, un endroit où personne ne viendrait les épier et feraient des suppositions. Tout devait rester secret. Alors, il avait loué une maison à l'extérieur de la ville, vraiment éloigné, du moins assez éloigné pour qu'ils puissent être seuls. Ce n'était pas à proprement parlé dans une forêt, mais c'était assez proche et cela leur permettrait de sortir sans être surveillé. Timothée lui avait donné rendez vous. Il savait qu'ils n'auraient que quelques heures ensemble avant qu'Armie continue sa tournée, mais c'était déjà beaucoup mieux qu rien. Il avait fait en sorte de préparer quelques petites choses pendant le temps qu'ils passeraient ensemble, même si actuellement, tout ce qu'il pouvait avoir prévu n'arrivait pas à chasser de son esprit le fait qu'il voulait uniquement passer du temps avec lui et que le reste n'était que futilité. Il regarda sa montre, encore, comme il le faisait souvent d'ailleurs, il allait bientôt arriver dans cette petite maison, mais le temps lui paraissait encore trop long.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Sam 8 Déc 2018 - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Ven 30 Nov 2018 - 23:03

Boston. Jamais il avait été si heureux d’aller à Boston. Il allait pouvoir revoir Timothée, après ces plusieurs séparés. Il n’en revenait pas d’être à ce point en manque de lui. Ses rêves revenaient le hanter, mais cette fois ci, il savait qu’ils n’étaient pas si éloignés que ça de la réalité. Boston était la seconde ville dans leur tournée promotionnelle, une parmi d’autres finalement. Alors il allait profiter pleinement des quelques petits heures qu’il allait pouvoir s’octroyer avec le jeune homme. Il ne sentait même pas coupable, il n’avait même pas honte. Il flottait sur un petit nuage d’euphorie, tapait en rythme la musique qui passait à la radio sur sa voiture de location. Il avait du temps. Pas une infinité de minutes, mais assez pour pouvoir combler son manque, jusqu’à la prochaine fois. Il roulait le plus rapidement possible, sûrement trop vite, mais il était pressé. Ils se parlaient finalement peu au téléphone, c’était si facile de laisser échapper quelque chose qui pourrait le compromettre, de laisser son téléphone à la portée de n’importe qui. Harper jouait bien avec parfois. Le blond était sans doute un peu fatigué, mais son excitation y palliait. Il se gara devant la maison, jeta un regard à la ronde. Il aimait bien l’espèce de petite forêt qui se dressait autour d’eux. C’était isolé. C’était ce dont ils avaient besoin, de partager quelques moments à l’abri des regards, de pouvoir se laisser aller, mettre pause leur tête. Il se dirigea vers la porte, toqua à la porte, un grand sourire aux lèvres. Il n’aurait pas du se sentir si bien, il trompait sa femme, trahissait sa confiance. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Salut. Il s’exclama simplement quand la porte s’ouvrit. Il ne perdit pas de temps avant d’entrer et de venir chercher un baiser. Dieu que ça lui avait manqué.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Ven 30 Nov 2018 - 23:20

Timothée était comme dans un autre monde depuis qu’ils avaient dormis ensemble chez lui. Si au début, cela avait été plus que difficile de le laisser partir le matin et qu’il n’avait pu s’empêcher d’avoir les yeux brillants de la tristesse qu’il ressentait, il avait quand même réussi à se dire que ce n’était pas juste terminé, qu’il y aurait encore des moments comme ça, c’était obligé, ils ne pouvaient pas s’en empêcher de toute façon. Et s’il avait été bien seul depuis ces quelques jours, ses rêves étaient devenus plus forts que jamais. Lui rappelant à quel point il pouvait désirer son amant. Et puis aujourd’hui, il savait qu’il allait passer quelques heures avec lui. Que pendant quelques heures, ils seraient juste tous les deux et que personne ne pourrait jamais savoir qu’ils ont passé ce temps-là ensemble, juste tous les deux. C’était le début d’une aventure dans laquelle ils ignoraient autant l’un que l’autre comment les choses allaient tourner, mais Timothée avait vraiment hâte de se laisser prendre à ce jeu, parce que maintenant, c’était ce qu’il voulait. Et il était surpris de le vouloir avec une telle force. Sa montre lui brûlait le poignet, combien de temps encore avant qu’il n’arrive ? Avant qu’ils ne puissent enfin se retrouver après tout ce temps. Timothée avait tellement hâte, trop hâte peut être, mais qu’importait. Il ressentait toute cette excitation de pouvoir enfin passer quelques heures avec lui. Juste lui et personne d’autre. Cet endroit était paisible, agréable et allait leur offrir l’intimité dont ils avaient besoin. Alors qu’il regardait une nouvelle fois sa montre, il entendit toquer à la porte, un frisson le parcouru d’anticipation. Il bondit de l’endroit où il était assis et alla ouvrir la porte. Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’Armie venait chercher ses lèvres tout en entrant, Timothée referma la porte tout en le laissant faire. Bon sang, qu’est-ce que cela lui avait manqué. Il prolongea cet instant juste quelques secondes, assez pour se coller à lui, passer une main dans sa nuque et l’autre dans son dos pour le serrer contre lui. Oh, il pourrait très bien s’y habituer. Puis, il se détacha de lui, à bout de souffle. « Bonjour à toi aussi. » Il esquissa un sourire, le regarda dans les yeux. C’était si bon de le voir enfin.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Ven 30 Nov 2018 - 23:44

Ce matin là, comme prévu, il l’avait réveillé. Ça n’en avait été que plus dur, de refermer la porte derrière lui pour retourner à sa réalité. Quand il était rentré, sa femme, réveillée par la porte pourtant doucement fermée, était venue s’excuser. Alors que lui, avait encore la sensation de Timothée au creux de ses bras. Tout était rentrée dans l’ordre, comme d’habitude. Ses enfants avaient fini par se lever, ils avaient pris le petit déjeuner ensemble avant qu’Elizabeth parte au travail et Harper à l’école. Il était resté avec son garçon toute la journée, prenant un grand plaisir à décrire tout un tas d’espèces de dinosaures différents devant les yeux ébahis de l’enfant. Il avait bien sûr pensait à Timothée. Il était toujours là, depuis leur premier baiser, toujours là dans un coin de sa tête. Tout semblait se rapporter à lui, maintenant encore plus. Il le rejoignait, dans cette maison dans un coin un peu perdu. Ils allaient pouvoir profiter librement l’un de l’autre, sans faire attention, sans barrière, sans conscience. Il n’y aurait qu’eux et à cette pensée, son cœur s’embrasa. L’addition de l’adrénaline et du manque du au départ du jeune homme pour Boston. Ils ne se seraient peut être pas vu plus mais le tournage du brun rendait un probable rendez vous plus compliqué. Qu’importe, ils avaient réussi et Armie comptait bien en profiter. Alors il se dirgea vers la porte, ne tenant plus. Il ne voulait pas perdre de temps, ils en avaient, certes, mais pas assez pour trainer des pieds. Alors il toqua. Son cœur marqua un léger temps d’arrêt quand il le vit devant lui. Il avait tellement envie de l’embrasser. Alors il le fit, après un rapide salut balancé. Il s’empara de ses lèvres, entendit juste la porte claquer alors qu’il entrait, Timothée déjà dans ses bras. Il sentit son amant s’agripper à lui, une main dans son dos, l’autre sur sa nuque, son corps contre le sien. Il rit quand il lui dit finalement bonjour, ses yeux dans les siens. Il l’entoure de ses bras, comme s’il pouvait encore plus le coller à lui. Alors, comment se passe le tournage ? Il demanda alors, tout sourire, conscient qu’ils étaient toujours dans l’entrée. Il avise alors le canapé, plus loin, décide dans la foulée d’emporter Timothée avec lui pour s’y installer. J’adore ton choix de maison. Il connaissait d’autres personnes qui auraient adoré la forêt avoisinante. Mais il se retint de prononcer leurs prénoms. Il était là pour passer du temps avec lui, pas pour parler de son entourage.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Sam 1 Déc 2018 - 0:06

Timothée ne voulait plus penser à ce matin-là, au moment où il avait refermé la porte derrière lui et où pendant quelques minutes il avait dû rester assis sur le canapé à se demander quand est-ce qu’il le reverrait, quand est-ce qu’il serait de nouveau autorisé à l’embrasser, à le toucher. Sans parler de ce manque affreux qu’il avait ressenti après cette nuit passer dans ses bras. Non vraiment, ne plus penser à cette journée et au fait qu’il était simplement partit retrouver sa petite famille pendant que lui était resté seul, comme à l’abandon. Aujourd’hui, c’était loin, il avait décidé de mettre ça derrière lui et de ne penser qu’à Armie qui venait le rejoindre, qu’à eux qui seraient totalement seuls dans cet endroit sans que personne ne vienne les déranger à n’importe quel moment. Louer cette maison, c’était la meilleure idée qu’il ait pu avoir. Il n’y avait songé qu’au bout d’un moment, en réalisant qu’il n’avait pas envie de le retrouver dans une chambre d’hôtel miteuse où ils auraient été forcément vus par quelqu’un. Non, c’était beaucoup mieux de se retrouver dans un endroit discret, presque secret. Impatient, excité, Timothée n’attendait que le moment où il serait dans ses bras. Où ils allaient de nouveau pouvoir oublier leur situation pour juste apprécier ce moment ensemble rien que tous les deux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces retrouvailles se firent dans cette passion qui les représentait bien. Cette envie de se retrouver l’un contre l’autre, de s’embrasser. Timothée ne pourrait pas se lasser de ça, il se sentait si bien dans ses bras. Si bien contre lui. Il souriait, riait, il était si heureux de le retrouver. « Bien, très bien même. Ça avance doucement. » Il n’a pas le temps d’en dire d’avantage qu’Armie l’emmène jusqu’au canapé du salon. « Ah oui, tu aimes ? J’ai pensé que ce serait parfait, une maison, juste pour nous deux, assez loin pour ne pas subir les regards indiscrets… » Et puis surtout pour faire tout ce qu’ils voudraient sans avoir besoin de rien. « La route n’a pas été trop longue ? » C’était quand même assez éloigné du centre ville. Même lui avait trouvé le temps long sur la route.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Sam 1 Déc 2018 - 20:35

Il avait eu hâte, d’arriver, de le serrer dans ses bras, de l’embrasser, enfin. Ça lui avait manqué. Il y pensait souvent, quasiment tous le temps à cette nuit passée à deux. Il rêvait d’en passer une semblable, tout en sachant que ça serait plus compliqué que la dernière fois. Maintenant, il ne voulait plus y penser, non. Il l’avait retrouvé, pour quelques heures, certes, mais le fait qu’il soit dans ses bras n’était pas le fruit de son imagination. Le fait qu’il puisse poser ses lèvres sur les siennes, en toute liberté, qu’il puisse le toucher, c’était bien réel. Il hoche la tête en l’entendant dire que son tournage avance. Tant mieux. Il sera là pour le voir sur le grand écran, son premier fan, discret, certes, mais fan quand même. Il l’emporta alors jusqu’au canapé, en riant. La maison ? Elle était parfaite. Il adorait se sentiment d’être seul au monde, surtout s’il pouvait être seul au monde avec lui. Parfois, il se trouvait dingue d’avoir des pensées comme ça, de tels élans de passion. Ça lui faisait un peu peur, de pouvoir ressentir toutes ces choses aussi intensément. C’était pas comme si c’était sa première relation. Mais celle ci était tellement spéciale, inattendue. Leur lien à l’écran avait fini par déteindre sur la réalité. Fini de se voiler la face, de se mentir, ils le savaient. Leurs pensées faisaient échos. Tu n’aurais pu trouver mieux. Il sourit, ses yeux dans les siens. Tant qu’il était là, c’était parfait. N’importe où. Il se trouvait un peu guimauve sur les bords, mais c’était pas sa faute si son cœur dégoulinait de tendresse et d’affection. Un peu, mais j’avais une bonne, même très bonne raison de faire toute cette route. Il répond avec une moue, lui faisant les yeux doux. Non, il en était certain, il venait de redevenir un ado, celui qui a le béguin pour quelqu’un. Sauf qu’au contrairement à l’ado, il ne pouvait rien promettre, rien du tout.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Sam 1 Déc 2018 - 22:43


Depuis qu’ils avaient convenu ce rendez-vous secret, Timothée avait tout simplement cessé d’y penser. Penser à toutes sortes de choses. Pensé à la façon dont ils se retrouveraient. C’était compliqué, mais il voulait le faire. Pour garder ça secret, pour pouvoir passer ces quelques instants volés avec lui. Des instants qui restaient gravés dans sa mémoire. Des instants qu’il avait envie de vivre encore et encore sans que jamais cela ne cesse. Pouvoir partager du temps avec lui, profiter de ce qu’il pouvait lui donner, oui, c’était tout ce qui allait se passer entre eux pour l’instant, ces petits instants où ils devenaient de plus en plus dépendant l’un de l’autre. Il ne savait pas si c’était vraiment bon pour eux, mais qui était-il pour s’en préoccuper ? Pourquoi se rendre malheureux alors qu’il pouvait profiter de ce bonheur passé ensemble ? Alors qu’il était là maintenant avec lui ? Cette maison, c’était la meilleure solution pour qu’ils soient seuls au monde, pour qu’ils savourent ces quelques heures, juste eux et personne d’autre. Timothée se sentait de plus en plus différent. Il ignorait si c’était ce qui était en train de se construire entre eux, mais il avait envie de changer, peut-être d’être plus adulte. Lui qui était plutôt du genre ado dans sa tête, ça se modifiait et c’était peut-être une bonne chose. Bien qu’il ignore si le naturel ne reviendrait pas un jour quand il se lasserait de cette situation plus que compliquée. « Je ne pense pas c’est vrai. » C’était l’endroit parfait, l’endroit où ils pouvaient faire tout ce que bon leur semblait. « Ah oui, une très bonne raison ? » Il le regardait, un sourire sur les lèvres, incapable de détacher son regard de lui. Il vint s’installer sur lui pour venir chercher ses lèvres. Dieu que cela lui avait manqué de pouvoir l’embrasser comme ça, sans retenue, sans réfléchir, juste venir chercher ce contact si tendre. Il était en train de réaliser à quel point cela était devenu naturel ce genre de chose, comme s’ils avaient toujours été ensemble.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Sam 1 Déc 2018 - 23:24

Il aimait bien être dans cet état. Être euphorique, sentir cette chaleur dans son ventre, avoir tout le temps envie de sourire. Même s’il n’aurait pas du être là, même si normalement, il aurait du être avec ses collègues, au lieu de ça, il avait prétexter un grosse fatigue et une envie de s’éloigner un peu de la ville. Et le voilà qu’il retrouvait les bras du jeune homme. Il essayait de trouver du temps pour eux mais c’était compliqué. Ils faisaient avec. Et puis, ne dit on pas que le manque attise le désir ? Au fond, qu’importe le dicton, leur situation compliquée. Tant que ça durait, tant que Timothée ne se lassait pas de lui et de leur relation compliquée, il prenait. Parce qu’il le savait, que ça ne durerait pas éternellement, qu’un jour ou l’autre, la vérité éclaterait ou que le jeune homme se rendrait compte qu’il gachait sa vie en attendant un homme qui n’arrivait pas à faire un choix. Alors à ses mots, il hoche la tête, confirme en riant. Très bonne raison. Et puis, il vint s’installer sur ses genoux, il vint chercher ses lèvres, doucement, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Il ferme les yeux, profite de ce léger contact qui ravit sur son cœur. Ses bras finissent par l’entourer, le rapproche encore un peu de lui. Tu m’as manqué. Il murmure alors, son visage à quelques centimètres du sien. Il ne cherchait pas à mettre des mots précis sur ce qu’il ressentait à cet instant, si c’était de l’amour ou non. Il lui disait juste qu’il lui avait manqué, depuis cette nuit, depuis son départ ou il avait rejoint sa famille pour accomplir son devoir de père. C’est à ce moment la, qu’il se sentit coupable. Il eut ce léger pincement, sa conscience qui lui envoyait une décharge sans doutes.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Sam 1 Déc 2018 - 23:43

Cet état dans lequel il se sentait, il ne parvenait même pas à le décrire, il avait parfois l’impression d’être dans le même état qu’Elio dans le film, euphorique, impatient, presque amoureux aussi. Il n’avait pas envie de dire que c’était de l’amour, mais ça s’en rapprochait assez pour qu’il puisse parfois y songer. Lui aussi aurait dû rester avec ses compagnons de tournage, comme il le faisait presque chaque jour pour pallier au manque qu’il ressentait. Mais aujourd’hui, il avait dit qu’il avait des projets, qu’il avait autre chose à faire. Personne n’avait voulu en savoir plus même si d’autres avaient fait des sourire entendu. Qu’importait dans le fond, c’était son jardin secret. Il ignorait combien de temps il supporterait cette situation, mais c’était le début, et là, à cet instant, il était prêt à tout même pour quelques heures passés avec lui. Même juste pour un baiser échangé entre deux portes. Cela pourrait être inquiétant, mais peu importait, pour lui, il n’y avait rien d’autre qui importait, passé du temps avec lui, et ne pas penser à demain, juste penser au moment où il serait dans ses bras et où plus rien ne serait entre eux. Il n’a pas envie d’ajouter quoi que ce soit de plus, juste de retrouver ce contact, ses lèvres, son corps, tout ce qui fait qu’il lui a manqué à lui aussi. Il lui a tellement manqué. Il se souvient de la première nuit après qu’il ait retrouvé sa famille. Ce moment où il avait retrouvé son lit et avait senti son odeur encore dans les draps. Cela l’avait empêché de dormir parce que LUI, n’était pas là. « Je suis là maintenant. » Il n’avait pas envie de lui dire à quel point il lui avait manqué, parce que c’était une évidence. Il sentait ses bras autour de lui, et il se rapprocha encore d’avantage de lui, comme la dernière fois, il se sentait si bien contre lui. Il l’embrassa à nouveau, plus durement, plus dépendant, c’était si difficile de penser à l’après cet instant, il n’avait pas envie, pas penser au après, juste à ce moment, cette envie, et le fait qu’il était là, tout contre lui. Ses mains fourrageant déjà dans ses cheveux blonds, son corps se mouvant légèrement contre lui comme pour se fondre en lui. Il perdait la tête, cela devenait de plus en plus dingue.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 1:04

Il lui arrivait parfois de faire la comparaison avec Oliver. C’était différent. Semblable dans ce qu’il ressentait, différent dans la situation. Parce qu’il n’était en aucun cas en vacances pendant deux mois, parce qu’il n’avait pas cette liberté de mettre sa vie en pause pendant son été italien. Même si concrétement, s’il avait eu le choix, il était certain que la fin n’aurait pas eu de goût aussi amer. S’il avait eu le choix, il serait sûrement revenu pour les beaux yeux d’Elio, il aurait effacé ses larmes. Mais il avait du faire ce qu’on attendait de lui. C’était une époque différente, des mœurs différents et lui n’était alors qu’un professeur. C’était totalement différent pour Armie, comme on pouvait s’y attendre. Il voulait Timothée et sa vie de famille, il voulait rentre les gens autour de lui heureux. Il ne pouvait pas se permettre de mettre en pause sa vie de famille pour soudainement partir en vacances avec le jeune homme. Il aurait aimé, dieu, qu’il aurait aimé se consacrer seulement au brun pendant deux mois, sous le soleil italien. Peut être que ça se refera, Luca était bien parti, le deuxième film avait même été confirmé. Il sera tourné, il sortira, mais quand ? Dans quel contexte ? Tout était encore flou. Et si d’ici là, sa relation avec Timothée s’effritait jusqu’à perdre tout ce qui faisait son bonheur maintenant ? Il le savait, qu’il pensait trop à l’avenir. Il se fit violence pour arrêter de réfléchir et juste se concentrer sur l’instant présent. Sur le beau jeune homme entre ses bras, qui était aussi heureux que lui d’être là. Des moments volés, certes. Mais il s’en fichait. Ça aurait pu être un baiser entre deux scènes, rapidement, une étreinte entre deux portes ou juste un sourire lourd de significations. Il prenait ce qui venait, ce qu’il pouvait se permettre. Il sourit, quand il dit qu’il est là. Mais pour combien de temps ? Pas assez à son goût. Mais il n’a aucune raison d’en dire plus, le brun pense sûrement la même chose. Et il ne pouvait s’en prendre qu’à lui même pour ne pouvoir que lui offrir ça. Une escapade presque interdite dans une maison au milieu des arbres. C’était excitant, exaltant, pour l’instant. Il sentit sa bouche reprendre possession de la sienne. Ça n’avait rien à voir avec la douceur dont il avait fait preuve quelques secondes plus tôt. Il sentait son corps onduler contre le sien, il adorait cette sensation, la manière dont des mains s’enfouissaient dans ses cheveux. Ils étaient prisonniers l’un de l’autre avec aucune envie de s’évader. Il est le premier à craquer, à vouloir toucher sa peau. Ses mains se frayent jusqu’à sa peau, qu’il effleure simplement du bout des doigts. Il se sent fiévreux, il sait que cette fois ci, rien ne pourra l’empêcher d’aller jusqu’au bout. T’avais pas de programme précis ? Il demanda alors, la voix rauque, ses yeux dans les siens, se reculant juste pour prononcer ces quelques mots.

-●-

KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 12:14

Timothée savait bien à quel point il était différent d’Elio, mais il y avait cette insouciance, ce désir qu’il ressentait qui semblait semblable au sien. Il savait qu’il n’aurait jamais six semaines avec Armie, mais il savait aussi que peut être, leur aventure ne se terminerait pas de la même façon ? Est-ce qu’au contraire ce serait le cas ? Est-ce qu’Armie finirait par le quitter – si on pouvait considérer qu’ils étaient ensemble à présent – pour continuer sa vie de famille et peut être une vie où il serait malheureux ? Le jeune homme se posait tellement de question. Toute leur relation était si récente. Mais Timothée n’avait pas evnei de se dire que cela se terminerait dans les larmes, de la même façon que s’était terminée la relation entre Oliver&Elio. Il y avait un sequel de prévu, mais ce serait différent, Tim le savait bien que ce serait différent. Oliver serait marié et son histoire avec Elio ne serait plus qu’un évènement du passé. Il se demandait même si le film porterait sur leurs retrouvailles ou simplement sur leur chemin, l’un l’autre séparés. Est-ce qu’à un moment ils se rejoindraient ? Timothée n’avait pas envie d’y songer, il n’avait envie de penser à rien qui pourrait lui faire penser au fait qu’Armie était marié. Il avait l’impression que cette information allait finir par lui faire du mal, et il ne voulait pas souffrir. De toute façon, à présent, il se trouvait dans ses bras, c’était tout ce qui comptait et rien d’autre. Ses bras autour de lui, leur corps l’un contre l’autre. Est-ce qu’il pouvait y avoir de meilleure sensation ? Il avait l’impression que c’était bien la première fois qu’il se sentait ainsi. Ne pas penser à la séparation qui viendrait sans doute à un moment ou à un autre. Alors oui, son baiser se fit plus dur, plus envieux, plus impérieux. Ils étaient tous les deux seuls, et il avait besoin de ça, de ce contact, d’eux deux, seuls au monde. Il avait besoin de le sentir contre lui, d’oublier ce qui aurait pu le retenir. Le contact entre eux était délicieux, et il cherchait encore plus de contact, il n’avait pas envie que ce contact cesse. Un gémissement lui échappa lorsqu’il sentit sa main toucher sa peau. Il était incapable de dire pourquoi il réagissait si fortement à ce contact, peut-être à cause de la frustration de la dernière fois, ou simplement parce que c’était lui. Il le regarde, il avait bien eu une idée, une envie d’aller marcher avec lui librement dans cette forêt où il y avait peu de risque qu’ils soient vus ou même juste reconnus par qui que ce soit, mais maintenant, il n’en était plus vraiment persuadé, plus du tout en réalité. « Hum… peut être... » Il prononça difficilement alors qu’il le regardait dans les yeux essayant de mettre en ordre ses pensées. « Mais je l’ai oublié… » Comment penser à autre chose alors qu’il était là, et qu’il attendait juste qu’ils se laissent aller tous les deux à ce désir qui avait pris possession d’eux.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 13:48

Dans cette situation, il avait envie d’être quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui lui ressemblait fortement mais qui n’était pas marié, qui n’avait pas d’enfants, qui pouvaient faire ce qu’il voulait. Cette liberté d’être quelqu’un d’autre, il ne l’avait qu’avec le brun. Pas de responsabilités, ou en tout cas, pas celles habituelles. Il voulait être irresponsable, pour une fois. Il voulait tout envoyer valser, faire ce qui lui chantait, mais il ne pouvait pas. On attendait des choses de lui, on comptait sur lui. Alors ces moments où ils étaient tous les deux, où ils pouvaient oublier qui il était pendant quelques heures, ça lui faisait du bien. Timothée lui faisait du bien, de biens des manières, malgré que leur relation soit si récente. Il avait l’impression qu’ils faisaient ça depuis des années. C’était sûrement le fait qu’ils aient été amis avant qui le fait penser ça. Ils n’avaient plus rien à se cacher, ils connaissaient déjà des tas de choses sur l’autre. Il laissa ses mains toucher sa peau, effleurer l’épiderme brûlant. Il en mourrait d’envie de contact, se rappelant de la fois où il avait voulu être sage et attendre. Il se souvenait, de cette façon dont il s'était endormi, le jeune homme tout contre lui, sa peau contre la sienne, comme s’il s’endormait comme ça chaque soir. Il hausse un sourcil interrogateur, quand il lui dit que peut être qu’il avait une idée. Ah ? Il répond alors, continuant à caresser ses flancs, poussant son exploration de quelques centimètres à chaque fois. Il rit quand il dit qu’il a oublié et il est presque content de l’entendre dire qu’il a oublié son programme. Presque, parce qu’il aurait bien aimé savoir ce qui se tramait dans sa jolie petite tête. Alors il en vient à soulever totalement le pull du jeune homme, pour avoir un accès total à sa peau. Le pull finit sur l’accoudoir de canapé, en équilibre. Alors il se penche pour venir poser ses lèvres dans son cou, sur le haut de son torse. Il s’attade sur ces endroits qu’il sait sensible, parce qu’il les a mémorisé depuis la première fois.


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 18:00

Timothée ne rêvait de rien d’autre que d’oublier tout ce qui pourrait les séparer. Sa femme, ses enfants. Est-ce qu’il avait le droit de devenir l’amant d’Armie ? C’était trop tard cependant pour ce dire cela. Il l’était déjà. Il était déjà dépendant de lui, il était déjà à penser à lui à chaque instant où il n’était pas là. C’était dingue comment c’était devenu un besoin d’être avec lui. Et le pire dans tout cas, c’était qu’il devait tout garder pour lui. Il ne pouvait en parler à personne. A qui pourrait-il se confier sur ce qu’il était en train de vivre ? Il se demandait si justement les soupçons ne se dirigeraient pas directement vers lui si jamais il évoquait sa relation avec quelqu’un de marié, un homme. Alors, il ne dirait rien. Peut-être qu’il évoquerait une relation, juste pour signifier qu’il était pris, mais en même temps, c’était déjà censé être le cas puisqu’il était censé être avec Lily-Rose. Arrêter de se poser toutes ces questions, c’était la seule solution de profiter de ces quelques heures, et de toute façon, il ne pouvait pas penser à grand-chose en sentant ainsi ses doigts sur sa peau brûlante. Est-ce qu’il était brûlant et les doigts d’Armie froids ou était-ce l’inverse ? Il n’aurait su le dire, mais le contraste provoquait des frissons qu’il n’arrivait pas à contrôler. Tout était tellement inattendu dans ce qu’il se passait entre eux, mais c’était tout ce qu’il voulait, sa peau contre la sienne et bien d’avantage encore. Il était prêt, il n’avait plus envie de reculer, c’était le moment, il le savait, et il ne désirait rien d’autre plus fort que cela. « Cela n’a plus d’importance. » C’était plus vrai que le fait d’avoir oublié, il n’avait plus envie de sortir, juste de laisser son corps réagir au sien avec un tel naturel. Cela était la seule chose qu’attendait Timothée, pouvoir reprendre là où ils avaient arrêté et ne plus jamais arrêter. Il se laissa faire lorsqu’il lui ôta son pull et lui laissa ensuite accès à son cou, sentant la chaleur de ses baisers. Laissant malgré lui un nouveau gémissement s’échapper de lui. Ses mains étaient venues chercher le bord de son pull pour le lui enlever à son tour, le laissant arriver sur l’autre côté du canapé, à côté d’eux alors que ses mains venaient caresser sa peau, détailler chaque courbe de son anatomie, c’était si bon de le retrouver de cette façon.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 20/09/2018
Autographes : 219
Métier : acteur


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 21:15

Il était son amant. Ils étaient, d’une façon officieuse, ensemble. Et pour l’instant, il ne pouvait rien lui offrir d’autre, mise à part du temps ensemble quand il le pouvait ou comme la, une rencontre dans une maison au milieu de nulle part. Des minutes dont il profitait pleinement. Il laissait ses mains courir sur sa peau, le redécouvrir. Jamais il ne pourrait s’en lasser, c’était tout simplement impossible. Tout en lui, lui donnait envie de succomber encore et encore. Le manque n’arrangeait rien à cette envie. Elle la renforçait, la faisait plus forte, plus intense. Il n’avait résisté longtemps, à l’envie de sentir ses mains sur son corps, après celle de vouloir poser ses lèvres sur les siennes. Il sentait les frissons qu’il provoquait chez lui, ça attisait encore plus ce désir, cette flamme qui l’avait en lui. Il n’y aurait pas de retour en arrière possible, pas d’arrêt. Il hocha simplement la tête, ses pensées se perdant dans une brume épaisse. Il n’avait plus envie de penser, de réfléchir. Ou si. Il voulait penser à ces sensations qu’il provoquait, à cette alchimie entre eux, à cette évidence. Il aurait pu passer à côté de ça, s’il n’avait pas parlé ce jour là. À la question, vaut il mieux parler ou mourir, Armie répondait parler, sans hésiter. Il sentit rapidement son propre pull quitter sa peau, laissant libre le haut de son corps. Alors cette fois ci, lorsque que les mains du jeune homme vinrent l’effleurer, c’est lui qui laissa un gémissement franchir ses lèvres. Il en avait envie, dieu, qu’il en mourrait d’envie. La flamme avait grandi, en faisant un feu qui engloutissait tout sur son passage, sa raison, sa conscience, sa sagesse, s’il en avait déjà eu. Mais il y avait un truc, juste un truc qu’il ne voulait pas. Il ne voulait pas que leur première fois se passe dans un canapé. Alors il posa ses mains sur ses fesses et le souleva, lui avec. Doit bien y avoir une chambre, dans cette maison. Il souffle alors avant d’explorer la maison. Étonnament, la première porte fût la bonne. Alors il posa délicatement Timothée sur le lit avant de venir embrasser son torse, son ventre, avant de revenir remonter vers ses lèvres. T’es sûr ? Il demande, la voix rauque, alors qu’une de ses mains caresse son ventre pour venir se poser sur la cuisse de son amant.


Dernière édition par Armie Hammer le Mar 4 Déc 2018 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 2137


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   Dim 2 Déc 2018 - 22:20

Timothée était son amant et il était le sien, Armie était l’homme avec qui il était en train de découvrir cette nouvelle facette de ce qu’il était sans même le savoir. Il réalisait qu’il avait envie de tout découvrir avec lui, qu’il avait envie de se laisser aller avec lui, et en fait, il réalisait aussi qu’il tenait à lui d’une façon qu’il n’imaginait pas possible. Chaque instant qu’ils passaient ensemble était unique, et il avait envie de s’y perdre, il avait envie de succomber à ce qu’il avait envie de connaitre avec une envie qu’il ne parvenait plus à contrôler. Il ne savait même plus si c’était le fait de ne pas l’avoir vu pendant quelques temps ou si c’était simplement la frustration de la dernière fois, mais tout ça, c’était du pareil au même, aujourd’hui, il était hors de question de reculer, il était si sensible à ses caresses, si sensible à toutes les sensations qu’il était en train de découvrir, son désir n’était même plus sous contrôle, il se laissait aller et il en avait besoin. C’était même plus une simple envie, c’était un désir ardent qu’il fallait assouvir. Timothée ne parvenait plus à penser correctement, son corps et ses actions répondant uniquement à ce désir qu’éveillait Armie chez lui. Une fois son haut retiré, il toucha sa peau et esquissa un sourire en entendant son gémissement. Il était dans le même état que lui, il le savait, et ça prouvait à quel point ils se désiraient tous les deux, et à quel point c’était terminé de repousser cette échéance, c’était maintenant, juste maintenant, il n’en pouvait plus d’attendre, il avait envie de lui et il ne pouvait plus reculer. Il s’apprêtait à déboutonner le pantalon de son amant mais n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre que de s’accrocher à lui quand il le souleva, il esquissa un sourire devant l’empressement d’Armie. Il se retrouva bientôt le dos contre ce qui lui sembla être un lit, il se recula un peu sur celui-ci avec l’aide de ses coudes tout en regardant Armie qui vint lui demander s’il était sûr. « Certain. » Il aurait pu uniquement hocher la tête, mais non, il voulait le dire de vive voix. Il voulait qu’il sache à quel point il avait envie de lui-même s’il y avait un détail à ce sujet-là qui ne pouvait pas mentir sur son désir pour lui. Il tendit le bras vers la table de chevet, là où il avait rangé ce qu’ils auraient besoin, parce qu’Armie était marié et que clairement, il fallait être prudent pour tout. « C’est ce que tu veux ? » Il demanda difficilement. Il s’en voulait de poser la question, mais il ne voulait pas lire le regret dans ses yeux une fois que tout serait arrivé.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.


Dernière édition par Timothée Chalamet le Mar 4 Déc 2018 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: just us in Boston ft. armie&timothée [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

just us in Boston ft. armie&timothée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» BOSTON croisé caniche de 1an 1/2 MAUBEUGE (59)
» sur le marcher a Boston
» [Boston] Attaque des griffons noirs
» Roster Boston Bruins
» alignement des bruins de boston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Autres Lieux :: Amérique-