AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Dim 21 Oct 2018 - 19:43

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il avait prévu de se faire des vacances dans les îles, cependant il n'avait pas prévu qu'il irait accompagné d'une actrice dont il connaissait que l'identité. Il l'avait rencontrée peu de temps au paravent. Ils avaient décidés qu'ils avaient besoin de prendre des vacances et avaient donnés une destination. Ils avaient organisés ça, puis s'étaient envolés vers leur destination. Ils avaient choisis les Canaries. C'était un endroit splendide, et ils avaient besoins de soleil, et surtout de voir d'autres personnes que celles qui se trouvaient à Astoria. Astoria, c'était une jolie ville, et il y faisait bon d'y vivre, mais, s'éloigner c'était plutôt bien aussi.

Voilà, deux inconnus qui s'étaient envolés et avaient prévus des vacances ensemble. Ce n'était pas banale comme situation, mais, c'était l'aventure, et Ben et Sarah aimaient l'aventure. Ils n'étaient pas dans un film, et de ce fait, à la fin de leur voyage, ils ne seraient pas épris d'amour l'un envers l'autre, mais, peut-être qu'ils en retireraient une belle aventure, ou peut-être pas. Seul l'avenir le leur dirait.

Alors, ta chambre te plaît ? demande-t-il à Sarah par message.

Ils s'étaient séparés juste le temps d'aller mettre leurs affaires dans leur chambre, mais, il voulait savoir si tout allait bien. Étrangement, ils étaient dans un pays qu'ils ne connaissaient pas, et il tenait malgré tout à la protéger, ne sait-on jamais où ils avaient atterris.

On se rejoints dans cinq minutes ? demande-t-il alors à travers un message. Au fait, nos chambres sont communicantes, on sait jamais, nous sommes dans un pays étranger, si on se faisait prendre en otage... écrit-il alors.


-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Lun 22 Oct 2018 - 10:38

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Après tous les événements qui ce sont joués ces derniers temps, tu as jugé bon de prendre des vacances. Inutiles de dire que tu as entendu quelques répliques plutôt ridicule au sujet de la personne avec qui tu pars. Fais gaffe sarah, il a une sale réputation, c'est comme si tes amis te voyaient comme une petite chose fragile et sans défense. Bon, ils n'ont peut-être pas totalement tort. Tu es souvent naïve, bien trop gentille pour ce monde de requins, mais ce n'est pas grave. Tu tombes, tu te relèves, telle est la vie et puis, il ne te semble pas si terrible le grand Benjamin. L'hôtel est agréable, autant que l'endroit. Les Canaries. Un paradis sur terre.
Benjamin B. a écrit:
Alors, ta chambre te plaît ?
Sarah H. a écrit:
Oui, elle est confortable, comme la tienne je suppose  Wink
Un sourire traverse ton visage, vous vous êtes quittés il y a moins de cinq minutes, tu lance le téléphone sur le lit, le temps de troquer le jean et le tee-shirt que tu portes contre une petite robe bleue à fleur, à peine enfilée qu'un nouveau bip attire ton attention.
Benjamin B. a écrit:
On se rejoints dans cinq minutes ?
Sarah H. a écrit:
RDV dans le couloir !
Mais où sont ces foutues chaussures ! C'est tout toi ça, tu prépares tes valises des jours à l'avance, mais tu arrives encore à partir avec la moitié de ce qu'il te faut. Tant pis pour les jolies sandales, tu en achèteras sur place, les magasins ne doivent pas manquer par ici. Nouveau bip. Cette fois tu ne peux retenir un rire, jusqu'à ce que tu lises le contenu du message qui te fait un peu moins sourire. Tu prends la direction du salon, regarde rapidement et trouve une porte battante fermée à clé, tu déverrouilles et ouvre la seconde, tu passes la tête dans ce qui semble être la chambre de ton compagnon de voyage qui n'est pas dans le coin, tu ne te gênes pas pour entrer, pas trop loin tout de même et dire d'une voix suffisamment forte pour qu'il puisse t'entendre t'es pas drôle Benjamin !




-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Ven 26 Oct 2018 - 20:15

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il avait pu prendre des vacances sans grands problèmes. C’était plutôt bien de pouvoir partir quand on le souhaite et c’était exactement ce qu’il avait fait. Il avait vu avec Sarah si ça convenait et puis, ils avaient réservé. Sarah était plus occupée qu’il ne l’était, et de ce fait, il avait réservé les chambres afin qu’ils soient tranquilles également de ce côté-là. Ils avaient choisi Les Canaries, comme destinations, et leur séjour serait un pur bonheur, il en était convaincu.

Un sourire s’était affiché sur le visage de l’acteur tandis qu’il envoyait plusieurs messages à Sarah. Ils avaient dû s’échanger leurs coordonnées lorsqu’ils s’étaient rencontrés afin de se faire ce séjour. Auraient-ils aussi échangé leurs coordonnées afin de savoir s’ils étaient capables de s’enfuir en week-end avec un inconnu ? C’était probable, du moins du côté de Benjamin.

Alors, il reçoit le message de Sarah qui approuve les retrouvailles dans le couloir. Instinctivement, il veut protéger Sarah. Il avait proposé cette destination, et refusait qu’elle soit en danger. Outre ça, il voulait aussi veiller sur elle et apprendre à la connaitre davantage. Sans écouter les « ont dit » qui peuvent survenir dans les journaux et même dans les bouches de certaines personnes. Il avait spécifié à l’accueil qu’il voulait que la clé afin d’ouvrir la communication aux deux chambres, soit du côté de celle-ci, comme ça, cela prouverait à la jeune femme que ce n’était que par sécurité, si jamais il y avait quoi que ce soit, que cette porte était là, et non pour pénétrer dans sa chambre la nuit. Il fut surpris d’entendre alors la voix de Sarah retentir. Il était torse-nu, il sorti de la salle de bain, le short sur les fesses, puis il dit.

Qu’est-ce que j’ai fait ? Je suis désolé, tu t’attendais à ce qu’on parte en week-end et que je ne prenne pas un minimum de précaution pour protéger ma compagne de voyage ? Hors de question Mademoiselle, c’est comme ça. Bon, tu peux toujours changer de chambre, mais tu remarqueras que la clé est de ton côté, et donc, tu peux même verrouiller la porte le soir et ensuite, emmener la clé avec toi sous ton oreiller pour être sûre que je ne serais pas là. Mais si tu veux tout savoir, ça m’arrive de dormir, et donc j’aurais autre chose à faire qu’à aller dans ta chambre. dit-il en riant.


-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Sam 27 Oct 2018 - 20:45

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Qu’est-ce que j’ai fait ? Bonne question, légitime en plus. Il a réussit à faire redescendre ta naïveté, il fait appelle à des peurs profondément ancrées, tu te sens seule et c'est la première fois que tu pars à l'aventure de la sorte, avec un presque inconnu, mais surtout sans la personne qui partage ta vie. Tu es bien trop dépendante des autres, ton frère te le fait régulièrement remarqué et c'est aussi la raison de ta présence ici, mais ... une prise d'otage ? Vraiment ? Et si c'était possible ? Quand tu es entrée dans sa chambre c'était pour voir s'il était sérieux, s'il prenait la mesure de ses paroles, et le voilà en short, large sourire, se moquant même de toi sur ses heures de sommeils. Il exagère. Tu ris avec lui, la porte sera déverrouillée, on ne sait jamais si tu fais un cauchemar la nuit, mais ... tes bras se croisent sous ta poitrine, une petite moue contrariée faisant son apparition sur ton visage, commencer les vacances en parlant de prise d'otage ... tu sais comment rassurer une femme. Si tu dois être honnête, tu préfères même savoir qu'elle ne sera pas close, laissant ainsi la possibilité en cas de besoin de passer de l'une à l'autre et ... bien décidée à ne faire confiance qu'à ta première impression tu lui fais suffisamment confiance pour penser qu'il ne se glissera pas dans ta chambre avec des "mauvaises" intentions. Sa tête et son rire suffisent pourtant à te rassurer, tu lèves les yeux au ciel et fais demi-tour pour retrouver ta chambre et tes affaires, trois minutes ... le couloir... ne soit pas en retard ! Un rire se retient derrière tes lèvres tandis que tu refermes les portes. Quelques secondes. Le temps de prendre le nécessaire dans un sac, n'oubliant pas ton téléphone, t'es prête à partir, dernier regard et tu atterris dans le couloir, adossée contre le mur entre vos chambres tu entends la porte de la chambre voisine s'ouvrir, on est partit ! Mais qu'est-ce qu'on fait ? Un petit tours de reconnaissance pour faire connaissance avec lieux ?


-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Dim 28 Oct 2018 - 0:27

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il essayait de faire savoir à qui voulait le savoir, qu’il pouvait être quelqu’un de bien malgré le comportement des fois limites qu’il pouvait avoir eu envers ses nombreuses conquêtes à une époque. Il devait l’admettre, il n’était jamais parti avec quelqu’un qu’il connaissait si peu, voir pas du tout. Il avait réussi à l’aborder sans lui dire qu’il voulait coucher avec elle et bien qu’elle soit des plus jolies, il la respectait et voulait simplement qu’elle se sente en confiance et qu’elle sache qu’il pouvait être différent de ce qu’on pouvait dire à son sujet dans les journaux à scandales.

Si je fais un cauchemar ? Cela fait bien longtemps que j’ai arrêté de faire des cauchemars, quoi que tu aies raison, je ferais peut-être le cauchemar de te voir au réveil, et ça, ça risque de m’effrayer au plus haut point. dit-il en riant de plus en plus.

Malheureusement, quand des Américains plutôt connus se trouvent sur des terres étrangères, ils peuvent être pris en otage. Généralement, ce sont dans les pays en guerre que ça arrive, comme en Syrie, et les environs, cependant nous ne sommes jamais à l’abri d’un évènement pareil, après, il pouvait y avoir de nombreux évènements plus positifs, cependant dans le doute, il voulait surtout, la protéger quoi qu’il arrive.

Il y a peu de risques cependant nous ne sommes jamais à l’abri de tels évènements et s’il arrive quoi que ce soit, je préfère être prudent et prendre des précautions afin de te protéger, tu peux me reprocher d’avoir pris la plus grande chambre, cependant, au moins je te protège. dit-il alors qu’il sourit. C’était un mensonge, elles étaient exactement pareilles.

Il avait trois minutes, en même temps, il avait juste à prendre les clés de sa chambre et également le téléphone qu’il avait, et qu’il avait probablement égaré quelque part dans la salle de bain et/ou dans ses affaires. Il ferait mieux de prendre ses papiers également. Il attrapait le tout puis il ouvrit la porte de sa chambre et apparut avec des lunettes de soleil sur le nez.

Nous allons sur un bateau Mademoiselle, j’ai réservé pendant que nous étions dans l’avion, ça avait l’air plutôt sympa. dit-il alors innocemment.


-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Mar 30 Oct 2018 - 21:49

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”


Tu en as de la chance, ne pas faire de cauchemar, quel bonheur. Ces derniers temps, tu subis un sommeil agité, mais tu es là pour oublier, pour t’amuser en excellente compagnie, laissant tes mauvais rêves, ta nostalgie et les ondes négatives au fond de ta valise. Il se fiche de toi, tu fais une moue outrageusement vexée, non mais oh ! t’as vu ta tête d’abord !? Et pas au réveil en plus ! Malgré tout, ton rire éclate, tu ne te prends jamais au sérieux, la vie est bien trop courte pour se soucier de ce genre de préoccupations futiles. Je ne t’en veux pas, t’es plus encombrant que moi, réplique sarcastique avec les lèvres étirées en un rictus, toi aussi tu peux te montrer piquante, mais il n’y a aucune méchanceté, loin de là, tu ajoutes ainsi donc, j’ai droit à un chevalier servant, qui l’eut cru. Tu disparais dans ta chambre, pour ensuite rejoindre le couloir dans lequel tu attends Ben, tu as bien une qualité : tu es ponctuelle, il ne pourra jamais se plaindre de t’attendre, c’est excessivement rare. Jolies lunettes, bon, il n’y a pas que les lunettes qui sont agréables à regarder, tu tentes de savoir ce que vous aller faire, ce qu’il souhaite explorer en premier. Un bateau ? Petite moue appréciatrice, tu adores les surprises, qui n’aime pas ? Je vois que tu penses à tout, c’est … Agréable. Oui, parce que tu n’imaginais pas ça quand tu t’es engagée pour ce petit trip, en route alors. Vous sortez de l’hôtel, l’air est chaud, mais sans être écrasant, une légère brise caresse ton visage, tu fermes les yeux un instant pour prendre une profonde inspiration, profitant de ces quelques secondes pour te faire des souvenirs, tout est important, une odeur d’océan parsemée de frangipane arrive dans tes narines, tu adores cette odeur, le soleil, l’océan, les fleurs. Quand tu ouvres les yeux, tu cherches la source de cette odeur gourmande, un bosquet de fleurs blanches dont les pétales agitées parfument les alentours, tu t’approches pour respirer, j’adore cette odeur, ça sent trop bon. Curiosité enfantine, tu souris en te redressant, bon, je suppose que si on va sur un bateau, il nous faut un port ? C’est par-là, non ? Si tu es ponctuelle, tu n’as pas vraiment le sens de l’orientation par contre, tu serais capable de te perdre dans ta propre maison, tu comptes bien ne pas lâcher Ben d’un petit mètre, tu serais rapidement perdue dans ces îles.


-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Sam 3 Nov 2018 - 13:10

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il avait longtemps fait des cauchemars. Quand l’un de ses meilleurs amis avait trouvé la mort après un accident de voiture, il avait longtemps fait des cauchemars. Aujourd’hui, il dormait si peu qu’il avait à peine le temps de s’endormir qu’il était déjà presque réveillé, et donc, les cauchemars n’avaient pas le temps de se glisser dans le sommeil de l’acteur. C’était une chance, si l’ont pu le dire, effectivement. Il haussait les épaules, accompagné d’un sourire. Il ne s’étendrait pas là-dessus.

Je sais, je suis un dieu, et ce, même au réveil.

Il se moquait d’elle, et c’était évidemment une boutade. Il se savait plus encombrant qu’elle puisque, déjà c’était un homme et puis, il était plus grand qu’elle, contrairement à elle qui, était si petite, que cela lui donnait envie de la protéger contre le monde entier. Il savait qu’elle avait besoin de changer d’air, mais il ne savait pas pour quelles raisons, il voudrait en savoir plus sur elle, et cette fois-ci, il ne parlait pas de sexe, ni même ses positions préférées. Non, il voulait savoir qui elle était, et sous les rires qu’elle affichait et qui retentissaient, si elle allait aussi bien qu’elle le prétendait.

Je devine que tu écoutes les ragots, et les articles de ce magazine à scandales, laisse-moi deviner… Tu as lu que j’étais un coureur de jupons, un homme qui joue avec les femmes et qui les jettent ensuite ? Qui pense qu’aux fesses ? dit-il alors ironiquement et songeur.

Il souriait à sa remarque. Il avait de jolies lunettes, tout comme elle, et elle était toujours aussi jolie. Sauf que sa priorité était d’apprendre à la connaître et non de savoir si elle était jolie, et quelle taille de bonnet elle pouvait avoir. Un bateau, une virée sur un bateau, c’était rare qu’il puisse faire ça et ça l’avait tenté avant qu’ils reprennent la route du mauvais temps et des intempéries.

Je le prends comme un compliment alors. il sourit, elle était fascinante dans ce qu’elle faisait, et ce qu’elle pouvait dire, effectivement, elle ressemblait à ces personnes qui découvrait le monde et qui était innocentes. C’était agréable, rafraîchissant. C’est de l’autre côté, mais tu y était presque. dit-il en la prenant par les épaules et la faisant pivoter. Regarde là-bas, le port est là. indique-t-il alors. Nous y serons dans tout juste cinq minutes. alors, ils se mirent en route. J’espère que tu me feras un minimum confiance pour me laisser te guider. dit-il alors. Parce que, bien sûr, c’était lui qui l’emmènerait. Il avait appris avec son père à faire du bateau. Bien sûr, ils ne s’entendaient pas vraiment, mais, il l’aimait malgré tout et le remerciait de lui avoir appris des choses. Viens. dit-il lui tendant la main, pour la faire monter sur le bateau. L’homme que Sarah avait sans doute dû prendre pour leur guide, s’en allait, faisant comprendre à Sarah qu’ils seraient seuls, sur le bateau.

-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Sam 3 Nov 2018 - 19:33

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Sachez, monsieur Barnes, que je ne me fie qu'à mon propre jugement réponds-tu tout sourire, oui, même si des fois ce jugement n'est pas juste, voir carrément biaisé, tu n'en demeures pas moins une femme attentionnée, qui aime faire connaissance sans préjugés, d'ailleurs, si tu en avais eu, tu ne serais pas ici en sa compagnie. Qu'importe ce que les gens pensent, tu te fais ta propre opinion, parfois tu es déçue, d'autre fois surprise, mais c'est ce qui rend la vie si intéressante à tes yeux. Enthousiaste à l'idée de découvrir l'endroit, tu tentes de trouver le port et ... il se moque encore de toi, tu lèves les yeux au ciel en souriant oui, mais avec trente centimètres de plus, probablement que je l'aurais vu, tu joues de ta petite taille, bien que tu ne mentes pas totalement, tu ne vois pas l'horizon, mais tu relativises et le suis sans rechigner. Lui faire confiance? Bien que tu sois très optimiste et confiante, tu plisses tout de même le regard, intriguée par ses paroles, mais ne relèves pas. Tu préfères attendre de voir à quelle sauce tu vas être mangée avant de t'inquiéter. Le port arrive à ta vue, les bateaux sont tous ravissants, il y en a de toutes les tailles, de tous les styles, tu observes les lieux avec ce regard d'enfant curieux, tes amis le savent : tu ne cesses d'apprendre.

Gamine ouverte sur le monde, tu veux tout voir, tout savoir, rien ne t’indiffère, et quand tu te trouves face à quelque chose de nouveau, comme c'est le cas aujourd'hui, tu prends le temps d’apprécier le moment. Un homme descend d'un bateau et Benjamin y monte en te tendant une main que tu saisis pour monter plus facilement sur le navire. Un regard circulaire t'apprend que vous êtes seuls sur ce bateau et de suite, tu es un peu moins sereine, je te préviens, si on touche un iceberg, je me réserve la planche, tu n'auras qu'à couler ! Petite référence à Titanic et sa dramatique scène finale, mais également une manière détournée de lui demander s'il sait ce qu'il fait. Tu n'as aucune idée de ses qualifications de marin, mais comme toujours, tu choisis de croire que c'est un marin chevronné, qu'il sait manié la barre et que vous allez faire une croisière agréable et sans encombre. Tu commences par te balader un peu sur le pont, flânant d'un côté à l'autre, un sourire sur les lèvres quand tu sens la machine se mettre en marche, les premières manœuvres sont effectuées avec une certaine maîtrise, tu rejoins Ben aux commandes, observant ses gestes par dessus son épaule , Je suppose que vu qu'on à encore rien rencontrer, c'est bon signe ?! Tu le taquines gentiment, tout en restant attentive au moindre geste et déplacement du navire.  



-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Jeu 8 Nov 2018 - 22:00

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il aurait pu lui répondre que, tout le monde écoute ce que tout le monde dit, et que les célébrités ont tendances à lire les journaux à scandales, cependant il s’était abstenu. Inutile de mettre une ambiance tendue entre eux, et puis, après tout même si elle avait écouté ce qu’on lui avait dit et qu’elle lisait tous les articles scrupuleusement chaque mois, elle avait cédé à la tentation de voyager à ses côtés et d’apprendre à le connaître. Il n’y avait donc pas de questions à se poser, juste à profiter. Il voulait lui faire découvrir les lieux, et qu’elle oublie ce qui pouvait la tracasser, comme il avait vu que c’était le cas quand ils s’étaient rencontrés.

Probablement, mais tout ce qui est petit est mignon il parait, et puis, tu n’aurais pas été aussi craquante avec 30 centimètres de plus qu’actuellement. approuve-t-il à celle-ci.

Sarah était jolie comme actrice, et puis, c’était ce qui faisait le charme de celle-ci, d’être petite de taille. Il fallait l’admettre, elle aurait été moins séduisante si elle avait été plus grande, après c’était l’avis personnel de l’acteur, maintenant, elle le prenait comme elle le voulait. Il savait que de toute façon, il n’y aurait pas quoi que ce soit entre eux. Il n’en était pas question, il ne voulait pas qu’elle ait une mauvaise image de lui, même si finalement, il ne la connaissait pas.

Il n’avait jamais vu quelqu’un agir ainsi. Si, une fois, l’une de ses amies. Sarah était comme cette amie, qui découvrait tout, qui s’émerveillait de tout, et qui donnait l’impression d’avoir une lueur d’espoir sur le visage et des étoiles plein les yeux. Il trouvait ça attendrissant, et trouvait qu’il avait fait une belle rencontre, peu importait comment cela se terminerait entre eux.

Quand ils furent au bout du port, il fit savoir à Sarah qu’ils ne seraient que deux sur le bateau, et il s’agissait d’eux deux évidemment. Il savait ce qu’il faisait, et Sarah était une personne en qui il pouvait avoir confiance. Il avait un flair imparable là-dessus, et pourtant, il pouvait tout aussi bien se tromper, mais il voulait essayer de faire confiance à quelqu’un, au moins une fois. Pourquoi pas à une inconnue ?

Rassure-toi, nous n’allons pas couler, j’ai fait du bateau lorsque j’étais enfant. Je n’avais pas beaucoup de moments avec mon père, mais cela fait partie de ce qu’il m’a appris. dit-il. Ils s’avancèrent dans l’eau, quittant le port, s’éloignant de plus en plus. Sarah observait le moindre de ses gestes, et elle semblait loin de tout ce qui la tracassait. Il s’arrêtait, il s’appuyait contre les commandes puis il se tournait vers elle. Pourquoi tu as voulu quitter Astoria ? Qu’est-ce qu’il y a là-bas qui t’as fait tant souffrir afin que tu veuilles quitter ce paradis terrestre ? interroge-t-il. Tu n’es bien sûr pas obligée de répondre, c’est juste que… j’ignore qui pourrait te faire autant souffrir, et surtout, quelle personne pourrait te faire ça. dit-il alors, les bras croisés.


-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Jeu 8 Nov 2018 - 23:58

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”


Ce qui est petit est mignon, tu entends cette phrase depuis que tu es gamine, si au début elle t’embêtait, aujourd’hui, tu prends simplement le compliment, tu ne pourrais pas t’ajouter quelques centimètres même si tu le voulais de toute façon. Naturelle, douce et spontanée, tu te surprends d’être aussi à l’aise avec une personne que tu ne connais pas, ce qui laisse présager un week-end sympathique. La balade en bateau était une surprise, mais le voir naviguer en est une bien plus grande encore. Calée derrière lui, tu observes, apprends des gestes, des mouvements, tant mieux, je n’ai pas envie de mettre mon brushing en l’air réponds-tu en souriant, taquine. Ainsi c’est de son père qu’il a appris, tu ne peux empêcher ton sourire de s’effacer légèrement quand Ben confie ne pas avoir eut beaucoup de moments avec son ce-dernier je ne peux pas imaginer ma vie sans mon père, sans ma famille en fait. Que ce soit ton père ou ta mère, les deux sont importants. Elle t’a donné la vie, il te la sauvée en t’offrant un rein, sans eux tu ne serais pas là aujourd’hui et pour ça tu leur en seras toujours reconnaissante.

Le port s’éloigne, tu profites de la vue, appareil photo à la main, tu cadres, déclenches, captures l’horizon, mais pas seulement ; le capitaine du bateau également, il fait partie des souvenirs que tu te crées. Sa voix attire soudain ton attention, te ramenant un peu durement à la réalité que tu fuis. Le sourire présent depuis que vous avez quitté Astoria disparaît, laissant place à une mine un peu plus fermée, le regard fuyant , ça ne restera pas au stade du secret éternellement, je ne suis pas vraiment chanceuse en amour, tes épaules se soulèvent par dépit. C’est le moins que l’on puisse dire; après un ex petit ami qui n’était pas très tendre, te voilà dans le rôle de la femme trahie, rôle que tu exècres, mais duquel tu te relèves lentement. Mon ex m’a trompé avec une amie, sympa les amis au passage… après plus de trois ans … breeeeeeef n’aimant pas te plaindre, tu tapes tes mains en souriant, essayant de trouver la force pour ne pas foutre ce très charmant moment en l’air, je n’ai pas envie d’en parler, j'ai connu pire et j’ai déjà la chance que ça ne soit pas à la une du Daily. Je n’ai pas envie de repenser à ça ce week-end, je préfère profiter de toi ! C’est quand tu le dis, que tu te rends compte que la phrase pourrait porter à confusion, tes joues se teintent d’un joli rouge léger, enfin … de ce week-end préfères-tu ajouter quand même avec un sourire gêné. Et toi, qu’est-ce qui t’amènes sur une île paradisiaque en compagnie d’une parfaite inconnue, alors que tu pourrais avoir toutes les plus belles femmes du moments pour t’accompagner ? Sourire au coin des lèvres, c’est à ton tour de croiser les bras tout en observant l’acteur qui te fait face.

-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Dim 11 Nov 2018 - 0:31

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Quand il était enfant, il était l’un des plus petits, et si aujourd’hui il était de taille normale, à une époque ce fut différent. Il avait également entendu ça de ses parents, surtout de sa mère, puisque son père, disait sans arrêt que c’était une mauviette, et puis, un jour, il a grandi et tout est devenu différent, et après, il a fait payer à ceux qui l’avait fait souffrir. Il était devenu beau garçon également. Quand il était jeune, évidemment, il était déjà mignon, cependant c’était plus le garçon qu’on voyait comme un ami, et non comme un potentiel amoureux, ni même un petit-ami après. C’était le bon ami. Aujourd’hui, c’était différent, les femmes étaient prêtes à beaucoup donner d’elles afin de finir dans ses draps, sauf que cette époque était terminée. Il avait décidé, simplement, de vivre, sans devoir obligatoirement avoir des relations sexuelles, même si évidemment, c’était un plus non négligeable.

Tu as fait un brushing ? Je ne l’aurais jamais cru. se moque-t-il. C’était une évidence, le brushing était superflu, surtout en vacances, et puis, de toute façon, les brushings c’était les filles qui s’en faisaient, quoi que des fois, en raison des besoins du tournage, les acteurs devaient également y passer. Profites-en, crois-moi c’est bien quand tu as quelqu’un sur qui compter.

Ses parents n’étaient pas des êtres sans cœurs, cependant, ils n’avaient pas la fibre parentale que tous les parents devraient avoir, et malheureusement, il avait dû s’y habituer. A une époque, il partageait quand même des moments agréables avec ses parents, notamment quand son père lui apprenait à naviguer, sauf que, ces moments se sont estompés et aujourd’hui, c’est tout juste s’ils s’adressent la parole. Quant à sa mère, elle n’était pas démonstrative, cependant il savait qu’elle l’aimait plus que tout.

Je suis navré de l’apprendre, et crois-moi je suis sincère. dit-il tristement. Il avait posé une main amicale sur la joue de Sarah. Je peux le comprendre, je voulais juste savoir ce qu’il y avait derrière ce sourire si… joli. Cela dit, tu pouvais le garder secret si c’était ce que tu souhaitais, merci de l’avoir partagé.

Tout le week-end, ils pourraient profiter d’être ensemble, apprendre à se connaître, et puis, il sourit à ce qu’elle pu dire, à propos du fait qu’elle pourrait profiter de ce qu’il était. C’était plutôt ambiguë comme phrase, et alors il fit une mine étonnée, exagérément évidemment, puis, quand elle essayait de se rattraper, il fit mine d’avoir l’air triste, puis, le cœur brisé, comme-ci il avait eu un couteau en plein cœur.

Je suis déçu !

Il avait évidemment taquiné Sarah. Sans faire d’allusions grivoises et désagréables qui pourraient la mener à un malaise. Ce fut à son tour d’être interrogé. Il faudrait qu’il raconte tout ce qui s’est passé et c’était plutôt long à expliquer.

Tu crois donc que j’ai des plus belles femmes « du moment ». Cela dit, j’ai déjà une des plus belles femmes à mes côtés. Je suis là parce qu’à Astoria, j’étouffe. J’ai cette amie à l’hôpital, qui va être débranchée après un accident de voiture, et qui va mourir, je dois admettre que partir me fait me sentir moins dans cette atmosphère étouffante. A mon retour, je l’accompagnerai dans ce voyage, et je reviendrais à la réalité. dit-il. Ca va paraître absurde, mais, j’aimerais qu’elle aille dans un endroit aussi beau. dit-il en regardant les alentours. Ce n’était pas joyeux, mais il avait été honnête. Savoir qu’elle allait mourir, il voulait prendre des risques.

-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Dim 11 Nov 2018 - 16:32

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

S'il y a bien une chose dont tu es consciente, c'est ça : la chance d'être entourée par une famille unie et aimante. Que ce soit tes parents ou ton frère, vous pourriez littéralement mourir les uns pour les autres, malgré la distance ou les carrières de chacun, il suffit d'un appel téléphonique pour que vous vous retrouviez tous sous un plaid devant un film pour remonter le moral de celui qui en a besoin. Ce sont des moments uniques que tu chéris plus que tout autre. Tu ne seras jamais seule tant qu'ils seront là. Oh... j'en suis consciente. Tu souris en haussant légèrement les épaules.

Le contact de sa main sur ta joue te surprend, mais ne te dérange pas, tu souris tout en soupirant, ce n'est pas un secret d'état, c'est juste que la déception est parfois plus difficile à digérer que la douleur elle-même , oui. Tu n'es pas une personne qui fait dans la demi-mesure, quand tu fais confiance c'est pleinement et quand tu donnes ton cœur, ce n'est pas à moitié non plus, tu es tombée de haut cette fois encore, mais tu te relèves comme tu le fais toujours et lentement, tu sais que tu vas mieux, que demain sera meilleur qu'hier; la preuve hier tu étais chez toi et aujourd'hui tu es sur une île paradisiaque. Ton lapsus ne passe pas inaperçu, tu penches la tête légèrement sur le côté tout en souriant, il se moque de toi, ça devient une habitude là. oh... je suis sincèrement désolée de te décevoir, mais tu devrais reprendre des cours d'acting, t'es pas crédible  dis-tu en riant tout en tapotant son bras feignant le réconfort. Tu plaisantes bien entendu, tu ne prétendrais jamais apprendre à quelqu'un comment jouer, mais ici, tu t'amuses, tentant le de décontenancer un peu, mais c'est toi qui te retrouves bousculée. Perdre un ami proche est quelque chose que tu crains, il y a eu ce terrible accident qui à failli coûter la vie à Matt et tu te souviens de ces heures de panique mêlées à la tristesse, les regrets de ne pas avoir pu dire ce que tu avais sur le cœur, tu te mets très facilement à sa place. Ton regard a changé, de taquin il est devenu compatissant, tu poses ta main sur son bras je suis certaine que ça sera le cas ... Ce n'est pas un fait très connu, mais tu es croyante, tu préfères imaginer qu'il y a un après, que tout ce se termine pas dans le froid et la nuit. Peut-être est-ce ton côté naïf et optimiste, mais tant qu'on ne t'aura pas prouvé que le paradis n'existe pas, tu y croiras. Je suis désolée pour toi Ben, ça doit être horrible comme situation, mais... la vie est courte, il faut profiter pour elle et tout les autres... On va laisser nos soucis à Astoria, ils reviendront assez rapidement d'eux même et ce weekend c'est juste toi et moi, profitant de la vie sans rien avoir à faire de ce qui se passe dans la vraie vie tu prends ses mains dans les tiennes, l'air confiant et un sourire resplendissant sur les lèvres, tu es persuadée que si vous vous êtes trouvé sur cette plage un soir, ce n'est pas pour rien. Le destin sans doute. ça te vas ?




-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Jeu 15 Nov 2018 - 20:19

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Benjamin savait que si jamais il avait besoin, il pourrait toujours appeler sa mère ce qui était tout sauf le cas vis-à-vis de son père. Il s’estimait malgré tout chanceux d’avoir des amis, et heureusement qu’il les avait sinon, il se sentirait bien seul et isolé. Il souriait à Sarah, tandis qu’elle admettrait être consciente de ce qu’elle possédait. Il faut dire qu’elle avait l’air d’avoir la tête sur les épaules.

Conscient qu’elle subit une période difficile, après lui avoir demandé quelle en était la raison, il déposait amicalement une main sur l’épaule de celle-ci. Il fallait l’admettre, elle l’atteignait plus que ce qu’il aurait souhaité. D’habitude décrit comme insensible, il n’avait pas l’habitude d’être ainsi atteint par les histoires des autres, et surtout une personne qu’il n’avait pas l’habitude de côtoyer et qu’il connaissait très peu.

Je peux le comprendre, mais, c’est tout de même un poids, et c’est difficile à gérer.

Un bien piètre acteur alors, c’était du moins ce qu’approuvait Sarah. En même temps, il n’avait pas les bons éclairages, et ce n’était pas véritablement un rôle qu’il jouait, c’était surtout pour la faire rire, et ça avait fonctionné, elle avait ri et avait même fait semblant de le réconforté. C’était gentil, et inattendu surtout si elle savait que ce n’était pas le cas.

Tu viens de me briser d’autant plus le cœur !

C’était évidemment une boutade. Il n’avait pas eu le cœur brisé et il avait apprit à avoir confiance en lui. Bien sûr, il n’avait pas véritablement été vexé, et n’avait pas la moindre intention de reprocher quoi que ce soit à Sarah, cependant cela les avait fait rire pendant un moment et c’était tout ce qui importait.

Un instant plus tard, son visage s’était assombri. Il avait expliqué à Sarah, essayant d’avoir l’air détaché, qu’une de ses amies les plus proches était à l’hôpital et qu’elle allait être débranchée. Les médecins n’avaient plus d’espoir, malheureusement, elle quitterait le monde des vivants et rejoindrait ceux qui, espérons-le, habitent dans l’au-delà et qui veille sur les vivants.

Je l’ignore, j’aimerais que ce soit le cas.

Il sourit finalement à ce qu’elle disait, un sourire timide, puisque concrètement, il songeait toujours à son retour à Astoria, mais Sarah avait raison, ils devraient profiter au mieux et ils récupèreraient leurs problèmes une fois de retour à Astoria. Ses mains avaient attrapé les siennes, il les serrait légèrement, il acquiesçait puis il annonçait alors.

Ca me va, maintenant, passons à quelque chose de plus joyeux et sans doute très drôle. Tu veux essayer de piloter ce bateau ? demanda-t-il.

-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 19/10/2018
Autographes : 296
Métier : actrice


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Jeu 15 Nov 2018 - 22:44

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Loin de toi l'envie de te plaindre ou de te morfondre, tu préfères avancer dans la vie. Découvrir ce que l'avenir te réserve est bien plus palpitant. Au fond, tu es bien là, sur ce bateau, tu t'amuses et ne pense presque plus qu'à des choses légères et agréable. Il semble y avoir une bonne dynamique entre vous, vous vous taquinez gentiment et même les sujets plus délicats, au final vous les abordez avec une facilité plutôt étonnante. Il rentre dans ton jeu, affirmant que tu lui brises d'autant plus le cœur, ce qui t'amuse. Oh ... pauvre chéri, je suis sûre que tu t'en remettras va ! La voix est railleuse, tu t'amuses à ses dépends, mais avec gentillesse, revient ensuite un sujet plus douloureux, pour lui en tout cas et tu te fais douceur, tentant de le rassurer sur l'avenir de son amie, mais tu n'en sais rien au fond. Tu ne peux qu'espérer.

Quelque chose de drôle ? Il a toute ton attention, mais tu fais un signe négatif de la tête, heu, c'est probablement pas l'idée de l'année si tu veux mon avis. Pourquoi est-ce qu'il voudrait te confier un bateau ? Ton père ne te prête même pas sa voiture alors que tu as le permis depuis quelques années déjà. Regard en coin vers Benjamin, tu essaies de savoir s'il est sérieux ou s'il se moque de toi, impossible de le savoir.  Ta curiosité est éveillée, tu lorgnes les commandes du bateau, lance un regard vers l'étendue d'eau qui vous fait face, t'es sérieux ? L'excitation se ressent dans ta voix, tu n'as jamais eu l'occasion avant de piloter quoique ce soit d'autre qu'une voiture, alors forcément, c'est tentant, mais tu n'as pas envie de vous envoyer droit vers un naufrage. Hésitante, tu mords ta lèvre inférieure en souriant, j'avoue que j'ai envie d'essayer, mais j'ai pas envie d'abîmer le bateau... Ton regard dans le sien, tu ajoutes avec un sourire moqueur, d'autant que je ne sais pas si le prof est doué...

-●-

in Dark there is Light

There are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights, the light of all lights.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 25/03/2018
Autographes : 496
Métier : Acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   Ven 16 Nov 2018 - 1:24

Un week-end hors d'Astoria
“ Benjamin Barnes & Sarah Hyland ”

Il riait de ce qu’elle pouvait lancer à chaque fois comme boutade. C’était comme des piques, et pourtant c’était plus amical. Il ne la connaissait pas, mais il ne s’en vexait pas. Il l’appréciait déjà. Ce n’était pas commun, lui qui était si distant et si méfiant d’habitude, il avait baissé sa garde. Il en avait eu probablement besoin. Se lâcher avec une personne, qu’il ne connaissait pas, qui n’avait peut-être pas d’aprioris sur ce qu’il était et sur le comportement qu’il avait. Il n’avait pas toujours agi adroitement, peut-être que certains articles sur lui le dépeignait comme un salaud, et peut-être que lorsqu’il avait agi avec certaines femmes, notamment Emeraude, il n’avait pas été correct, mais, il ne se considérait pas non plus comme un salaud.

Un salaud c’était celui qui, promettait mondes et merveilles à celles qui étaient généralement désespérées et en quête d’amour, lui, avait toujours dit aux conquêtes qu’il avait, qu’elles n’étaient que des conquêtes, que cela pouvait être plus régulier, mais sinon, hors de question que cela devienne sérieux. Il s’était souvent retrouvé confronté à des femmes qui, espérait plus, et dans ce cas, quand ils parlaient, il expliquait simplement que c’était impossible, qu’il serait infidèle si jamais ils se mettaient ensemble, et que c’était ainsi. Il n’avait jamais dit cependant qu’en réalité, l’infidélité n’était pas dans ses principes, et qu’il se serait passé de sexe, mais peu importait. Il avait toujours été le plus honnête possible, et aujourd’hui, même s’il n’avait pas l’intention de se retrouver dans des postures et positions bizarres avec Sarah, il l’était également. Il voulait juste qu’elle sache qu’il était présent.

Je suis sûr que si.

Il était sûr qu’elle pourrait aisément piloter ce bateau, après tout c’était un jeu d’enfant, et puis c’était un bon professeur. Au moins il pourrait se vanter d’avoir appris à piloter un bateau à une femme. Il riait à ce qu’elle disait, après tout, elle avait l’air d’avoir peu confiance en ses capacités, et c’était généralement le cas de nombreuses personnes, sauf Ben, qui pouvait avoir confiance pour deux et qui la lui donnerait. Il était sérieux, et d’ailleurs il lâchait les commandes du bateau, puis, il mit ses mains derrière son dos, attendant qu’elle accepte.

Je suis très sérieux, Mademoiselle Hyland.

Il l’était c’était un fait, et d’ailleurs, elle avait l’air pressée et à la fois, peu confiante. C’était normal, il l’avait mise devant le fait accompli. Il s’était mis à rire lorsqu’elle avait évoqué ses craintes d’abîmer le bateau, il y avait peu de risques, ils étaient au milieu de l’eau et concrètement, pas de risques de collisions.

Je suis un excellent professeur, je te le promets, laisse-toi guider.

C’était de bonne guerre. Il souriait, puis attendit qu’elle se place devant les commandes. C’était plutôt facile, quand on connaissait, puis alors, il se mit derrière elle, elle était petite, il l’entourait facilement et sans la moindre difficulté. Il s’approchait d’elle, puis il mit ses mains sur celles de Sarah, qui tenait les commandes du bateau.

Contrairement à mon père, je t’abandonnerais pas en te disant que si tu n’y arrives pas, nous coulerons. dit-il alors qu’il sourit. Si je suis trop près de toi, je peux m’éloigner si tu veux, je veux dire, je comprendrais que cela te gêne.


-●-

Indisponible
Sleep again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[fb] Un week-end hors d'Astoria | Sarah H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Les Hors série
» Sarah Wild
» Pêcheurs hors la loi
» Sarah Eilanö

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Autres Lieux :: Amérique-