AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 we are family now ft. colin&jennifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: we are family now ft. colin&jennifer   Dim 4 Mar 2018 - 19:56

WE ARE FAMILY NOW
Une famille, voilà ce que formait maintenant Jennifer, Colin et le petit Aedan qu'ils avaient accueillit il y a de cela quelques mois dans leur foyer. Cela faisait tout juste trois mois et pourtant, c'était quelque chose qui était encore très frais dans la mémoire de Jennifer. Et alors qu'elle était en train de nourrir le petit garçon alors que c'était encore le beau milieu de la nuit, elle se rappelait de ce jour si particulier durant lequel elle avait mis son bébé au monde.

• flashback - 30 novembre 2017 •

Ce jour là, il neigeait. Jennifer avait de plus en plus de mal à bouger et les médecins lui avait indiqué que si le petit garçon ne pointait pas le bout de son nez avant le 3 décembre, alors ils seraient obligé de déclencher l'accouchement. La jeune femme avait commencé à s'inquiéter étant donné que le bébé était resté un peu plus longtemps que prévu bien au chaud. Mais les médecins n'avaient pas semblé alarmés le moins du monde. En réalité ils étaient même plutôt confiants. Elle s'était réveillée tranquillement et avait retrouvé Colin dans la cuisine qui était en train de préparer le petit déjeuner. Elle était heureuse, tellement heureuse de vivre ce conte de fée réveillée. Elle s'était assise sur une chaise et avait déjeuner tranquillement et c'était quand elle avait voulu se relever qu'une violente douleur lui avait traversé le ventre, signe que le bébé allait bientôt arriver. « Colin... je crois que c'est le moment ! » Elle ne s'attendait pas à ça, non pas du tout. Jamais elle n'aurait pensé mettre au monde son bébé par une journée de fin d'automne alors que la neige avait décidé de faire une petite surprise aux habitants d'Astoria. C'était si rare qu'il y ait des tempêtes de neige dans le coin. Et pourtant aujourd'hui c'était le cas. Est-ce que ce serait facile de se rendre à l'hôpital dans la neige ? Le plus simple ne serait-il pas de rester sur place et d'appeler une ambulance. Dans la tête de Jennifer tout défilait, elle n'était pas vraiment certaine de la chose la plus sage à adopter. Elle avait donc regardé Colin, essayant de rester maitresse d'elle même, essayant de ne pas perdre son sang froid malgré les fortes douleurs qui lui transperçait le corps. « Je crois qu'il va falloir appeler une ambulance. » Il n'était pas loin de l'hôpital, mais elle ne pensait pas que c'était le moment de prendre le moindre risque. Elle pensait même qu'il fallait plutôt jouer la prudence. « Où alors, je pense que tu vas devoir m'aider à avoir notre bébé sur le sol de cette maison ! » Elle avait esquissa un sourire avant de l'embrasser. La douleur qu'elle avait ressentie était vive, mais elle n'en aimait que Colin d'avantage puisque c'était lui qui l'avait amené à être sur le point de donner la vie.

Les choses s'étaient alors enchainée, Colin avait appelé les ambulances, mais Jennifer n'étaient déjà plus en état de se déplacer pour aller accouchée à l'hôpital. Elle avait donc été installée sur leur canapé afin de mettre son bébé au monde sur place. Jennifer n'avait pas tardé à saisir la main de Colin alors qu'elle s'apprêtait à mettre au monde leur fils. Elle l'avait serré de toute ses forces, proférant toutes ces paroles que les femmes prononcent depuis la nuit des temps à cause de la douleur. Mais elle avait réussi à trouver la force dans le regard que Colin posait sur elle. Elle avait trouvé la force de donner naissance à leur petit garçon, leur petit Aedan. Elle avait été tellement fière à ce moment quand on lui avait mis le petit garçon dans les bras. « Je te présente notre fils... » Avait-elle cru bon d'ajouter alors que Colin avait ce regard émerveillé qu'il avait toujours eu juste pour elle. Et c'était ainsi qu'était venu au monde leur petit trésor. Avant qu'ils ne soient finalement tous emmené à l'hôpital pour être sûrs qu'il n'y ait aucun risque autant pour l'enfant que pour la maman. Mais il n'y avait aucun risque car ils étaient en famille.

• fin du flashback •

Jennifer repensait de façon nostalgique à ce moment unique qui n'aurait pu être meilleur que dans ses rêves. Même si elle avait souffert, aujourd'hui, tenir le petit Aedan dans ses bras étaient sans doute la plus belle des récompenses. Alors qu'elle regardait le petit téter son sein, elle entendit un bruit derrière elle. C'était Colin. Il était là pour quelques jours avant de repartir tourner les derniers épisodes de la série maintenant que l'annonce avait été faite que ce serait la dernière saison. Il dormait lorsqu'elle s'était levée pour aller nourrir leur fils. « Oh je t'ai réveillé ? Je suis désolée. Il avait faim je pense. » Elle regardait le nourrisson qui semblait sur le point de se rendormir, mais qui avait encore un peu faim.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Mer 7 Mar 2018 - 14:27

Colin attendait tellement impatiemment ce petit bébé, il ne tenait plus en place en voyant la fin arriver, et pourtant ce petit filou avait réussi à les faire patienter en restant encore plus longtemps que ce qui était prévu dans le ventre visiblement confortable de sa maman. Pourtant le médecin les avait rassuré, il était dans une position parfaite, la tête bien vers le bas, mais il devait s'y sentir trop bien pour en sortir tout de suite. Pour la plus grande frustration de son papa dont la patience avait été mise à rude épreuve durant cette grossesse qu'il avait pourtant adoré, profitant de chaque étape avant de préparer pour son fils une chambre aussi belle que possible en y mettant tout son coeur et ses talents artistiques. Il avait même lui même composé la musique qui tournerait sur son mobile musical pour qu'il s'endorme, le faisant personnaliser avec des petits bateaux qui tournaient. C'était tellement joli, il se souvenait encore l'avoir dévoilé à sa compagne. Une petite surprise pour le rapprocher encore un peu de ce bébé, du fruit de leur amour qu'il chérissait plus que sa propre vie depuis le jour ou la jolie blonde lui avait annoncé sa grossesse.

Il avait fini par se faire à l'idée, leur fils ne pointerait pas le bout de son nez au mois de novembre comme c'était prévu depuis des mois, il leur faudrait attendre décembre, et sans doute déclencher d'après le médecin qui après examen du col de Jenn avait décrété que celui ci était encore parfaitement fermé. Et histoire de surprendre encore un peu plus tout le monde, le travail s'était déclenché comme ça, soudainement, sans rien faire. Ce n'était pas faute d'avoir fait marcher sa petite amie, de l'avoir fait manger épicé comme c'était conseillé pour décider le bébé, rien n'y avait fait. Il avait fallu qu'il le décide de lui même, et bam, les contractions étaient arrivées un beau jour de fin novembre alors que d'épais flocons blancs semblable à du coton formaient au sol un tapis neigeux et continuaient de dégringoler. C'était si rare, le spectacle était beau mais ce jour ci ça n'arrangeait pas leur affaire.
Un peu paniqué, le futur papa avait été dépassé quand Jennifer avait annoncé que c'était LE moment. Il était sous le choc, perdu, flippé, tout ce que vous voulez comme adjectif, vous imaginez bien. L'ambulance avait été appellée mais il craignait qu'ils ne puissent pas être là à temps avec ce temps dehors. Il ignorait s'il pourrait ou non faire les choses bien si elle venait à accoucher ici seule avec lui. Et s'il y avait une complication? S'il ne parvenait pas à l'aider et qu'il arrivait quelque chose à sa compagne ou à leur enfant tant attendu? Il était tétanisé mais heureusement les sirènes n'avaient pas tardé à retentir dans la rue alors qu'ils se hâtaient de venir les rejoindre pour aider la jeune femme à mettre leur premier enfant au monde dans leur chez eux à défaut de pouvoir la transporter.

Il se souvenait encore comme si ça venait de se produire de l'émotion qui l'avait envahi quand il avait entendu les pleurs de leur fils pour la première fois avant de voir son adorable petite frimousse tandis qu'il se retrouvait blotti contre le buste de sa maman. Ca y est, il était papa. La première fois qu'il avait pu le prendre contre lui, les larmes n'avaient pas pu être contenues et ses joues en étaient noyées. En peau à peau son fils tout contre son torse, il lui avait parlé à voix basse pendant un moment, lui disant combien il l'aimait avant de lui promettre de toujours être là pour lui. Il était son trésor, son petit pirate tant aimé et tant attendu. En le mettant dans son petit lit pour qu'il dorme pour la première fois dedans il avait eu toutes les peines du monde à le quitter des yeux comme s'il avait peur de le voir disparaître. Plus que jamais, il se sentait heureux et amoureux, il venait de vivre le plus beau jour de toute sa vie, la réalisation d'un rêve. Il n'était plus juste un homme, un ami, un frère, un fils, un conjoint. Il était un papa, et c'était le plus beau rôle du monde. Et rien ne le rendait plus heureux au quotidien que de voir le beau visage de leur enfant le matin en allant lui dire bonjour.

Le brun s'était réveillé en sentant le vide à ses côtés dans le lit conjugal, jetant un coup d'oeil à l'heure avant de doucement se lever pour aller voir les deux amours de sa vie. Le sommeil, il s'en fichait bien et il préférait vivre ça avec elle, déjà qu'elle devait se lever à chaque fois pour pouvoir l'allaiter puisqu'elle le nourissait au sein. Il approuvait parfaitement d'ailleurs, il trouvait ça génial pour le lien mère enfant, et il avait entendu dire que c'était mieux pour les défenses immunitaires du bébé. Puis il ne se lassait pas de ce spectacle, la magie de la vie, et l'amour maternel dans les yeux de celle qu'il aimait quand elle tenait ce petit être fragile dans ses bras. Il vient doucement auprès d'eux en se frottant les yeux, se penchant doucement pour regarder l'adorable bouille d'ange de leur fils, les yeux clos, sa petite main sur la peau de sa mère. Il vient caresser sa petite joue. « C'est rien mon amour... ne t'en fais pas, je me suis juste senti seul dans le lit. J'avais envie de vous voir. Coucou mon Aedan. Ohw tu te rendors déjà petit chat, tu as pris le petit déjeuner. Tu veux que je te prépares quelque chose pour déjeuner aussi chérie? Qu'est ce qui te ferais envie ce matin? » Il étire longuement ses bras en allant se préparer du café et presser des oranges pour eux deux, des vitamines ne pouvaient pas leur faire de mal. Il attendait de savoir ce qui tentait sa petite amie avant de faire à manger pour bien démarrer la journée, observant du coin de l'oeil avec un sourire le petit être toujours entrain de lentement téter, agitant juste ses petites mains par moments en rouvrant brièvement les yeux avant de les refermer, calme et paisible, encore dans un demi sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Dim 11 Mar 2018 - 19:40

WE ARE FAMILY NOW
Le bonheur immense que Jennifer avait ressentit lorsqu'elle avait mis au monde son fils était indescriptible. Pour elle, cela faisait partie d'un rêve, c'était quelque chose qu'elle ne pouvait pas toucher ou sentir. C'était le passé et pourtant, elle ressentait encore si bien ce moment. Aujourd'hui, c'était le bonheur d'être entourée de l'homme qu'elle aimait et de leur fils. Pourtant, l'époque de l'attente avait été compliquée. Tellement compliquée. Elle ne savait alors pas vraiment comment les choses allaient se passer. Elle était impatiente et en même temps un peu nerveuse. Il fallait dire que c'était son premier enfant et que comme toute les jeunes mamans, elle appréhendait avec force l'accouchement. Elle avait du mal à imaginer mettre son enfant au monde. Elle avait lu beaucoup de livre pour se préparer, mais certains côtés de l'accouchement lui semblait de l'ordre du rêve ou presque du cauchemar. Et pourtant, la plupart de ses amies lui avait dit que cela n'avait aucune importance une fois que le bébé aurait été mis dans ses bras. Elle voulait bien le croire, mais elle était tout de même nerveuse. En même temps, c'était normal d'être nerveuse quand il s'agissait de mettre son enfant au monde. Mais cela n'avait aucune importance quand on avait autour de soi l'homme le plus parfait qui soit. Elle n'avait pu s'empêcher de penser à la scène qu'ils avaient tourné l'été dernier pour la série. Cet épisode où Emma tombait enceinte de Killian. Finalement, la réalité avait rejoint la fiction ou l'inverse. Ce qui comptait, c'était qu'aujourd'hui, elle était prête à devenir réellement maman.

Et elle était devenue maman. Durant cette soirée de fin d'automnes où la neige les avait surpris. Elle se souvenait encore du moment où ils avaient discuté des différents prénoms pour le bébé. Elle se souvenait d'avoir fait des recherches pour lui faire des propositions. Bien sûre, elle avait voulu rendre hommage à la famille de Colin pour le prénom de leur premier enfant. Ce serait d'ailleurs peut être le seul enfant qu'ils auraient mais ça personne ne pouvait le savoir. En tout cas, elle était fière du prénom qu'ils avaient finit par choisir ensemble. Ce prénom avait une signification. Il signifiait petit feu. Mais en réalité, ce petit feu était un brasier, du moins il était né de l'amour inconditionnel que Jennifer et Colin se portait. Jennifer aimait Colin comme elle n'avait jamais aimé aucun homme. Elle avait eu d'autres hommes dans sa vie, mais ce qui comptait le plus, c'était avant tout qu'elle était avec l'homme qui la rendait pleinement heureuse et qui lui avait permis d'avoir l'enfant dont elle rêvait depuis si longtemps.

Les sentiments qu'elle avait ressentis ce jour là étaient uniques, elle savait qu'il y avait toujours eu quelque chose entre Colin et elle. Que ce lien qui les unissait ne pouvait pas s'estomper. Mais elle n'aurait jamais cru qu'il deviendrait encore plus fort avec la naissance du bébé. En réalité, à cet instant où elle avait tenu le bébé dans ses bras, elle avait su, oui, elle avait réellement su à quel point elle était amoureuse de Colin, à quel point elle rêvait de pouvoir un jour porter son nom. C'était peut être stupide, mais c'était aussi quelque chose dont elle rêvait parce qu'elle rêvait de devenir sa femme un jour. Elle était la mère de son fils et c'était déjà quelque chose de très fort, mais ce serait encore plus fort le jour où elle deviendrait sa femme. Parce qu'elle était persuadée qu'elle parviendrait à le devenir un jour. Que c'était dans la suite des choses qu'on avait prévu pour eux. Le millier d'étoiles qu'elle avait pu voir dans les yeux de Colin la première fois qu'il avait vu son fils était une chose qu'elle n'avait pas imaginé, qu'elle ne pensait pas voir, et pourtant, cela resterait gravé à jamais en elle. Ce regard qu'il avait eu pour elle. Cette sensation de se sentir enfin entière, et aimée, oui, aimée de manière inconditionnelle.

Cette nuit là, Jennifer s'était levée pour aller nourrir leur bébé. L'idée de l'allaitement avait été longue avant de faire son chemin jusqu'à Jennifer. Elle avait hésité parce que c'était aussi des contraintes que de nourrir son enfant au sein. Mais en même temps, elle n'avait pas de projets immédiat et elle avait envie d'être proche de son fils. Aussi, c'était naturellement qu'elle avait commencé et qu'elle continuait encore aujourd'hui à le nourrir ainsi. Elle aimait ces petits moments rien qu'à eux. Ces petits moments où elle sentait le lien avec son fils encore plus fort qu'il ne pouvait l'être d'ordinaire. Bien entendu, à l'âge qu'il avait aujourd'hui, il était aussi nourrit au biberon. La plupart du temps lorsque Jennifer était à court de lait. Parce que la nature avait beau être bien faite, elle n'était pas aussi généreuse envers toutes les femmes et parfois, Jennifer n'avait pas assez pour que son fils soit pleinement rassasier. Pendant ces moments, Colin était souvent là, très souvent. Et jamais elle n'aurait cru qu'il serait ce genre de père à la soutenir pleinement et complètement. Il fallait dire qu'elle savait que beaucoup de jeunes papas ne s'impliquait pas vraiment dans les premiers mois, mais c'était tout le contraire avec Colin, car souvent il venait la rejoindre, comme c'était le cas cette nuit là. « Je sais, ça arrive encore régulièrement, mais bientôt il fera complètement ses nuits. » Il était cinq heures du matin, c'était encore tôt pour déjeuner et pourtant, Jennifer avait déjà faim. Son fils fermait les yeux doucement, mais il têtait encore, et elle ne voulait pas le perturber, peut être que d'ici quelques minutes il se serait endormi. « Je veux bien du jus d'orange. Et un chocolat chaud. Ainsi que des biscotte. En fait, je crois que je commence à avoir faim moi aussi. » La jeune femme leva les yeux vers Colin. Elle était vraiment heureuse de faire partie de la vie de Colin, et heureuse qu'il soit présent à chaque instant. Aedan tétait toujours, impatient tandis que Jennifer essayait de faire en sorte que tout se passe bien.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Jeu 15 Mar 2018 - 10:20

En tant que futur papa, il avait fait ses propres recherches, en avait discuté avec des amis ou de la famille qui avaient déjà surmonté cette épreuve, la mise au monde du bébé. Bon sang que ça pouvait l'angoisser, il ne savait pas comment réagir face à la douleur de sa compagne, ce qu'il devait faire ou non. Certains disaient que ce moment pouvait couper la sexualité pendant un sacré moment s'il regardait de trop près parce qu'il en serait pas mal dégouté. Est ce que ça changerait vraiment sa façon de percevoir sa compagne? Pour le coup, non... Tout comme la voir allaiter n'avait rien de choquant pour lui, c'était différent entre leurs moments intimes, et les moments qui concernaient leur fils. Elle pouvait être sa compagne, et la maman d'Aedan en même temps après tout, et tout comme il la trouvait encore plus qu'attirante durant toute sa grossesse, rien n'avait changé à la suite de son accouchement dont il gardait au final un bon souvenir malgré le stress. Ca avait été magique, entendre le premier cri de leur fils, découvrir son adorable petit visage alors que l'ambulancier l'avait déposé tout contre la jolie blonde qui partageait sa vie. Les larmes n'avaient pu être contenues ce jour là, c'était trop fort et puis il se fichait bien que ça ne fasse pas très viril de pleurer, c'était le plus beau jour de toute sa vie et il avait le coeur plein de joie en ayant enfin leur enfant auprès d'eux, il avait donné à sa belle ce bonheur qu'elle semblait attendre tant que lui, si ce n'est plus après tout c'était elle qui l'avait porté dans son ventre pendant tout ce temps. Le plus beau rôle de sa vie, il pouvait enfin le jouer et il ne s'en privait pas. Même changer la couche le réjouissait, c'était un moment privilégie, il embrassait les petits pieds de son bébé, son petit ventre tout doux, lui parlait inlassablement. Un vrai papa poule!

Le prénom qu'ils avaient choisi semblait lui coller à la perfection, en tout cas ça allait bien à sa petite frimousse. Il semblait déjà si pétillant, plein de vie, ses yeux curieux et intenses. Il était très éveillé, ce qui rendait forcément son papa très fier de lui d'autant plus quand on le lui faisait remarquer. Oh oui, il n'y avait pas plus grande perfection que son fils et son coeur ressentait la même joie en le retrouvant tous les matins, comme pour s'assurer que ce n'était pas un doux rêve qui s'était évanoui. Mais non, il était là à les regarder de ses grands yeux bleus en gigotant dans son lit à la seconde ou il entendait ses parents. Un petit gourmand qui savait s'exprimer quand son estomac criait famine ou quand quelque chose n'allait pas, Colin plaisantait souvent sur le fait qu'il deviendrait chanteur à force d'aimer faire entendre sa voix à ce point. Pourquoi pas après tout si il héritait de l'amour de la musique qu'avait son papa, il ferait bien ce qu'il voulait de sa vie, ses deux parents seraient sans aucun doute à ses côtés pour le soutenir, et lui témoigner leur inconditionnel amour.

Jamais il n'aurait pu imaginer qu'un tel amour était possible, tant pour leur enfant, que pour la femme qui vivait à ses côtés, sa compagne, sa confidente, sa meilleure amie en ce monde, la femme de sa vie, son évidence depuis leur toute première rencontre. Il avait bien du lui murmurer un million de fois qu'il l'aimait le jour de la naissance de leur bébé, entre deux tendres baisers. Il l'avait remercié de le combler à ce point, de l'aimer si fort au quotidien. Bon sang qu'il pouvait être chanceux, il peinait encore à s'en rendre compte. Comment trouver les mots pour décrire un tel amour? Il ne se sentait jamais satisfait par les mots qu'il pouvait trouver, alors souvent il préférait les gestes à la parole et venait l'etreindre, la couvrir de tendres baisers, la bercer contre son torse. Chaque soir avant de s'endormir il la contemplait, là, à ses côtés, paisible et si douce, il souhaitait de tout coeur la rendre heureuse comme jamais elle ne l'avait été, ne surtout jamais la blesser ou lui faire la moindre peine. Oh oui, elle l'aimait et il l'aimait tout autant, à en avoir la tête qui tourne parfois, des papillons dans le ventre, les mains moites. Etre lié à elle il ne demandait pas mieux, il avait déjà énoncé l'idée d'un mariage plusieurs fois mais auparavant elle ne semblait pas décidée, ça ne pressait pas biensur mais il ne voulait la contraindre à rien. Pour lui, c'était juste naturel pour unifier encore un peu leur famille.

Tous les moments qu'il pouvait avoir avec eux, il en profitait. Il ne voulait pas être le genre de type à préférer traîner au lit pendant que sa compagne s'occupait du reste. Il se fichait bien de dormir jusqu'à 9h du matin, se lever à 5h et pouvoir voir au moins un peu son fils, passer du temps avec Jenn, discuter en mangeant en tête à tête c'était tout ce qu'il voulait, et sa définition personnelle du bonheur. Oui il était un peu fatigué, mais c'était ça d'avoir un bébé. Il ne savait pas si elle souhaitait en avoir un jour un deuxième, ni si la nature ferait encore une fois aussi bien les choses alors il profitait de chaque jour parce que ça passait affreusement vite. A la fin de ce doux mois de mars, leur fils aurait déjà 4 mois, il peinait à réaliser que ça avait pu filer si vite. Le nouveau né si petit qu'il était changeait chaque jour, il devenait plus beau encore selon lui, plus curieux de ce qui l'entourait. Des étapes à franchir, et il ne voulait pas en louper une seule il ne se le pardonnerait jamais. Il caresse du bout des doigts les cheveux de leur fils avant de descendre sur sa joue ronde et si douce, secouant doucement la tête. « Ca va, au début il pleurait toutes les 2h30 tu te souviens? Réglé comme un coucou pour venir manger. 5h du matin c'est pas si mal. Si tu es trop fatiguée réveille moi je lui ferais un biberon hm? Ca ne me dérange pas chérie. » Ca passerait, ces nuits à devoir se lever pour le nourir ou le changer, mais il n'avait pas envie que ça passe trop vite au fond. Non pas qu'il soit maso et apprécie de se faire réveiller par des pleurs, mais comme dit, il n'avait pas envie que le temps passe trop vite, il voulait profiter de ces moments de calme en fin de nuit à regarder son fils manger paisiblement, heureux et insouciant. «Super, des biscottes beurrées pour madame, un jus d'orange bien frais et un chocolat chaud avec une note de cannelle. » C'était le petit clin d'oeil à OUAT, Emma et Henry buvaient leur chocolat chaud avec un peu de cannelle, et sa bien aimée appréciait ça réellement donc c'était le petit truc en plus que découvrirait un jour leur petit Aedan aussi quand il aurait l'âge d'en boire. Quoi de plus mignon qu'un enfant avec une moustache de chocolat chaud au dessus de la bouche de toute façon? Il se met à l'oeuvre en préparant tout sur un plateau qu'il ramène ensuite à table, le regardant stopper en faisant mine de s'endormir avant de reprendre de plus belle, ses adorables bruits de bouche témoignant de son obstination. « Quel appétit, il ne s'arrête plus. Pas surprenant que le pédiatre ai noté une belle prise de poids! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Dim 1 Avr 2018 - 20:21

WE ARE FAMILY NOW
Jennifer avait toujours appréhendé l’accouchement, c’était le genre de moment de la vie qui faisait le plus peur à une femme non ? On disait toujours que c’était douloureux, que c’était la plus grosse douleur que pouvait ressentir l’être humain. Et c’était donc quelque chose qui faisait un peu peur. Dire que Jennifer n’avait pas eu mal serait un mensonge, mais elle trouvait qu’elle s’en était plutôt pas mal sortie dans l’ensemble. Elle avait réussi à mettre au monde leur fils chez eux sans que rien de mauvais n’arrive et sans que rien ne vienne changer leur relation. C’était aussi quelque chose dont elle avait eu peur. Peur de voir le regard de Colin changer sur elle parce qu’il l’avait vu mettre au monde leur fils, et finalement, ce n’était pas le cas. Finalement, le fait de mettre au monde leur fils n’avait que rendu leur relation encore plus forte, plus intense. Il fallait dire qu’ils avaient toujours eu une relation assez complice et que cela n’allait pas changer parce qu’ils avaient eu un fils. Jennifer était tellement heureuse ce jour là. Il resterait gravé à jamais comme le jour où elle était devenue maman et où elle avait vu ce regard chez Colin qui l’avait se sentir encore plus aimée que si cela pouvait être possible. Il n’y avait que lui pour lui faire ce genre de regard et pour la rendre heureuse comme jamais.

Voilà donc que le petit Aedan était venu compléter leur vie. Il était venu ajouter dans leur vie les pleurs de la fin, de la colère, et puis et surtout les rires du bonheur. Parce que chaque moment où Aedan riait c’était juste des moments d’infinité tendresse et bonheur. Elle n’aurait pas cru que c’était possible. Pas cru qu’elle pourrait être heureuse au point de souhaiter que leur petit garçon reste petit toute leur vie. La jeune femme imaginait tellement s’occuper de ce bébé avec Colin pour toujours. C’était bizarre, mais le temps passait tellement vite. Le petit garçon avait déjà quatre mois. Quatre mois qu’il était dans leur vie et qu’il grandissait à vue d’œil. Le petit être était un véritable rayon de soleil dans leur vie. Il leur apportait tellement. Jamais elle n’aurait cru qu’une telle chose serait possible. Et pourtant, aujourd’hui, elle se sentait complète. Amoureuse comme jamais de Colin et amoureuse aussi de ce petit être qui comblait son cœur de bonheur. Jamais elle n’aurait cru pouvoir être aussi heureuse mais elle l’était, elle l’était vraiment. Elle avait tout ce dont une femme pouvait rêver même si elle n’était pas encore mariée à l’homme qu’elle aimait. Elle se posait parfois la question de se demander si elle accepterait si jamais il venait à lui faire sa demande. Et en réalité, elle savait déjà au fond de son cœur que la réponse était déjà toute trouvée pour elle, mais comme il ne faisait qu’en parler, elle n’avait pas encore vraiment dit ce qu’il en serait. Elle n’avait pas envie d’espérer si jamais Colin finissait par décider qu’ils avaient encore du temps devant eux.

Jennifer savait que Colin faisait tout pour être présent dans chaque moment important de la vie de leur bébé et de leur vie tout simplement. Colin était toujours là quand il le pouvait et quand il ne tournait pas. D’ailleurs, bientôt, il y aurait une véritable pause pour lui puisque la série touchait à sa fin et que bientôt, il devrait raccrocher son crochet au placard. Jennifer était triste que la série touche à sa fin. C’était une page qui se tournait, quelque chose qui se terminait et qu’elle aurait aimé voir durer pour toujours. Et en même temps, la série avait quand même perdu quelque chose en chemin et elle n’était pas la dernière à être consciente de cela. Il fallait dire que la série avait beaucoup donné dans ses débuts et elle s’était essoufflée avec le temps. Peut être parce que finalement, les scénaristes ne savaient pas vraiment où ils avaient envie d’aller ou peut être simplement parce qu’il fallait une fin à tout. Quoi qu’il en soit, Jennifer serait bien entendu de la partie pour le dernier épisode, elle ne ferait pas faux bon pour la clôture de la série qui lui avait apporté énormément. Mais à côté de tout cela, Jennifer savourait encore tous ces instants avec son fils. Et avec Colin qui faisait tout son possible pour venir à Astoria dès qu’il le pouvait en fonction de son emploi du temps. Elle n’imaginait pas sans mal toute la fatigue qu’il avait accumulé au cours des derniers mois à force d’être réveillé en plein milieu de la nuit. Mais aujourd’hui, cela allait beaucoup mieux. Il fallait dire que leur fils commençait à se réveiller plus tard et ce n’était pas une mauvaise chose. Cela leur permettait d’ailleurs de pouvoir dormir de temps en temps un peu plus tard. Mais ce n’était pas encore le cas toutes les nuits. Mais ils ne pouvaient pas en vouloir au bébé qui se trouvait dans ses bras. « Je m’en sors, mais c’est vrai que c’est encore dur de devoir se lever régulièrement. Mais chose qui est bien, cela ne dure pas et d’après le pédiatre, nous pourrons bientôt faire des nuits de sept heures d’affilées ! » Elle ne pouvait s’empêcher de sourire car c’était bien plus que ce dont ils avaient l’habitude quand il s’agissait de tourner. D’ailleurs, quand ils devraient tous les deux reprendres différents tournage, ce serait sans aucun doute compliqué. Elle continuait à s’occuper de son fils qui têtait en même temps qu’il dormait. Il était sans aucun doute bien fatigué aujourd’hui, mais il allait permettre à ses parents de se retrouver un petit peu ensemble tous les deux. « Tu me connais par cœur ! » Elle aimait la façon dont Colin était toujours aux petits soin pour elle. Et surtout, elle aimait la façon dont il la connaissait par cœur aujourd’hui. La canelle avait toujours été quelque chose qu’elle aimait. Et aujourd’hui encore d’avantage qu’autrefois. C’était d’ailleurs elle qui avait suggéré ça lorsqu’ils avaient tourné l’une des scènes au début de la série. Et elle adorait à quel point c’était devenu un signe important dans la série. Elle tenait son fils dans ses bras. Celui-ci alternait toujours entre la têté et le sommeil, mais il était en pleine santé donc même s’il mangeait un peu moins certains jours, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. « Preuve surtout que mon lait est riche, ce qui n’est pas le cas de toutes les femmes. C’est mieux ainsi qu’il n’ait des carrences. » Aedan finit par être repus. Il avait arrêté de têté et dormait à présent à point fermé. Elle le déposa dans le couffin et alla s’assoir à table pour faire face à Colin. « Et maintenant, ce n’est que nous deux. Merci pour ce petit déjeuner de rois ! » Colin était toujjours aux petits soins pour elle et c’était juste un bonheur de partager chaque instant de sa vie.
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Ven 6 Avr 2018 - 16:31

L'accouchement, c'était un dur moment à passer disons, et il n'aurait pour rien au monde voulu être à la place de sa chérie même si tout ça l'intriguait énormément, après tout c'était la chose la plus naturelle du monde non? Et il trouvait ça fascinant que le corps sache se transformer à ce point, le ventre s'étendant pour accueillir le bébé un maximum, le bassin laissant avancer le bébé avant de pouvoir l'expulser alors que le corps ne semblait pas bien capable de le faire au départ. Il connaissait le corps de sa compagne par coeur, nue ou habillée, elle n'avait plus aucun secret pour lui. Et s'il ne savait pas ça possible il lui aurait sans doute dit qu'un enfant ne pourrait jamais naître de cette manière, et pourtant.. C'était bel et bien arrivé. Sa chère et tendre avait été vraiment courageuse mais il n'en attendait pas moins d'elle, elle était comme ça après tout! Toujours prête à se battre pour ce qui comptait pour elle. Alors à quel moment d'avantage que pour mettre au monde leur enfant? Ce bébé qu'elle attendait si impatiemment avant même qu'il ne soit conçu? Ils en avaient énormément parlé pendant sa grossesse, et il était heureux de pouvoir partager ce bonheur avec elle et personne d'autre. La douleur semblait avoir été vite oubliée quand elle avait tenu leur fils tout contre elle. Il était là, en pleine forme, que demander de plus? Lui en tout cas avait remercié le ciel pour cette chance, un enfant magnifique qui avait la santé. Un ange tombé des cieux rien que pour eux.

Il ensoleillait toutes leurs journées de ses beaux sourires, de ses mimiques, ses petits gazouilles, il les faisait tellement rire parfois avec ses grimaces et moues, biensur il y avait la fatigue de se lever la nuit encore mais qu'était-ce à côté de ces moments de bonheur en famille que cet enfant leur apportait? Il l'avait bien trop attendu pour se plaindre de ce genre de futilités, même changer une couche devenait un moment de bonheur, de complicité. Lui donner son bain, c'était le dada de Colin et il suppliait souvent Jenn de lui laisser le faire pour pouvoir passer ce moment avec son fils tandis qu'elle avait les tetées. Il aimait lui parler avec douceur pendant qu'il se prélassait dans l'eau, appuyé sur le bras de son papa pour ne pas risquer de glisser sous l'eau bien entendu ce dernier prenait toutes les précautions il ne lui aurait jamais fait le moindre mal, c'était le second amour de sa vie après celle qui lui avait donné la vie bien entendu. Ils se partageaient la première place dans son coeur immense et plein d'amour à leur donner. Alors oui, un simple moment comme le bain, à faire clapoter l'eau pour attirer l'attention de l'adorable petit brun, lui faire tomber une goutte sur le nez pour le voir rire, c'était son bonheur à lui. Il aurait pu l'écouter rire sans arrêt, c'était le son le plus merveilleux qu'il lui avait donné d'entendre, si clair, pur, mélodieux. Il avait hâte de le vori se réveiller à nouveau plus tard dans la journée pour pouvoir le prendre un peu dans ses bras, lui donner sa dose de bisous quotidienne bien que ça manquait surement plus au papa qu'au bambin qui en recevait tout autant de sa maman. Ce bébé n'avait pas à se plaindre, une vraie vie de petit prince sans manquer de rien, tout leur entourage était au petit soin, ils avaient reçu tellement de cadeaux, même des fans qui en avaient fait parvenir à la production à l'attention du petit couple, c'était touchant il les avait remercié au cours de plusieurs live videos sur sa page personnelle sur un reseau social.

Il aimait son travail, évidemment et il était sans doute chanceux mais il n'était pas mécontent de voir la fin arriver, même lui finissait par perdre le frisson des premières saisons, des rebondissements dans ce qui avait été inventé pour Hook. A force, le personnage perdait de son authenticité. Il avait fait le tour, rien d'autre de prévu à la suite, il avait déjà énoncé avec un de ses amis la possibilité de profiter de ce temps creux pour pouponner biensur, mais aussi pour reprendre un petit peu plus la musique. Peut être qu'un jour il pourrait sortir quelque chose de sympa dans le côté musical également. En attendant un autre rôle il fallait bien faire quelque chose de toute façon. Pour ne pas tomber dans l'oubli et risquer de ne plus jamais rien avoir. Son crochet serait raccroché, et il éspérait que par la suite les producteurs pourraient le voir comme autre chose que celui qui avait joué le capitaine crochet. Il avait adoré jouer dans The Rite avec Anthony Hopkins! Pouvoir refaire quelque chose dans ce genre là lui plairait, ou alors une comédie familiale pour proposer justement un autre jeu d'acteur? Il devait compter sur son agent maintenant, mais il ne voulait rien presser, pouvoir profiter de son fils lui allait très bien. Etre absent lui brisait le coeur à chaque fois, ne pas être là à un de ses réveils. Parfois il conduisait pendant des heures pour revenir au plus vite auprès de sa famille, pour rejoindre sa compagne et passer du temps avec leur enfant avant de devoir repartir pour d'autres jours de tournage, il avait demandé à faire un maximum de scènes à la suite en se fichant bien de se reposer entre celles ci, si ça pouvait lui permettre de réduire les jours de présence et pouvoir être d'avantage à la maison. Les producteurs avaient été compréhensifs, comprenant bien que le nouveau papa voulait profiter plutôt que d'être là à attendre ses scènes et se tourner les pouces loin de ceux qui lui étaient chers. Non pas qu'il n'aime pas le cast, bien au contraire et ceux ci le savaient mais tout le monde pouvait comprendre! « On s'en sort plutôt pas mal je trouve hein? On a bien pris le rythme pour la nuit, on trouve nos marques, on est à l'aise. Il grandit assez vite comme ça, faut pas être trop pressés. Mais c'est sur, les heures de sommeil ça va faire du bien. » Le bonheur d'enchainer les heures surtout sans se faire réveiller par les pleurs stridents d'un bébé, la nuit ça semblait encore plus fort et irritant que la journée quand ça les tirait des bras de morphée. Mais ils y allaient toujours fatigués mais avec le sourire en voyant la bouille d'ange de leur fils les attendre dans son petit lit. Il dépendait d'eux, c'était normal qu'il pleure quand il avait besoin de manger, de se faire changer, ou que quelque chose n'allait pas. D'ici quelques années il les appellerait ou viendrait les rejoindre à la suite d'un cauchemar, c'était le cours des choses. « Biensur que je te connais par coeur. Je sais m'occuper de lui, mais je prend soin de toi depuis encore plus longtemps et je compte continuer tellement tellement longtemps...» Jusqu'à la fin de sa vie, ça ne faisait aucun doute. Il attendait juste une occasion spéciale, un moment parfait pour lui demander officiellement de devenir sa femme, sa moitié, et ce jusqu'à son dernier souffle.
En l'entendant il rit doucement et vient embrasser son cou, regardant son fils dont la bouche gigotait de moins en moins, ses beaux yeux fermés, sa main contre la peau de sa mère pour se rassurer et s'endormir mieux encore. « La super maman que tu es ne pouvait qu'avoir le meilleur des laits pour son bébé. Il prend bien, le pédiatre l'a dit. Une belle courbe de poids qui monte, il grandit aussi. C'est parfait. » De plus le lait maternel lui apportait des anticorps précieux, il n'avait pas encore été malade une seule fois. C'était important, ils se seraient fait tellement de soucis en plus. Il attend qu'elle l'installe puisqu'il dormait maintenant profondément, le ventre bien plein, avant de s'installer auprès d'elle après l'avoir servi bien volontiers. « Petit déjeuner en tête à tête avec toi princesse, c'est ça ma définition d'un parfait début de journée! Bon appétit ma chérie. » Il caresse tendrement sa joue, les yeux brillants d'amour et prend une longue gorgée de café, soupirant de bien être. « Tu aimerais faire quelque chose de précis aujourd'hui? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Mer 2 Mai 2018 - 0:09

WE ARE FAMILY NOW
Jennifer de son côté avait continué à travailler, mais en étant beaucoup plus présente à la maison que Colin. Elle ne pouvait pas laisser son bébé seul et puis d’ailleurs, même quand elle ferait sa dernière apparition dans la série, son fils ne serait pas très loin d’elle. Elle savait que Colin allait mettre un peu sa carrière entre parenthèse quelques temps. Pas réellement pour arrêter, plutôt pour s’occuper de son fils mais également se consacrer à la musique, ce que la jolie blonde pouvait comprendre. Parfois, elle songeait aussi que c’était peut être l’occasion de faire un autre bébé. Ce qui était une idée totalement folle parce qu’elle n’avait son fils qu depuis quelques mois et qu’elle voulait attendre un peu. Mais en même temps, elle n’était plus toute jeune et si ils voulaient un autre enfant, il ne faudrait sans doute pas tarder. Pour autant, elle était plus que comblée avec son petit Aedan et également avec Colin. Jamais elle n’aurait pu être d’avantage heureuse que de l’avoir que pour elle d’ici quelques semaines. Cela serait pour bientôt, elle le savait, mais cela lui paraissait pour autant encore loin. Enfin, après qu’il ait raccroché son crochet, ils pourraient tous les deux se consacrer à d’autres choses ensemble. La jeune femme les imaginait voyager un peu tous les trois, rendre visite à leur famille respective afin de profiter d’eux pendant qu’ils le pouvaient. Ce serait ainsi l’occasion pour elle de pouvoir présenter son fils comme il le fallait. Il allait falloir qu’elle rendre visite à Alex également et à Chris. Juste pour qu’ils puissent voir son fils maintenant qu’il était un peu plus grand et qu’il pleurait moins. Evidemment, cela allait lui manquer de voir Colin jouer le capitaine crochet, mais elle avait aussi envie de le découvrir dans un nouveau rôle, envie de le voir jouer d’autres personnages. Sachant que le plus grand rôle dans lequel elle aimait le voir jouer, c’était celui où il était le père de son fils. Et ça, il n’y avait pas de meilleur rôle à interprêter. « Je ne suis pas pressée qu’il grandisse, juste qu’il puisse faire ses nuits et que nous puissions passer toute une nuit sans devoir nous lever à plusieurs reprises. D’après le pédiatre, cela ne devrait plus tarder, mais je ne te cache pas que je suis impatiente ! » Certains bébés étaient plus rapides que d’autres pour faire leur nuit, mais ce n’était pas le cas de leur bébé. Elle savait que cela n’était pas vraiment important car dans le fond, ce qui comptait c’était qu’il soit en bonne santé. C’était juste un petit glouton qui avait encore bien faim et qui ne pouvait patienter deux heures de plus pour manger le matin. Mais cela viendrait avec le temps. Au moins il était normal dans la courbe de poids et aussi, Jennifer ne s’inquiétait pas le moins du monde. Aedan était un bébé on ne peut plus normal. Elle avait juste envie de pouvoir dormir d’avantage que ce n’était le cas actuellement. « Longtemps dis-tu ? Tu sais, longtemps, c’est incroyablement long comme durée, tu es sûr que tu es prêt pour ça ? » Elle aimait bien jouer avec lui sur ce point. Et en même temps, elle savait à quel point il était prêt pour cela autant qu’elle. Prêt à passer sa vie à ses côtés. Jennifer n’imaginais pas que leur vie puisse être meilleure. Ils avaient tellement de belles choses à venir, c’était une certitude. Elle aimait le fait de se retrouver le matin avec Colin alors qu’elle s’occupait du bébé et que lui était simplement là. Ils étaient les meilleurs parents du monde, c’était une chose certaine et ils arriveraient également à être de bons époux le jour où ils se lanceraient dans cette aventure. Parce que Jennifer imaginait bien que cela arriverait à un moment ou un autre.

Elle souriait alors que Colin venait l’embrasser dans le cou. Jamais elle ne se lasserait de ses petits moments calins entre eux. Elle aurait même tout donné pour pouvoir les vivres encore et encore. C’était tout ce qui comptait pour elle dans le fond. « On ne peut plus parfait c’est vrai. Il sera grand et fort comme son papa plus tard. Et de toute façon, je n’aurais pas fait autrement pour notre bébé. Je ne travaillais pas, c’était donc l’occasion de pouvoir faire le mieux pour lui. » En tant que femme, Jennifer avait voulu donner le meilleur pour son fils et elle savait à quel point le lait maternel était ce qu’il y avait de mieux pour un bébé. Peu de femme le faisait encore aujourd’hui, surtout maintenant qu’elles travaillaient toutes pour la plupart, cependant, c’était quand même une chose qu’elle n’aurait pas voulu manquer, et puis cela comptait énormément pour elle ce lien avec son fils, elle n’aurait pas aimé que cela soit différent. Une fois son fils déposé bien confortablement, elle rejoignit Colin pour ce petit déjeuner en tête à tête, ça aussi ça lui plaisait. « C’est un début de journée comme j’aime le vivre chaque jour. » Elle ne pouvait s’empêcher de le manger du regard. Même ça, cela ne diminuait pas. Elle aimait Colin comme chaque jour un peu plus. Elle était plus amoureuse – si c’était possible – chaque jours un peu plus et elle savait que cela ne diminuerait pas. C’était une chose qui comptait énormément pour elle. Elle faisait de son mieux pour pouvoir toujours le rendre heureux. Elle but une gorgée de son chocolat – elle évitait encore le café pendant qu’elle allaitait son fils. Certains médecins disaient que c’était inutile, mais elle avait pu lire que tout pouvait se transmettre par le lait. Autant l’alcool que la caféine, elle préférait donc ne prendre aucun risque sur ce point. « Tu sais que tu ne devrais pas me poser ce genre de question… » Elle posa sa tasse pour se lever et aller se placer sur les genoux de Colin. « Parce que tu vois, là, pendant que nous sommes tous les deux et que notre petit Aedan est enfin endormi, il y a bien quelque chose que j’aimerais faire. » Elle esquissa un sourire avant de venir l’embrasser tendrement. Jamais elle ne se lasserait de cela. Bien entendu, elle savait qu’ils pouvaient faire bien des choses. Il y avait tant à faire. Mais pour l’instant, leur fils dormait et ils étaient donc seuls. Elle avait passé ses bras autour du cou de son compagnon et ajouta. « Mais plus sérieusement, nous pourrions peut être l’emmener au parc ? L’installer sur une couverture avec ses jouets. Cela lui ferait du bien de prendre un peu le soleil. » Elle le regarda avec un sourire. Elle aimait aussi le fait de pouvoir profiter de quelques instants en famille.
code by bat'phanie


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Mer 16 Mai 2018 - 17:21


Il culpabilisait tellement quand il se retrouvait loin de sa famille, il ne voulait pas que Jenn pense qu'il délaissait sa famille parce que son boulot passait avant c'était loin d'être le cas, bien au contraire il n'avait qu'une hâte à la seconde où il passait la porte de la maison, revenir au plus vite auprès de sa chérie et de leur fils. Il ne voulait pas se rendre compte un jour qu'il avait loupé tout un tas de choses, d'autant plus que même au travail il avait envie d'être avec eux ils passaient avant tout le reste et s'il passait tant de temps au travail c'était pour qu'ensuite tout soit fini, il voulait finir ce qu'il avait à faire pour ensuite ne plus avoir à quitter Aedan et Jenn. C'était important pour lui, il n'était pas du tout pressé de retrouver quelque chose même s'il n'avait rien demandé de particulier à son agent, c'est juste qu'il n'était pas prêt à accepter tout et nimporte quoi. Il aimait assez l'idée de participer à des clips, prendre des rôles secondares, mais son idée de reprendre la musique lui faisait envie. Il pouvait composer et s'entraîner depuis la maison, enregistrer des maquettes et les envoyer à des producteurs pour éspérer percer et profiter de sa deuxième passion après le succès de Once Upon A Time. Il aimait tellement chanter des chansons à son fils pour l'endormir, de douces contines de sa composition avec parfois un peu de guitare accoustique. C'était tellement mignon de le voir fixer son attention sur le son, gigotant ses petites mains et ses si petits pieds qu'il adorait couvrir de bisous. Ce bébé était un ange, un vrai bonheur au quotidien ce n'était pas du tout un bébé compliqué qui leur en faisait baver mais un bébé souriant depuis le jour de sa naissance. Ca pouvait sembler plutôt curieux de voir un petit être aux gencives toutes roses et sans aucune dent sourire mais il n'avait jamais rien vu d'aussi craquant. La mère de l'irlandais demandait des photos du bambin quasiment tous les jours, à l'entendre c'était un ange tout droit tombé du ciel et elle lui vouait déjà un amour immense qui ne pouvait que toucher Colin, biensur qu'il voulait que leur enfant soit aimé par leur famille respective, alors tous les compliments le rendaient très fier c'était évident. Il passe tendrement ses bras autour de sa compagne en l'écoutant, hochant la tête positivement. Le temps passait si vite, il lui semblait pourtant que leur enfant était né hier et il changeait de jour en jour. « Oh oui on va bien dormir à nouveau. Tu imagines un petit peu? Une longue nuit de plus de 4h de suite sans qu'un petit bébé nous réveille de sa jolie voix. Bon pour les grasses mat' c'est mort mais quand même, pouvoir au moins se lever à 7h après avoir dormi. Ca fait longtemps hein? Un peu de repos. » Leur bébé était tellement éveillé, il ne pouvait pas lui en vouloir de prendre d'avantage de temps pour faire ses nuits il ne pouvait pas être trop parfait non plus sinon les autres risqueraient d'être beaucoup trop jaloux de leur petit trésor.  Et à côté de ça il était vraiment en forme donc il prendrait le temps qu'il lui fallait, si il avait encore trop faim la nuit pour rester tout seul, ou qu'il ressentait le besoin d'être dans les bras de son papa. Après tout, venir au monde c'était une sacré grande aventure et il semblait beaucoup aimer s'endormir dans les bras de ses parents alors il ne pouvait pas suivre la politique de certains qui consistait à laisser pleurer, il aimait prendre son fils dans ses bras en l'entendant pleurer, le voir se calmer au rythme des bercements. « J'éspère vivre au moins jusqu'à 100 ans avec toi, minimum. Me réincarner, et te retrouver différement pour t'aimer à nouveau. Parce que tu es mon âme soeur alors s'il y a quelque chose après la mort je serais près de toi. Donc notre vie, aussi longue qu'elle sera, ne le sera jamais assez pour t'aimer assez! » Il attrape son menton entre ses doigts et embrasse tendrement ses lèvres avec un sourire des plus sincères, ce n'était pas un beau parleur il parlait avec son coeur, et avec la plus grande sincérité.

Ses bras autour d'elle, il souriait tendrement en continuant de la couvrir de petits bisous, maintenant que leur fils avait déjeuné c'était à leur tour et puis c'était un vrai bonheur de pouvoir le faire avec sa chérie tout contre lui, ils pouvaient profiter de ce moment aussi simple soit il, et quotidien, tout devenait spécial quand elle était la. « Et je suis sur qu'il sera aussi talentueux dans tout ce qu'il entreprendra, aussi souriant et déterminé que sa maman... Aussi beau qu'elle est sublime! J'éspère qu'on saura toujours faire ce qu'il y a de mieux pour lui et qu'il ne nous reproche jamais d'avoir été de mauvais parents! » Oh il le ferait sans doute, à l'adolescence quand ils auraient le malheur de se montrer un peu sévère mais il pensait plutôt à quand leur fils serait plus grand, qu'il repenserait ou raconterait son enfance avec ses parents. Il voulait qu'il se souvienne de bons moments, de parents aimants, présents, bienveillants, qui lui avaint offert les meilleurs opportunités pour l'aider à s'épanouir. C'était leur rôle de parent, et il voulait réussir ça plus que nimporte quoi d'autre en ce monde. « C'est les moments les plus simples qui sont les plus exceptionnels quand on est avec la bonne personne! » Et il voulait que ça soit le cas pour le restant de ses jours, ce qui lui imposerait de lui faire une demande en mariage digne de ce nom dès que l'occasion serait la bonne, bientôt il l'éspérait! Il essayait juste de tâter encore un peu le terrain, se retrouver face à un non risquait de mettre un petit malaise, et ce n'était pas ce qu'il voulait maintenant qu'ils avaient un enfant autant éviter les situations délicates. Il grignote tranquillement son petit déjeuner, il mourrait totalement de faim et profitait de ce calme matinal. En l'entendant il hausse un sourcil avant de rire, la regardant avec curiosité. « Ah oui, jolie demoiselle? Pourquoi donc? Peut être que je la pose parce qu'il n'y a aucune réponse qui me déplairait! » Lui souffle le brun en la prenant tout contre lui, posant ses mains sur ses cuisses qu'il caresse délicatement, chassant ses cheveux de sur ses épaules pour venir embrasser son cou tendrement. « Oh oui cette perspective me plait de plus en plus mon amour! Je pense aussi qu'on devrait profiter, puis la on est tranquilles pour bien deux heures, voir trois avant qu'il n'ai faim à nouveau! Moi aussi je profiterai bien de toi... » Non pas qu'il était jaloux de son fils, ce n'était pas le genre, mais il avait envie de profiter de sa compagne lui aussi les jours où il était à la maison. En l'entendant il caresse son dos tout du long, se relevant pour la porter pour retourner s'étaler sur leur lit tranquillement. « On ira pour midi si tu veux? Préparer un pique nique, emmener son tapis d'éveil et l'emmener prendre le soleil au parc! Ca te va? Ca pourrait être sympa! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   Lun 28 Mai 2018 - 19:22


WE ARE FAMILY NOW
Jennifer n’en voudrait jamais du fait que Colin doive s’éloigner pour son travail, c’était aussi ça l’avantage d’être du même métier, elle comprenait les obligations que cela impliquait d’être acteur ou actrice, en réalité, cela signifiait simplement qu’on ne pouvait pas faire ce que l’on voulait quand on le voulait. Mais cela allait être plus simple bientôt puisque la série allait toucher à sa fin. Il était évident que commme elle, il n’était pas spécialement heureux de devoir s’éloigner alors que le petit était encore si jeune, mais c’était les obligations et cela n’empêcherait pas de faire en sorte de rattraper le temps perdu une fois qu’il serait de retour auprès d’elle. Jennifer savait que pendant plusieurs mois ensuite, ils allaient sans doute prendre du temps rien que pour eux. Pendant quelques mois en tout cas avant que Colin ne se remette en quête d’un nouveau rôle quelque part. Jennifer aussi allait finir par reprendre du service, mais pour l’instant, elle avait dit à son agent qu’elle préférait prendre son temps, qu’elle préférait clairement attendre un peu avant de devoir se séparer de son fils, mais elle prendrait cette décision à un moment donné, parce que son fils était important, mais il fallait quand même qu’elle continue à travailler pour subvenir à ses besoins, et aussi parce qu’elle ne se voyait pas devenir une femme au foyer. Sauf peut être si Colin et elle venait à avoir un deuxième enfant rapidement, mais cela était une autre histoire. Pour l’instant, ce qui comptait, c’était de profiter de leur petit bonheur à tous les trois et c’était déjà beaucoup. Ce genre de petits bonheur quand Colin jouait pour leur bébé, ou alors même pour elle. Elle adorait l’entendre changer, elle aurait pu l’écouter pendant des heures, elle aurait sans doute pu aussi oublier tout ce qui concernait autre chose. La jeune femme était seulement heureuse avec Colin et leur petit Aedan. Et puis, à côté de tout cela, ils avaient décidé d’aller passer un peu de temps en Ireland d’ici quelques mois pour aller présenter le petit ange à la famille de Colin et Jennifer était plutôt impatiente. « Oh oui, ça fait longtemps, mais en même temps, nous sommes habitués, même quand Aedan n’était pas là. Et puis, jamais je ne regretterais notre petit ange, les heures de sommeil en moins, ce n’est qu’un pâle prix à côté de tout le bonheur qu’il nous apporte. » Un bonheur qu’elle ne pouvait décrire parce qu’elle était plus qu’heureuse de pouvoir serrer dans ses bras son petit ange, elle était heureuse de pouvoir le tenir contre elle tous les jours, c’était tout ce qu’une mère pouvait souhaiter, rien de plus. En entendant les paroles de Colin, Jennifer son cœur se gonfler d’amour, c’était incroyable, mais cet homme arrivait à la faire se sentir aimer d’une façon dont elle n’aurait jamais cru pouvoir l’être, et pourtant c’était le cas. Elle était aimée comme toute femme pourrait vouloir l’être, mais c’était elle qui avait la chance d’être aimée par Colin. « Notre temps ensemble ne sera jamais assez long, c’est vrai, mais du moment que l’on profite de tout ce temps qui nous est accordé pour être heureux et faire en sorte que notre vie compte, alors, il n’y a rien qui pourrait me rendre plus heureuse. » Elle se penchait vers lui pour juste savourer le goût de ses lèvres pendant qu’il l’embrassait. Ils étaient sincères l’un envers l’autre, ils s’aimaient, et ça personne ne pourrait le leur enlever.

La jolie blonde se sentait si bien dans les bras de Colin, jamais elle ne pourrait se lasser de se retrouver ainsi contre lui, jamais ce ne serait suffisant que ce temps qu’ils passaient tous les deux ensembles. C’était beau de pouvoir se sentir aimer, choyer à chaque instant. Il n’y avait rien qui pourrait la rendre plus heureuse qu’elle ne l’était à cet instant. Et elle l’était plus qu’elle n’aurait pu l’être, c’était une certitude. « Il n’y a pas de raison qu’il vienne à nous repprocher d’être de mauvais parents, nous ne le sommes pas. Nous avons toujours été de bon parents depuis qu’il est né et nous ne faillirons pas. Du moins, pas volontairement, même si je suis sûre qu’à l’adolescence, il trouvera bien un moyen de nous repprocher quelque chose ! » Jennifer riait légèrement, en réalité, elle allait faire de son mieux pour être une bonne mère, mais le risque zéro n’existait pas, et sans doute qu’un jour, elle ferait une erreur, ou plusieurs d’ailleurs. C’était difficile de pouvoir faire tout parfaitement. Et pourtant, avec le soutien de Colin, elle était persuadée qu’elle arriverait réellement à être une bonne mère. Qu’elle pourrait être présente comme elle le pouvait pour leur bébé. L’évidence était là, ils étaient de bons parents parce qu’ils étaient ensemble. Jennifer mangeait tranquillement son petit déjeuner, quand Colin lui demanda ce qu’elle voulait faire et il y avait bien des choses qu’elle pourrait avoir envie de faire pendant que leur petit ange était dans le pays des songes. « Je me doute bien qu’il n’y a rien qui te déplairait, mais ce n’est pas forcément des choses bien raisonnables. » Appuyée contre lui, Jennifer savourait le fait d’être juste dans ses bras. C’était déjà beaucoup à cet instant, qu’est-ce qu’elle pourrait vouloir faire de plus ? Si ce n’est profiter de ces instants où leur fils les laisse un peu tranquille. « Et bien, si je n’avais pas beaucoup de choses à faire pour rendre notre maison présentable avant l’arrivée de nos amis, cela aurait été avec plaisir, mais je te rappelle que nous avons de la visite ce soir. » Leur maison était bien entretenue, mais Jennifer était un peu maniaque sur les bords et ils recevaient leurs amis le soir même pour faire la rencontre de leur fils. Des amis qu’ils n’avaient pas l’occasion de voir tout le temps. « Et vient de s’ajouter à la liste un petit pique nique à préparer alors. Mais ce soir, quand notre fils sera couché, nous aurons tout le temps pour nous deux. Pour quelques heures au moins. » Elle esquissa un sourire en tournant la tête pour venir l’embrasser dans le cou. Tout en ajoutant. « Mais l’idée du pique nique avec Aedan au parc, c’est une très bonne idée. » Il y avait même un petit étang dans le parc où il serai peut être bon de pouvoir s’installer à côté, tout en faisant attention à leur fils bien entendu.
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: we are family now ft. colin&jennifer   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are family now ft. colin&jennifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colin Crivey
» [coupable][escroquerie] Jennifer 17/06/1456 SAINTES
» Colin Powell endorses Obama
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: HORS JEU :: Archives RPG :: Saison 2-