AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 11 Fév 2018 - 20:01


friends forever, no matter what

   
Timothée & katherine

   
M'installer à Astoria avait été une évidence. Je n'avais pas hésité en apprenant que deux de mes plus proches amis étaient en ville. Du moins des amis que j'avais depuis quelques années grâce à des tournages ou même juste à des castings que j'avais pu passer par l'intermédiaire de mon agent. C'était comme ça que j'avais fait la rencontre de Katherine. Elle jouait l’héroïne de la série shadowhunter et c'était un peu ainsi que nous avions pu nous rencontrer. En réalité, à l'époque, j'avais passé une audition pour obtenir le rôle de Simon dans cette série. Mais manque de chance, cela n'avait pas marché. Mes essais avec la jolie Katherine n'avait rien donné de concluant selon les producteurs mais pour nous cela avait été une sorte de coup de foudre amical. Nous partagions les mêmes délires, cette même envie de faire la fête et de profiter de la vie. Cette envie de profiter de notre jeunesse. Et nous l'avions toujours fait. Même si je n'avais pas été pris dans la série, cela avait été dans le fond une chance me concernant puisque j'avais réussi à percer dans les salles obscures et je m'en sortais plutôt bien avec des nominations auxquelles je ne m'attendais pas.

Ma carrière lancée, j'avais décidé de m'installer dans une ville loin de mes parents et justement, c'était la ville où s'était installée la jolie Katherine. J'avais décidé de lui faire la surprise de mon installation en ville en lui rendant une petite visite. Elle m'avait dit qu'elle vivait en colocation avec quelqu'un mais que si un jour l'envie de passer me prenait, je pouvais vraiment passer sans prendre la peine de prévenir, et c'était bien ce que j'avais décidé de faire. J'étais en train de m'installer doucement dans mon appartement et j'avais décidé de faire une pause dans le déballage de cartons. J'avais pris ma voiture et était parti en direction de chez Katherine. Les rues se ressemblaient beaucoup dans le centre ville, mais au fur et à mesure que je m'éloignais, je découvrais un tout autre environnement. Mais c'était bien trop loin de la ville pour moi. J'avais besoin de profiter de ce que toute la ville avait à offrir. Je me gardais devant la grande maison et sortait de la voiture, je ne l'avais pas prévenu que je venais, j'avais hâte de voir sa tête. Il y avait toujours moyen que je tombe sur sa colocataire, mais qu'importait. J'allais frapper à la porte et attendait. Quand la porte s'ouvrit, je faisais un grand sourire : « Je paris que tu ne t'attendais pas à me voir ! ». J'étais tellement heureux de la voir que je m'approchais d'elle et la prenait dans mes bras pour l'enlacer et la saluer comme il se devait.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Sam 24 Fév 2018 - 14:52

Katherine, elle n'avait pas la vie facile ces derniers temps. Entre une meilleure amie qui a décidé de la rayer de sa vie et un mec dont elle commence vraiment à être amoureuse qui est déjà en couple, elle se sent... au bout de sa vie. Elle ne sait pas ce qu'elle peut et doit faire. Elle en a un peu parlé à Miley, sa coloc' et amie proche, malheureusement, elle ne peut pas tout lui confier non plus. Non pas vis-à-vis d'elle, mais par rapport à tout ce que ça pourrait engendrer comme conséquence pour le blond avec lequel elle vit une relation quelque peu interdite et compliquée. En fait, elle est clairement sa maîtresse, mais elle n'arrive pas à se l'avouer. C'est dégueulasse de faire ça en vérité. Elle ne s'est jamais considérée comme ce genre de salope, mais apparemment c'était ce qu'elle était, une voleuse de mec. Et l'idée la faisait se détester un peu plus chaque jour. Enfin, depuis quelques temps, elle avait tâché de prendre un peu ses distances avec tout le monde. Elle sortait moins et se repliait un peu sur elle-même. Cela l'aidait à réfléchir sur son comportement. Le tournage de Shadowhunters allait reprendre d'ici quelques jours et elle appréhendait énormément. Toujours dans son pyjama pilou en forme de panda elle se rendit à la porte d'entrée lorsque la sonnerie de celle-ci a retenti. Quand elle a ouvert la porte en bois, la rouquine ne put que reconnaître son meilleur ami. Elle ne put qu'être folle de joie. " MON TIIIIIIIIIM ! " clairement, elle lui a sauté dans les bras et l'a serrer à l'en étouffer. Et quand elle sentit les bras du brun se refermer sur elle, la jolie rousse ne pouvait qu'être submergée par une grosse bouffée d'affection à son égard. Elle l'aimait trop. Il venait vraiment illuminer sa journée avec sa surprise. " Tu m'as manqué, t'étais passé où ? " questionna-t-elle, en essayant de pas le bouder à peine arrivé. De toute façon elle n'y arriverait pas. Bien trop contente de l'avoir enfin retrouvé ici, à Astoria. Elle le regardait droit dans les yeux, il avait ce regard qui n'appartenait qu'à lui, qui la mettait en confiance. Elle avait peu d'amis comme lui : authentique et sincère. Alors elle y tenait. Puis elle le reprit une nouvelle fois dans ses bras, parce qu'elle avait plus besoin de lui qu'elle ne l'aurait pensé et qu'elle était assez affectueuse. " Allez viens, tu vas pas rester dans le froid. Si t'attrapais une pneumonie, je ne me le pardonnerai jamais ! " lança-t-elle, pour rire, en l'enjoignant à la suivre à l'intérieur de l'appartement qu'elle partageait avec Miley Cyrus. Celle-ci n'était pas là aujourd'hui. " Tu veux quoi ? Un thé ? Un café ? Un chocolat chaud peut-être ? " tenta-t-elle de deviner, chassant ses soucis. Du moins le temps que Tim serait avec elle. Comme beaucoup de monde, l'actrice détestait montrer ses faiblesses.

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 4 Mar 2018 - 16:14


friends forever, no matter what

   
Timothée & katherine

   
Ma vie était telle que je la rêvais quelques années plus tôt quand j'avais eu mon premier rôle. Ouais, j'avais rêvé de pouvoir faire une carrière comme celle des plus grands d'Hollywood. Que ce soit Leonardo Dicaprio ou Johnny Depp. Il fallait dire que c'était facile de vouloir quelque chose, mais beaucoup plus difficile de l'atteindre, mais je crois que je m'en sortais pas si mal dans le fond. J'arrivais à devenir quelqu'un, ces derniers mois avaient été compliqués avec tous les tournages auxquels j'avais participé et aussi la promotion d'un film d'auteur qui avait tout de même réussi à conquérir le public. Ouais, Call me by your name était un film dont j'étais d'autant plus fier que beaucoup me félicitaient pour mon jeu dans ce film et oui, il fallait avouer que ce n'était pas forcément facile de faire un film de ce genre, mais j'étais heureux de ce que j'avais fait, et encore plus heureux d'avoir pu partager l'affiche avec un acteur comme Armie Hammer. Maintenant, nous étions de vrais amis, et le fait de nous voir régulièrement pour la promo était aussi quelque chose de génial. Cela allait me manquer après la cérémonie des Oscars, il fallait l'avouer, c'était une cérémonie que j'attendais avec impatience. Par parce que je pensais que j'allais gagner, sans doute que Gary Oldman méritait beaucoup plus que moi de remporter ce fameux trophée vu la carrière qu'il avait eu. Mais j'espérais malgré tout que le film remporte un prix, qu'il ne soit pas juste oublié alors qu'il y avait un message fort dans ce film. Inutile de penser à cela, j'avais encore du temps avant cette fameuse cérémonie. J'avais surtout hâte de voir ma meilleure amie, et devant sa porte, j'attendais un peu avant que celle ci ne m'ouvre et ne me saute dans les bras. Je n'avais même pas eu le temps de la regarder, mais je pouvais imaginer qu'elle avait l'un de ces pyjamas bien chaud que les filles aimaient porter juste en l'ayant dans mes bras. Je la serrais quelques instants contre moi, juste parce que j'étais vraiment heureux de la voir. Ouais, ça faisait trop longtemps. « Toi aussi tu m'as manqué ! Qu'est-ce que tu crois que je fais là ! » Je ne pu m'empêcher de rire en m'écartant juste un peu d'elle. « Oh tu sais, la routine, des tournages, des rencontres et puis bien sûre, des promotions à travers le monde ! ». Ouais, j'avais une vie de rêve, la vie que j'avais toujours voulu avoir. Je la serrais de nouveau dans mes bras quand elle vint me prendre dans les siens. Je sentais comme s'il y avait quelque chose d'étrange avec elle. D'inhabituel, même si elle avait été toujours très affectueuse envers moi. « Hey, tu vas bien ? Tu as l'air différente !» Ouais bon, je me faisais peut être des idées et pourtant, elle n'était clairement pas dans son état normal, enfin, elle était un peu différente. « Je viens je viens...» Ajoutais-je en entrant dans l'appartement. Elle avait raison, il faisait bien meilleur à l'intérieur que dehors. « Un café, ça me permettra de ne pas m'endormir, j'ai pas beaucoup dormi ces derniers temps ! » J'étais jeune, pas vraiment fatigué de nature, mais je carburais aussi pas mal à la caféine.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Jeu 8 Mar 2018 - 23:18

Tim avait toujours le mot pour rire, alors même si la rouquine sentait son coeur lourd, son meilleur ami parvenait à l'alléger. Si ça, c'est pas génial ? Certes, il ne pouvait pas tout lui faire oublier par une simple parole, mais sa présence changeait déjà profondément la donne. Il agit sur ses émotions, en bien. Et c'est déjà beaucoup plus que ce qu'elle mérite. Elle sait bien que sa question est purement rhétorique et amusante, et pourtant elle ne peut pas s'empêcher d'éclater de rire et de répondre avec la même malice que lui en croisant toujours son regard dans lequel elle se sent si bien. " Peut-être parce que tu voulais rendre visite à la très célèbre Miley Cyrus ? T'es peut-être son fan number one ? Tu me caches des choses Tim ? " questionna-t-elle, en retrouvant sa fraîcheur et sa joie de vivre qui font d'elle ce qu'elle est : une fille fun. Même si dans le fond, sa culpabilité et ses doutes la rongent toujours lentement mais sûrement. Mais elle se force à jeter un voile sur cette souffrance grimpante, pour profiter de la venue surprise de Tim, son évidence amicale. " Ahh ouiii Call my by your name ! ça s'est bien passé ? Tu sais que j'ai fondu quand je t'ai vu à  l'écran. Je me suis sentie tellement fière et heureuse pour toi de réussir dans ce qui te plaît. Et puis... on y croyait tellement. Je me suis presque demandée si tu n'avais pas un faible pour Armie. C'est pour dire. " ajouta kath, en ponctuant sa dernière phrase d'un rire léger. Comme toujours avec le brun. La rousse aurait dû savoir qu'elle ne pourrait pas cacher que quelque chose la tourmentait bien longtemps à son meilleur ami... mais dans les premiers instants ? Surtout qu'elle faisait tout pour engloutir à l'intérieur et que rien ne transparaisse... Mais apparemment, elle était une piètre actrice, ou alors il la connaissait bien. Et il était attentif. Nerveuse, elle replaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille, son regard se posant partout sauf dans celui de celui qui, plus que n'importe qui, saurait l'apaiser. Mais elle ne pouvait pas. Elle devrait tout lui dire, c'était hors de question. Il la mépriserait, il la rejetterait, lui dirait des mots durs. Et elle ne pourrait pas supporter cela, son coeur, déjà en peine, serait brisé, en fait. " Mh... je n'ai pas envie de t'embêter avec ça. Tu viens tout juste d'arriver... " énonça enfin Katherine, déglutissant, en détournant les yeux, n'osant pas plonger son regard dans celui de son meilleur ami de peur de ... craquer tout simplement. C'était vraiment une situation qu'elle ne supportait plus et le cumul faisait que désormais, elle était plus proche des larmes qu'autre chose. Elle s'en voulait de s'être immiscée dans un couple solide. Elle ne voulait pas être ce genre de fille et pourtant... Elle se donnait la gerbe elle-même. " Ok je te fais ton café tout de suite. " lança-t-elle en profitant de l'occasion pour se réfugier dans la cuisine et ne pas craquer devant lui. Elle respira profondément, répéta les exercices qu'elle utilisait pour rester zen sur un tournage. En aucun cas elle devait ruiner leurs retrouvailles parce que ce n'était qu'une pauvre conne qui ne savait pas contrôler ses pulsions quand Dom entrait dans une pièce. Mais apparemment, une larme, traîtresse, ne fut pas de cet avis...

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 11 Mar 2018 - 18:05


friends forever, no matter what

   
Timothée & katherine

   
Je n'aurais pas pu débarquer en ville pour une autre raison que pour retrouver ma meilleure amie. En réalité, c'était même la raison la plus importante. Cette dernière comptait énormément dans ma vie. C'était un peu comme avoir besoin de quelqu'un pour se sentir complet. Et bien elle était ça pour moi. Bien entendu, je ne la considérais pas comme mon âme soeur ou ce genre de chose, mais en même temps, elle aurait pu y corresponde de ce point de vue amical. Juste parce que nous partions dans les mêmes délires régulièrement et que j'aimais être avec elle. Rire avec elle et profiter de chaque instant avec elle. C'était grisant de pouvoir s'amuser, profiter de la vie et profiter du temps passé avec ses amis. Oui, j'aimais ça et je n'aurais voulu que ce soit différent pour rien au monde. « Miley Cyrus ? Tu sais très bien que j'aime pas les femmes qui se mettent à poil dans leurs clips ! Et ça, même si j'aime mâter du porno ! » J'étais un mec, donc, j'aimais le porno, mais une nana qui se foutait à poil dans un clip ou qui s'affichait à la presse en se droguant, non, très peu pour moi. Et ça même si elle pouvait être un bon coup, je n'irais sans doute pas être fan de ce genre de nana. Je l'écoutais, changer de sujet, c'était peut être mieux. Bien que la fin de sa phrase me pris par surprise. « Ca s'est super bien passé. Tu sais, c'était une aventure extraordinaire. La tournée a duré plus d'une année. Et nous avons été tellement bien accueillit par les fans, non franchement, je n'aurais pu rêver mieux comme reconnaissance. » Sans parler des nombreux prix que j'avais pu recevoir. Je ne comptais pas recevoir l'oscar même si j'étais nommé dans l'une des catégories, mais en tout cas, j'étais fier d'avoir pris part à ce projet. « Je suis content que tu ais cru ça, au moins ça prouve que je suis un bon acteur ! » Il ne pu s'empêcher de rire un peu. Non, je n'avais pas de faible pour Armie. Pourtant, ça aurait été simple de tomber sous son charme. Enfin, j'y avais déjà pensé certes, mais je n'étais pas gay, ni même bi. Je n'étais pas attiré par les hommes. Pas même un peu. L'idée n'était pourtant pas si folle. J'étais encore à cet âge où on faisait des expériences, mais est-ce que je serais prêt à faire une telle expérience ? Avec Armie ce serait compromis de toute façon. Il est marié, et même pour une expérience, connaissant sa femme, je ne pourrais tout simplement pas. Je réalisais finalement que je parlais, mais que Katherine n'allait pas bien, non, pas bien du tout. Et que j'étais un piètre ami de ne pas être plus présent pour elle. Je la regardais dans les yeux avec une sorte de grimace réprobatrice. « Hey' ! Tu sais très bien que tu peux tout me dire. Si je ne sers pas à ça, dis moi bien à quoi je sers ! Quitte à être ton meilleur ami, c'est parce que je peux tout entendre ! » J'étais jeune, mais pas totalement stupide. Je pouvais encore être présent pour ma meilleure amie. Être à son écoute parce qu'elle en avait besoin. Oui, je pouvais bien faire ça. Je la regardais, voyais bien qu'elle n'allait pas bien. Et alors qu'elle m'assurait qu'elle allait faire le café, je vis bien qu'elle était bouleversée, même si elle luttait contre les larmes. Je m'approchais d'elle et la prenais dans mes bras. « Hey'... Qu'est-ce qu'il se passe ? » Il posa la main sur sa tête pour lui caresser les cheveux en la tenant contre lui doucement.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Mar 13 Mar 2018 - 23:01

Il faut savoir que Katherine adore Miley. La chanteuse n'est pas celle qu'on peut dépeindre dans la presse. Et certes, elle a eu des périodes compliquées. Mais c'est quelqu'un de très respectueux d'elle-même, quelqu'un sur qui l'on peut compter, quelqu'un dont à l'heure actuelle Katherine ne pourrait plus se passer dans sa vie. Alors la remarque de Tim passa, mais plutôt moyennement. Néanmoins, c'était son meilleur ami. Alors, elle n'irait pas monter sur ses grands chevaux. Il ne  connaissait pas Miley personnellement, alors c'était compréhensible qu'il n'ait pas forcément une grande estime d'elle. " Un jour je te la présenterai et tu changeras d'avis sur elle. Parce qu'elle n'est pas juste une femme qui fait des clips à poil, sâche le mon p'tit Timmy ! " rétorqua Katherine, qui termina sa phrase sur un rire léger. Comme quoi elle pouvait défendre l'image désastreuse de son amie tout en restant joviale et gentille avec quelqu'un qui la critiquait par un détour maladroit. " Et je sais que t'aimes mater du porno. Gros cochon. " ria la rouquine en lui ébouriffant ses beaux cheveux bruns, avec affection. Elle se laissa même à lui embrasser la joue, parce que c'était ainsi entre-eux. Il y avait quelque chose d'extrêmement fusionnel. " D'ailleurs un jour faudrait que je m'y mette. Au porno. T'y as déjà apprit des choses intéressantes ? " questionna Katherine, toujours assez taquine et  qui, en vérité, n'a jamais vu ne serait-ce qu' un film de boules de sa vie. Cela ne l'a jamais intéressée. Ce qui est étonnant puisqu'elle est curieuse de tout dans la vie. " C'est vrai. Au moins l'un de nous deux est reconnu pour son talent d'acteur. " rétorqua Katherine qui se faisait toujours autant tailler sur les réseaux sociaux pour son manque total de skills en acting. Mais bon, elle prenait des cours de comédie en plus pour essayer de s'améliorer. Elle faisait de son mieux pour réussir. Et peut-être que comme Tim un jour elle percerait vraiment. Il était un modèle à suivre. La remarque sur Armie fut bien reçue et tant mieux. Ce n'était pas dit méchamment. Kath est très ouverte d'esprit. Elle soutient la communauté LGBT dès que c'est possible. " Tant pis pour lui. Et oui tu es un bon acteur, je vais me faire une joie de me faire une étagère avec toutes tes productions pour occuper mes soirées ahah. " lança Kath. Puis l'actrice, clairement, se laissait rattraper par son chagrin et sa culpabilité. Tim la poussa à lui faire confiance, à se confier. Mais elle avait si peur de le décevoir. Elle se mordit la lèvre en sentant sa gorge se nouer et un voile troubler sa vue. Merde. Les larmes étaient prêtes à la submerger. Alors que bordel, elle s'en sortait plutôt bien jusque là non ? La rouquine pensait gagner du temps en allant lui préparer son café, mais son meilleur ami la suivit dans la cuisine. Il remarqua bien vite son mal-être et la prise dans ses bras assez frêles, mais tellement sécurisants. La jeune femme s'y est blottie, comme une enfant, comme s'il pouvait la protéger contre tout ce qui pouvait la briser. Malheureusement, ses regrets personne ne pourrait les effacer. Elle s'effondra en larme contre son torse, en le serrant contre elle. Mouillant son t-shirt. " Tu ... tu vas me trouver affreuse. " hoqueta la rouquine qui ne voulait vraiment pas cracher le morceau, par peur, par honte, par beaucoup de choses. Mais d'un autre côté, elle souhaitait  aussi se libérer de ce poids, de ce fardeau. " Promets moi que tu me détesteras pas. " elle renifla dans son avant-bras, le t-shirt de Tim ayant suffisamment subit de ravages, et riva ses yeux verts, rendus larmoyants, dans ceux de son meilleur ami. " J'ai... " c'était si difficile à avouer. Son regard se détourna vers la fenêtre, la traversant sans même y faire attention. Comment lui dire ? Sa gorge obstruée semblait faire barrage à la vérité.  "J'ai couché avec un mec. Il est en couple depuis trois ans. Je suis amoureuse de lui. C'est la première fois que ça m'arrive. Il m'a dit qu'il allait quitter sa copine. Je sais pas si c'est vrai. Et je sais même pas si c'est le plus important, finalement. J'ai peur de briser un couple. J'ai peur d'être mal pour toujours. Je me sens tellement coupable. " Kath qui avait réussi à se calmer légèrement, n'arrivait plus à retenir le flot de ses larmes à présent. Elle en avait mal au crâne, elle se sentait lourde. Alors, la rouquine s'installa sur une chaise haute, en reniflant une dernière fois. " Je suis horrible. " ajoute-t-elle, cette histoire était entrain de détruire l'estime qu'elle avait d'elle-même. Elle qui est si vive d'habitude. Comment osait-elle infliger cet état de déchet humain à son meilleur ami ? En plus, maintenant, la visions qu'il avait d'elle changerait et sûrement en mal. Peu importe les points où elle regardait, tout était noir et sans issue.

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Lun 26 Mar 2018 - 0:19


friends forever, no matter what

   
Timothée & katherine

   
Je le reconnaissais, j'étais peut être un peu dur envers Miley, je l'avais déjà croisé par le passé, mais je n'étais pas fan de la façon dont elle avait géré sa vie pendant un moment. Je savais qu'il ne fallait pas juger, mais même si aujourd'hui elle avait repris sa vie en main, je n'étais pas vraiment fan de la façon dont elle avait décidé de se débarrasser de son image de l'univers Disney. Chacun faisait ce qu'il voulait de ses fesses et je n'allais pas la juger, mais je n'étais pas vraiment son admirateur. Cela ne voulait pas pour autant dire que je l'insulterais si je la croisais. Je savais que Katherine vivait avec elle. Mais il n'empêchait, je n'irais pas débarquer ici juste pour Miley, et ça, Katherine le savait très bien. « Peut être bien. Je ne la connais pas après tout. Mais réellement, c'est toi ma meilleure amie, je ne débarquerais pas ici pour voir quelqu'un d'autre que toi ! » L'évidence était là, Timmy savait très bien que sa meilleure amie chercherait à défendre Miley, mais cela ne servait à rien. Timmy ne la côtoierait sans doute pas de toute façon. Sauf peut être si Katherine insistait pour qu'il vienne à une petite fête qu'elle organiserait chez elles. « Comme si j'étais le seul mec à en mater ! Toute façon, ça n'a rien de transcendant. Et pour tout t'avouer, je n'ai rien appris de particulier, si ce n'est que certaines femmes sont très souples ! » Et aussi que certaines étaient prêtes à se mettre dans des positions incroyables juste pour de l'argent. Enfin, c'était un métier, mais parfois, c'était quand même assez dégradant de devoir jouer dans ce genre de production. C'était bien une chose que je ne ferais jamais, même pour un très bon cachet à la fin. « Parce que tu doutes encore de ton talent ? Combien de fois il faudra que je te dise d'éviter de lire ce qui se dit sur les réseaux sociaux ! » Je savais très bien ce qui était dit sur les réseaux, j'étais de ces jeunes toujours avec leur portable à la main. Et combien de fois je lisais des trucs assez incroyable à mon sujet. Beaucoup disaient que j'étais amoureux d'Armie à la façon dont je le regardais, ou d'autres m'insultait d'homo à cause de mon rôle dans Call Me By Your Name, et parfois, je m'amusais à leur rabattre leur caquet à ces cons. « Tu as vu Lady Bird ? C'est celui là que tu devrais regarder, je suis sûr que tu n'auras plus le même discours après avoir vu ce film ! » Je n'étais pas mécontent de mon rôle dans ce film en réalité, j'aimais même particulièrement le fait d'avoir pu jouer un rôle différent de ce que je fais. J'aimais ce genre de film à petit budget, c'était le genre de film qui au moins défendait une cause ou apportait quelque chose de différent au cinéma. Et parfois, c'était ce genre de film qui recevait de belles récompenses. Et puis après tout ça, je remarquais que Katherina n’allait pas bien. Et je ne pu m'empêcher de la prendre dans mes bras. Voulant la protéger de tout le mal qui pouvait être là en ce moment pour elle. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle était dans cet état mais je réalisais que bientôt, j'allais forcément le savoir. Je la regardais après sa première réplique, voulant lui assurer que je ne la trouverais pas affreuse, je la regardais dans les yeux. « Jamais, tu m'entends, jamais je ne te détesterais ! » Un meilleur ami n'était pas là pour juger de toute façon. Il devait être là pour soutenir la personne qui comptait le plus dans sa vie, et c'était ce que je faisais. Je n'avais pas envie de juger Katherine, pas avant de savoir de quoi il en retournait et surtout en réalité, je ne pourrais jamais la juger. Elle n'était pas la dernière à faire une erreur et d'ailleurs, moi aussi j'en avais fait par le passé. Je n'irais pas la juger parce qu'elle comptait beaucoup trop pour moi. Elle avait une place bien particulière dans ma vie aujourd'hui. Je la laissais parler et l'écoutait attentivement. Pendant un instant, je pensais à ce type que j'avais croisé à l'aéroport en arrivant. Et si c'était lui le 'mec en couple depuis trois ans'. Je ne connaissais pas assez la vie sentimentale de ce gars pour savoir si c'était effectivement lui. Je regardais Katherine avant de prendre finalement la parole alors qu'elle s'était installée sur une chaise. « Alors premièrement, tu n'es pas horrible. Vous avez couché ensemble, c'est une chose, mais c'est pas toi qui est en couple ! » C'était facile à dire, mais bon, en général, le véritable coupable, c'était quand même celui qui trompait non ? Enfin, bien entendu, vu qu'elle savait qu'il était en couple, les tors étaient partagés. « Ensuite, ce genre de chose arrive, c'est pas la peine de te flageller pour ça ! » Je n'étais certainement pas le mieux placé pour lui faire la morale car vu le nombre de nanas qui j'avais pu avoir dans mon lit, en couple ou non, il était évident que je n'étais pas le mieux placé pour parler. « Et enfin, promet moi de ne pas revoir ce type si c'est pour qu'il te fasse du mal comme ça ! » Ca c'était juste une recommandation. Putain, si jamais je croisais ce gars, je pourrais bien perdre mon sang froid.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 8 Avr 2018 - 21:14

Katherine savait bien tout ça, que si Tim se trouvait là, avec elle sur le seuil de cette porte, c'était pour elle et uniquement pour elle. Donc elle n'allait pas chercher à argumenter. " Et j'en suis on ne peut plus ravie, mon très cher Tim d'amour. " elle riait, parce qu'elle était vraiment... heureuse quand le brun se trouvait dans le périmètre. La rouquine cherchait à faire son maximum pour être souriante, avenante, gentille et surtout à chasser au loin ses problèmes. Ils parlèrent porno, Katherine ne put qu'éclater de rire aux mots de l'acteur. " Comme si t'avais besoin d'un porno pour savoir que certaines femmes sont souples à ce point-là... " Kath était malicieuse, certes, mais fallait le reconnaître, son meilleur ami ne manquait pas d'expérience de ce point de vue là. Elle lui envoya un petit coup de coude dans le ventre. " Réserve moi une place à côté de toi en enfer. " elle lui souffla à l'oreille, pour l'embêter, bien sûr. Mais parce qu'au fond d'elle, elle se disait qu'elle ne méritait pas mieux que de finir au royaume de Satan. L'actrice savait très bien ce qui se disait sur son compte sur les réseaux sociaux. Elle était critiquée de partout, tout le monde rabâchait qu'elle ne méritait pas le rôle de Clary, qu'elle jouait comme un pied blablabla. Et elle essayait de passer au-dessus, mais parfois c'était vraiment difficile. Donc, la seule solution qu'elle avait était de continuer les leçons d'acting et de persévérer toujours plus dans son travail. Elle finirait bien par leur prouver que lorsqu'on en a dans le ventre, ça finit par payer. Suffisait de voir Emeraude. De base, son jeu était ... vraiment nul, suffit de voir les sitcom espagnoles dans lesquelles elle a pu montrer ses prouesses. Elle était si peu crédible que c'était à mourir de rire. Et aujourd'hui, son talent est reconnu. Au moins par les fans. Donc quand elle voyait cela, Kath retrouvait un peu espoir. Elle se disait qu'elle pourrait y arriver elle aussi. " Je sais je sais... mais je suis pas comme toi moi... j'ai pas ta confiance en toi à toute épreuve... " certes, Tim aussi devait avoir ses moments de doute, mais souvent il reprenait bien vite du poil de la bête. C'était ce genre de mec... qui n'a pas l'air de trouver quoi que ce soit d'insurmontable. " Non, je l'ai pas encore vu... pourquoi ? Tu fais quoi précisément dedans ... ? " Katherine est curieuse, elle n'ira pas le nier. Elle imagine déjà tout un tas de choses indécentes. Ils se retrouvent dans la cuisine et Kath ouvre tout. Elle se confie à Tim comme elle ne l'a jamais fait avec qui que ce soit. À dire vrai, c'est la première fois qu'elle pleure autant pour un garçon. Les sentiments ressentis sont si complexes, elle ignore comment les gérer ni quoi faire pour remédier à sa situation. Son examen de conscience est douloureux, mais nécessaire. Cela ne la rate pas, elle est touchée en plein coeur et elle a besoin de son meilleur ami, de le serrer contre elle pour aller mieux. Il lui affirme que jamais il ne la détestera, elle sent sa gorge se nouer d'autant plus. Comment peut-elle avoir la chance d'avoir un tel être dans sa vie ? Qu'est-ce qu'il peut voir de bon en elle quand elle elle se sent si affreuse ? Elle réalise d'autant plus aujourd'hui qu'il est là, vraiment. Pas comme tous ces faux amis qu'elle a dans le milieu du show business. Elle le regarde droit dans les yeux et se sent d'autant plus mal. Elle a toujours aussi peur. Mais finalement, elle franchit le pas et lui avoue tout. Tim essaye véritablement de la rassurer, mais ses arguments... ils n'aident pas vraiment. Elle savait que Dom était en couple quand elle a couché avec lui, elle est donc en tort, clairement. Elle a aidé Dom a fauté. Deux fois. Elle se retient de repartir dans un flot de larmes à cette pensée. La promesse de son meilleur ami fait relever le regard brillant de chagrin de Kath dans celui de Tim. Il avait entièrement raison... c'était ce qu'il fallait faire. " J'aimerais te le promettre, mais on travaille ensemble... On va se voir tout le temps sur le tournage... Mais je vais essayer. " Kath essuyait ses dernières larmes avec la manche de son pyjama panda. " J'ai plus envie d'y penser... ça me fait trop de mal, en fait... On peut juste... s'installer dans le canapé, regarder un film et que tu me prennes dans tes bras ? " elle avait besoin de calme et de douceur. Sa tête bourdonnait toujours autant à force d'avoir autant pleurer. Elle s'en voulait de faire subir cela à son meilleur ami. Mais elle se fit la promesse que dès le lendemain, elle reprendrait du poil de la bête, elle se forcerait à aller mieux. Et elle lui offrirait des moments de joie inoubliable. Il méritait mieux que ça. Et comme pour sceller cette promesse intérieure, elle embrassa la joue de son meilleur ami. " merci d'être là pour moi. Et désolée pour ton t-shirt. " elle engloba d'un geste de la main les dégâts, en laissant un petit sourire sincère se dessiner sur ses lèvres. Elle va mieux, un peu, et c'est grâce à Tim.

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 15 Avr 2018 - 16:33














friends forever, no matter what

   
Timothée & katherine

   
C'était comme ça, je serais toujours là pour Katherine quoi qu'il arrive, comme je l'avais toujours été. Je ne connaissais de toute façon pas assez Miley pour avoir envie de venir la voir, j'avais du l'apercevoir une ou deux fois, mais clairement pas assez pour avoir envie de venir la voir ou autre. Katherine en revanche, c'était vraiment la seule que j'aimais venir voir. J'étais toujours content de la voir et de passer du temps avec elle. Je ne trouvais pas à rajouter parce que c'était déjà quelque chose qu'elle savait. « Ah bah merci, je ne pensais pas que tu avais cette opinion de moi... » commençais-je faussement vexé. « Mais c'est vrai, tu n'as pas tout à fait tors sur ce point. » J'étais jeune, j'aimais faire des expériences. Je n'avais rien fait tout le temps où j'étais avec mon ex petite-amie, mais dès lors que nous avions rompu, j'avais laissé les choses se faire avec de belles jeunes femmes, et quelques unes un peu plus âgées. Qui pourrait m'en vouloir de toute façon ? J'aimais les femmes alors, autant m'amuser un peu non ? « Une place en enfer, avec plaisir ! » Elle aurait toujours sa place à côté de moi où que j'aille. Je ne savais pas pour autant si je terminerais réellement ma vie en enfer ou si au contraire, j'allais pouvoir obtenir une petite place au paradis. Qu'importait, car sur terre, c'était déjà le paradis pour moi, j'avais une carrière dont tout le monde pouvait rêver. J'essayais de rassurer Katherine sur ses talents d'actrice, mais c'était compliqué. Et pour cause, car sur les réseaux sociaux, certains fans n'étaient vraiment pas tendre avec elle. D'ailleurs, ce n'était pas vraiment des fans. « Et bien tu devrais ! Franchement, tu n'es pas pire qu'une Jennifer Lawrence à ses débuts ou même une Nina Dobrev ! » C'était des actrices qui à leur début n'avaient pas été si convaincant que ça et pourtant, deux actrices qui avaient progressé et qui maintenant se débrouillaient plutôt pas mal. C'était en tout cas ce que les journalistes disaient et j'étais assez d'accord sur ce point. Restait à voir si je pouvais convaincre Katherine qu'elle avait encore toute sa vie devant elle pour que les fans reconnaissent son talent. « Je suis le plus salaud de tous les salauds je pense là dedans. Enfin, c'est pas moi, mais mon personnage. Aucun plaisir à le regarder traiter une nana comme un objet et à lui mentir ouvertement en plus de ça ! » J'avais adoré jouer dans ce film, mais fallait le reconnaitre, mon personnage était un connard qui n'en avait rien à faire de mentir à une nana pour se la taper. Ce qui était bien différent de moi car en général, je ne me cachais pas derrière des mensonges pour me taper une nana. Et finalement elle m'avouait ce qu'elle faisait avec un gars qui était en couple. Franchement, le genre de choses totalement banales qu'on voyait vraiment régulièrement. Mais qui n'étaient pas pardonnable pour autant, du moins pour le mec qui se tapait littéralement deux nanas. « Vous travaillez ensemble... » Et sur le moment, je comprenais un peu plus ma rencontre avec Dominic il a très peu de temps. Sa jalousie, sa façon de réagir à ma relation avec Katherine. D'un seul coup, je regrettais de ne pas lui en avoir mis une quand je l'avais vu. J'aurais du lui faire comprendre qu'il n'était qu'un connard. « Ne me dis pas que c'est Dominic, pas ce gars ! » Je ne pourrais certainement pas laisser passer cela. Et en même temps, elle n'avait pas vraiment envie d'en parler. Je me promettais de ne pas être aussi clément avec ce gars si jamais il revenait sur mon chemin. A moins que je ne me trompe et que ce ne soit pas ce gars là ? Qu'importait, le moindre mec qui ferait du mal à Kat' aurait affaire à moi. « Très bien, un film et je te tiens dans mes bras, ça devrait le faire. Mais pas l'une de tes romances dramatiques, essaye de nous mettre un film avec de pauvres humains qui finissent par se faire bouffer. Au moins, ça sera drôle ! » Bon, en même temps, cela dépendrait de ce dont elle avait besoin, mais il était évident qu'elle n'avait pas besoin de voir deux personnages se jurer un amour éternel à cet instant. Je serais toujours là pour elle et je la serrais dans mes bras. « Ce n'est rien que la machine à laver pourra nettoyer. Bien que je pourrais sans doute le revendre à un bon prix ! Les larmes de Katherine McNamara, ça doit valoir gros ! » J'essayais de détendre un peu l'atmosphère, j'essayais de faire en sorte de voir un sourire sur son doux visage.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Mer 30 Mai 2018 - 11:40

Katherine avait une chance immense d'avoir Tim à ses côtés. Un meilleur ami qui la soutenait vraiment, qui était là, à l'écoute, et qui arrivait à la rendre moins en prise à son mal être, enserrée qu'elle était ces derniers jours par ses démons nommés Culpabilité, Doute et Regret. Bien entendu, elle ne regrettait pas ce qu'il s'était passé avec Dom en soi, c'est juste la manière dont ça a été fait qui lui pose problème. Sur le coup tout à été très naturel, mais elle se rendait compte à présent que ce n'était pas bien d'avoir laissé les choses se dérouler ainsi. Elle ne pouvait pas revenir en arrière de toute façon, mais elle craignait de se retrouver face à Sarah... d'une force que vous ne pouvez pas imaginer. Parce qu'elle n'avait pas d'excuse. Il n'y aurait rien pour faire barrage afin qu'elle puisse se défendre, elle allait tout se prendre en pleine figure. Et ça allait faire mal. Enfin, pour le moment Tim la fait sourire, mieux, elle arrive à rire avec lui. C'est léger, rien de démentiel, mais elle ne peut pas vraiment faire mieux et ça lui allège le coeur, l'air de rien. Il jouait les hommes vexés, mais elle n'était pas dupe, elle le connaissait suffisamment pour savoir que c'était de l'humour. " Je peux pas me permettre de t'idôlatrer en permanence, tu finirais par y croire après. " rétorqua Katherine d'une voix à la fois douce et taquine. Elle arrivait à rester malicieuse, quoi qu'il arrive. En temps normal, elle aurait été bien plus trash, elle l'aurait poussé en riant haut et fort, comme une enfant. Mais disons que le coeur n'y était pas suffisamment. Et elle se reprochait d'être ainsi que son meilleur ami lui a fait la surprise de sa visite. Elle a envie d'être bien, pour lui. Parce qu'il compte au point que son chagrin doit disparaître. Et quel chagrin... tout ça à cause d'un garçon... Elle vivait bien les problèmes d'une jeune femme de 22 ans. Mais il fallait qu'elle soit forte, qu'elle cesse de souffrir en silence. " Ah bon ? Je ne connais pas trop leurs débuts... mais si tu le dis... " cela l'a fit sourire, elle n'avait pas encore beaucoup d'expérience devant les caméras, mais cela viendrait. Pour réussir dans ce milieu certains ont le talent et d'autres ont le travail. Kath comptait évidemment sur cette deuxième solution pour faire ses preuves. Quand Tim lui parla de son personnage, la rouquine était si surprise qu'elle en oublia - momentanément - le reste. " Mais non ! " un sourire éclaira son visage, ses yeux levé dans ceux du brun. " T'as joué ça !? Mais faut trop que je le vois ! Je vais adorer, j'en suis sûre ! " Kath adorait les personnages complexes et un peu mauvais. C'est terrible de dire ça, mais elle les trouvait vraiment très captivant. Le personnage de Sebastian dans Shadowhunters est son préféré pour cette raison. Il est tellement différent et torturé, et difficile à cerner. En lui avouant enfin la vérité sur ce qu'elle ressent, la réaction de Tim la surprend. Elle hésite quelques infîmes secondes avant de lui répondre... " Si c'est lui...C'est Dom... " elle a envie de baisser la tête et de s'enterrer six pieds sous terre. Elle l'a dit... pour la première fois. Pourtant, elle a toujours tout gardé pour elle. Mais il s'agit de Tim, alors elle ne peut pas lui mentir. Sur le coup, la rouquine faillit éclater en sanglots de nouveau. Mais elle se contint et maîtrisa la boule dans sa gorge du mieux qu'elle put en croisant les yeux - sûrement déçus - du brun. " J'ai pas fait exprès... mais j'ai plus envie d'en parler. Je veux penser à autre chose. Ça finira par aller mieux de toute façon. " Katherine n'avait qu'une envie c'était de se blottir dans les bras de son meilleur ami et de s'y sentir protégée. Comme si elle n'avait rien fait d'impardonnable. Kath voulait vraiment faire des efforts. Alors tant bien que mal elle enterra le feu de ses sentiments, pour pouvoir profiter de la présence de l'acteur. Ils lancèrent the walking dead, pouvant ainsi profiter des images répugnantes de cette bêtes informes pour rire un peu. Au fur et à mesure des minutes écoulées, du temps passé en compagnie d'un Tim décidé à la faire rire, Kat allait mieux, progressivement. Elle retrouvait un peu son humour et sa joie de vivre. " Tu trouves pas qu'il te ressemble un peu celui-là ? Vous bavez de la même façon. Tu sais quand tu mates les jolies filles sur la plage... " elle le taquinait, large sourire à l'appui, comme elle en avait pris l'habitude. Surtout avec les personnes qu'elle affectionnait. Le rôdeur semblait avoir le cheveux brun, mais c'était bien la seule ressemblance qu'il pouvait y avoir entre ce monstre désarticulé et son meilleur ami acteur de cinéma. Il ne l'était pas pour rien. Il était nettement plus beau à regarder. Personne ne pourrait dire le contraire.

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 10 Juin 2018 - 23:04


friends forever, no matter what

Timothée & katherine

J’étais chanceux, vraiment très chanceux de pouvoir dire que j’avais la parfaite meilleure amie. Elle était toujours là pour moi et je ne pouvais pas dire que c’était quelque chose de vraiment étonnant puisqu’on se correspondait vraiment biens tous les deux.J’avais bien remarqué qu’elle n’était pas vraiment dans son assiette, je ne savais pas trop quoi faire pour l’aider, mais comme toujours, je serais là pour elle quoi qu’il arrive. Je savais que ce n’était pas forcément facile pour elle. Surtout quand je voyais la façon dont on pouvait parfois lui parler sur les réseaux sociaux. J’avais de la chance, à ce niveau là, j’étais beaucoup plus adulé que détesté même si certains trouvait que j’avais une ‘tête de con’ et qu’ils ne comprenaient littéralement pas le succè que je pouvais avoir. Qu’importait, je n’allais pas souffrir de ce genre de commentaire. Mais je savais aussi que Katherine y était plus sensible, tout comme elle pouvait être sensible par beaucoup d’autres choses. Me concernant, je jouais souvent les faux vexé, l’humour était le maître mot de ma personnalité. Peut être parce que c’était mieux de rire de tout plutôt que de se laisser atteindre par certaines choses ? « Moi, y croire ? Tu sais très bien que je ne crois à rien du tout. Parfois je me demande encore comment tu arrives à me supporter ! » J’étais un hyperactif compulsif et certains avaient parfois du mal à me suivre. Même ma sœur Pauline me demandait de ralentir de temps en temps parce que je ne cessais de parler ou de vouloir être quelqu’un d’important. Enfin, d’important, tout était relatif. J’avais encore du mal à croire à toute cette reconnaissance. Tous ces moments où j’étais mis sur le devant de la scène. J’étais fier de ce que j’avais accompli, mais je devais avouer qu’au départ, je ne m’attendais vraiment pas à ce succès. Quand j’avais fait ce film, je pensais qu’il ne resterait qu’un petit film d’auteur et puis finalement, il avait tapé dans l’œil d’un jury dans un festival et cela avait réussi à le faire devenir l’un des concurrents aux oscars. Je devais avouer, j’étais fier d’avoir fait partie de ce projet aujourd’hui. Et pourtant, je ne me considérais pas pour autant plus talentueux que ne pouvait l’être ma jolie meilleure amie. « En même temps, tous les acteurs préfèreraient oublier leur début, mais quand on va chercher sur internet, c’est simple de voir que ce n’était pas toujours très très bon. Enfin, n’importe comment, je trouve que tu te débrouilles déjà très bien ! Et tu verras, tu seras encore meilleure avec le temps ! » J’étais persuadée que la jolie rouquine finirait par faire sensation. J’avais eu l’occasion de la voir dans la série dans laquelle elle jouait et je trouvais qu’elle faisait du bon boulot, n’en déplaise à ses détracteurs ! « Ouais, enfin quand tu le verras, rappelle toi que ce n’est pas moi hein, et que même si je m’amuse avec certaines nanas, ça ne veut pas dire pour autant que je leur ments ! » Bon, je savais qu’elle n’irait pas me juger même si je faisais la même chose, mais bon, j’étais pas ce genre de mec, non, même si j’aimais bien m’amuser certains soir, c’était uniquement parce que j’étais libre de tout engagement et que bon, j’avais bien besoin de trouver de belles nanas avec qui me satisfaire. Finalement, ils arrivèrent à l’évidence que Tim ne s’était pas trompé le moins du monde. Qu’il s’agissait bien de Dominic. Ce connard, si jamais il se retrouvait face à lui, Tim ne serait sans doute pas aussi concilient que ce qu’il avait été la dernière fois et sans doute qu’il ne se retiendrait pas de lui mettre une bonne droite. « Très bien, on n’en parle pas, mais tu sais que tu peux tout me dire si tu as envie. » Voyant sa meilleure amie au plus mal, il ne pouvait littéralement pas l’engueuler même si cela le démangeait fortement. Il fallait dire qu’il avait tout de même connaissance du fait que Dom n’était pas le gars le plus droit du monde, mais le pire, c’était qu’il allait sans doute faire souffrir deux personnes dans cette histoire. Autant regarder un film avec des zombies, enfin une série, c’était déjà bien mieux que ces histoires à l’eau de rose. Et puis la réplique de Kath’ me piqua au vif, si bien que je la chatouillais un peu. « Ehhh ! Me compare pas avec ces morceaux de chairs ! Je sais que je peux avoir cet air un peu con quand je reluque une fille, mais faut pas exagérer ! » Ouais bon, en même temps, je n’étais le dernier à laisser librement cours à mes pensées avec une jolie fille dans son champs de vision.


-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 1 Juil 2018 - 11:08

Tim était un ami génial, toujours le mot pour rire, toujours à l'écoute dans les moments difficiles, Katherine ne pouvait pas rêver mieux. Sa petite remarque sur le fait qu'il se demandait encore comment la rouquine faisait pour le supporter, ne pouvait que chatouiller son esprit taquin. " Oh mais je n'y arrive pas, je fais semblant. Voilà tout. " elle insistait bien sur la dernière phrase pour se moquer de lui comme il se devait, avec son doux sourire amusé. Puis elle lui donna quelques tapes (légères) contre son torse pour en rajouter dans la lourdeur. Parce que Katherine restera à jamais Katherine et que son humour est plus que limite, bien que ses propres conneries la fassent rire aux éclats, bien souvent. Tim était encourageant, il lui affirmait qu'elle deviendrait meilleure avec le temps, au niveau de l'acting. Il était vraiment trop adorable. " C'est gentil de me réconforter. " elle le serra naturellement dans ses bras, pour le remercier tout en sentant son mal-être s'amoindrir légèrement à ce contact. Rien ne vaut quelqu'un d'aussi doux et prévenant dans un tel moment de faiblesse. Quand il évoqua son rôle dans Lady Bird, il commença à... se justifier. La rouquine fronça légèrement les sourcils, en restant tout de même assez amusé. Il avait peur qu'elle change d'avis sur lui ? Parce que ça n'arriverait jamais. Elle l'aimait beaucoup trop pour ça son meilleur ami. Et d'autant plus en constatant à quel point il pouvait être présent pour elle. " Tu sais, je sais quand même faire la différence entre mon meilleur ami et un sale connard ? J'en ai rencontré et ils n'ont strictement rien à voir avec toi. " Tim était un coureur de jupon, mais elle doutait qu'il puisse se jouer des femmes, leur mentir et profiter de leur vulnérabilité pour arriver à ses fins. Peut-être qu'elle l'idéalise un peu trop, son Timou, mais pour elle, il est doux comme un agneau. Lorsqu'il lui affirma qu'elle pouvait tout lui dire, si elle en ressentait l'envie, elle hocha la tête d'un signe positif. Elle comprenait à présent qu'ils pouvaient vraiment parler de tout tous les deux, qu'il n'y avait pas de peur ou de honte à avoir. Ils étaient là l'un pour l'autre, sur tous les sujets possibles et c'était le plus important. " Oui et toi aussi. Si tu as des choses à confesser pas besoin d'aller voir le prêtre, je suis là. " ce n'était pas de l'humour, puisque ce n'était pas le moment. Même si elle le disait avec un p'tit sourire - dont elle avait du mal à se défaire - qui aurait pu induire le contraire. Elle était sérieuse, s'il avait des secrets, ou des choses qui lui pesaient sur le coeur, elle pouvait l'entendre et le soutenir également. Après toute cette vérité avouée, ils ne tardèrent pas à retrouver leur complicité taquine et leur sourire. Katherine allait mieux et elle avait conscience qu'elle le devait uniquement au brun. C'est pourquoi elle essayait vraiment d'être agréable, de retrouver sa gaieté ordinaire. Même si en sa compagnie, ça venait assez naturellement. Notamment comme la comparaison qu'elle s'est permise de faire entre l'acteur et un des zombies qu'ils regardaient à la télévision. Il la chatouilla pour se venger, mais il en fallait plus pour faire taire l'actrice. " Oh non, moi je trouve vraiment que c'est ton portrait craché. " et comme si ça ne suffisait pas Katherine se releva légèrement pour imiter Tim - ou plutôt le zombie - en levant les bras devant elle et en ouvrant une bouche de travers. " Aaaahh une fiiillle ... en bikiiniiiiii... aaahhh.... mangeeeer... " elle se moquait de lui, mais il n'y avait rien de méchant là-dedans. Et il devait s'en douter. Elle se réinstalla confortablement dans les bras du brun pour continuer à regarder l'épisode." Enfin je te comprends, moi aussi parfois je trouve des filles vraiment belles. Il y a de quoi vouloir tourner bi. "

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrateur

avatar
A Astoria depuis : 09/02/2018
Autographes : 787


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 8 Juil 2018 - 15:26


friends forever, no matter what

 
Timothée & katherine

 
Je faisais de mon mieux pour être le meilleur ami possible, mais je savais aussi que parfois, je pouvais me montrer lourd, voir même très lourd. Bon franchement, ça arrivait à tout le monde de faire ça après tout donc je n’allais pas essayer de changer pour l’instant. Non, je me sentais très bien comme j’étais et je n’avais pas l’intention de devenir quelqu’un d’autre. Tout ça, très peu pour moi. J’avais vraiment envie d’être le meilleur ami possible, mais je savais que parfois, je pouvais taper sur les nerfs de ceux qui m’entouraient, j’avais déjà eu des remarques dans ce sens en tout cas. « Je comprends mieux comment tu me supportes alors ! » Peu importait qu’elle se moque de moi, franchement, c’était le genre de chose qui était naturelle entre nous. Et puis franchement, ça me passait au-dessus de la tête. C’était toujours sur le ton de la taquinerie, et on savait tous les deux que ce n’était pas pour faire mal à l’autre. Donc, on n’allait pas se fâcher pour une petite remarque qui pouvait sembler être méchante. Je la regardais, je n’avais pas envie qu’elle aille mal. J’avais envie qu’elle reprenne le dessus et surtout qu’elle fasse de meilleur choix, mais bon, je pense que ce n’était peut-être pas non plus ma place d’aller lui interdire de sortir avec quelqu’un que je pourrais trouver néfaste pour elle. Elle faisait ses propres choix, je devais les accepter. « Tu sais bien que je serais toujours là pour toi, quoi qu’il arrive. Donc, tu auras toujours une épaule présente pour recueillir tes larmes ! » Je ne pus m’empêcher de rire sur la suite. C’était vrai, j’incarnais parfois des connards, mais qu’importait dans le fond ? J’aimais pouvoir jouer des personnages différents, pouvoir me dépasser, et parfois, ce n’était pas pour des rôles de ‘gentils’, mais cela n’avait aucune importance. Je multipliais des rôles différents, j’avais pas mal de proposition et peut être que pour l’un de mes prochains rôles, j’arriverais à obtenir de nouveaux prix. Je savais qu’on croyait en moi et j’avais envie de donner le meilleur de moi-même. Que ce soit pour un rôle de gentil ou un rôle de connard. « Je sais bien, mais je voulais que tu saches à quoi t’attendre ! » Je ne me considérais pas comme doux comme un agneau, mais j’étais un peu différent avec les filles que je courtisais et ma meilleure amie. Et encore heureux, sinon, ce serait carrément malsain. Pas que Kat’ ne pourrait pas m’attirer, mais non, son amitié comptait énormément pour moi et c’était amplement suffisant pour nous deux. En plus, elle préférait les gars déjà pris alors, autant ne pas se poser trop de question. « Ouais, enfin, j’irais pas tout te confesser quand même. Même si j’aime beaucoup te parler de la plupart des choses qui me concernent, je ne pense pas qu’il soit bon de tout dire pour autant ! » Je savais qu’elle serait toujours là pour moi et je serais toujours là pour elle quoi qu’il arrive. Mais il y avait certaines choses que je ne pouvais dire qu’à mes plus proches amis mecs. Bon, en même temps, y’a certains sujets que je n’irais vraiment pas aborder avec elle. Je n’avais vraiment pas envie d’aller dire des choses qui la choquerait ou ce genre de truc. Finalement, nous avions fait en sorte de changer un petit peu de direction et nous nous étions installés pour regarder un film de zombie. Je ne pouvais m’empêcher de rire à ses comparaisons complètement ridicules entre des zombies et moi. Bon, soit, je pouvais parfois être un peu ‘inerte’ devant une belle fille, mais la comparaison s’arrêtait là. « Toi bi ? Non, tu n’irais pas dans cette direction là quand même ? Et puis, tu ferais quand même un grand nombre de malheureux ! » Bien qu’aujourd’hui, l’important, c’était de tomber amoureux et d’être aimé en retour. Et j’étais persuadé que cela ne s’arrêtait pas au sexe de son partenaire, bien que je ne me posais pas vraiment ce genre de question existentielle. « Enfin bon, j’avoue, les nanas sont super belles, du moins il y en a un sacré nombre ! » J’avais eu la chance de tourner avec de belles actrices et je devais avouer, il y en avait peut-être certaines où cela aurait été un peu d’avantage.

-●-


THAT'S ME
Sometimes, when you act with someone in an intimate capacity, you have to ask vulnerable questions to speed up intimacy - but that's artificial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 06/12/2017
Autographes : 321
Métier : actrice et chanteuse


more about me
statut:
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   Dim 5 Aoû 2018 - 18:09

C'est intriguant de constater - même pour Katherine - à quel point son meilleur ami est endurant émotionnellement. Elle le taquine, lui fait subir une conversation qui en aurait fait fuir plus d'un. C'est vrai, le premier mec venu aurait fait semblant de s'intéresser à la discussion pour mieux la bâcler et chercher à s'éclater au plus vite. Mais pas Tim. Il était vrai quand il disait qu'il s'intéressait à son bien-être. C'était une personne profondément gentille, qui méritait le meilleur. Certes, il avait ses défauts, il n'est pas parfait. Mais plus le temps passe, plus l'héroïne de Shadowhunters l'estime davantage. Et elle note dans son calepin mental cette fois-là où il est encore présent pour elle. Cela ne fait que renforcer leur amitié. Montrer de l'affection à quelqu'un est souvent une manière imparable de se faire une place dans son coeur. Et pas de doute que le brun a une place de choix dans l'existence turbulente que mène la jeunette de 22 ans. Probablement que les mecs passeront, mais Tim, son meilleur ami, lui il restera. Du moins, c'est que l'idéaliste qu'est Katherine espère. La remarque du jeune homme fait sourire la rousse qui reprend peu à peu ses esprits, il faut qu'elle arrête de pleurer, pour de bon. " Ouais et puis tu n'auras plus à aller à la laverie maintenant, je te ferai le lavage en direct. " c'était dramatique, mais plus léger qu'on ne pourrait le croire. Katherine souriait enfin, pour de vrai. Elle riva ses prunelles douces dans celles de son meilleur ami. Jamais elle ne pourra le remercier suffisamment pour ce qu'il fait aujourd'hui. Elle s'est sentie tellement coupable, tellement vulnérable. Elle se pensait toute seule. Et c'était dur à vivre. Mais à présent que Tim est là, ça change tout. Ça lui rappelle qu'elle a un de ses piliers qui est là pour elle. Elle n'est plus seule et peut-être qu'elle ne l'a jamais été. Ils discutent un peu de tout et n'importe quoi, et viennent à parler des choses qui ne seraient " pas bonnes " à dire, selon le brun. Kath fronce légèrement ses sourcils, curieuse, clairement. " Si tu le dis... m'enfin, plus c'est étonnant, plus ça m'intéresse. Et puis tant que ça ne fait de mal à personne qu'importe ? " Kath imagine bien qu'il ne lui révèle pas tout de sa vie. Les hommes aiment les secrets. Sûrement qu'ils ont leur raison. Kath, dans un monde idéal, serait pour la transparence totale de l'information. Plus de mensonges, plus d'hypocrisie. Au moins tout le monde saurait vraiment à qui il a à faire et cela éviterait bien des désillusions. Enfin, l'humain malheureusement n'est pas fait pour être honnête. Et c'est de plus en plus difficile de trouver des personnes vraiment sincères dans leur démarche. Le fait qu'elle lui confesse qu'elle aurait de quoi tourner bi semble surprendre la vedette de Call me by your name. Et Katherine, ça l'amuse et la fait rire. Elle n'avait jamais eu d'expérience lesbienne mais elle doutait honnêtement que cela la dérange. Les femmes ont leur charme. C'est juste que les hommes ont le leur et sont tellement plus magnétiques qu'il est difficile pour elle de s'intéresser à une femme quand un bel homme se trouve dans une pièce. Surtout si celui-ci est blond et anglais. Enfin, elle n'écartait pas l'idée d'un jour tenter une aventure avec une femme. C'était une chose qui l'attirait quand même un peu. Même si elle s'est toujours estimée hétéro. Kath plisse les yeux, imperceptiblement, un léger sourire dessiné aux lèvres. " Un grand nombre de malheureux ? J'en doute. Et puis quand tu es bi tu doubles tes chances de rencontres mon grand. " elle en riait, parce que c'était une façon de penser qu'elle avait depuis longtemps maintenant. Ils regardaient l'épisode. La jolie rousse était bien là, dans les bras rassurants de son meilleur ami. Certes, Tim n'avait pas la carrure dont rêve la majorité des femmes de la planète. Mais Kath se serait vu nul part ailleurs à cet instant-là. Elle aurait presque pu s'endormir, après tous ces jours de fatigue psychologique. Il était la seule personne, en dehors de Miley, à savoir la réconforter avec toutes ces histoires. Mais non, elle voulait être présente, et continuer à lui parler, tant qu'elle le pourrait encore. " En parlant de superbes filles... C'est quoi ton type de nana ? Peut-être que j'ai une amie qui a le profil pour te plaire ? Qui sait, je vais enfin pouvoir réussir à te ranger et à te faire arrêter les conneries ? " elle croisa son regard, parlant lentement, malicieuse. Toujours. Manquait plus que le pop-corn. C'était sûrement temporaire, mais auprès de Tim, son chagrin avait fini par mettre les voiles.

-●-

Do you wanna build a snowman?
Come on lets go and play. I never see you anymore come out the door. It's like you've gone away. Do you wanna build a snowman? Or ride our bikes around the halls. I think some company is overdue, I've started talking to the pictures on the walls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy   

Revenir en haut Aller en bas
 

friends forever, no matter what ▬ katherine&timmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» If you wanna friends, doesn't matter when [Cynthia]
» Love me now or hate me forever!
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: LES HABITATIONS :: East Land :: Villa Cyrus&Mcnamara-